Procédure en cas d'invasion

En présence de signes visibles d'une invasion d'insectes xylophages, le propriétaire doit agir et faire appel à un expert. C'est le seul moyen qu’il a d'être certain que sa lutte sera couronnée de succès.

02_tiere_und_schaedlinge_richtiges_vorgehen_bei_holzschaedlingen_quer

(ted) Lorsque l'édifice est bien réalisé, que la qualité est bonne et le choix approprié, le bois est un matériau de construction très durable. Par contre, si les conditions sont mauvaises, le bois peut être attaqué par des insectes xylophages et des champignons qui le décomposent. Cela restreint la stabilité de l'ouvrage et, dans des cas extrêmes, peut même provoquer son effondrement.

Discerner les signes

De la sciure fraîche, mais aussi des trous de sortie dans le bois peuvent être des signes indiquant la présence d'insectes xylophages dans votre maison. « Toutefois, pour découvrir les parasites, les propriétaires doivent faire appel à un expert spécialisé et chevronné d'une entreprise de préservation du bois », recommande Hans Bracher, conseiller technique au service de clientèle de l'Assurance immobilière Berne (AIB). C'est la seule solution pour un propriétaire de maison d'avoir la certitude qu'un traitement est effectivement nécessaire et qu'il sera réalisé de manière compétente. « Il est par contre préférable de ne pas faire appel aux services des entreprises qui font du porte à porte pour vendre leurs prestations dans le domaine de la préservation du bois », précise Monsieur Bracher.

Seule une procédure correcte garantit le succès

« La réalisation de travaux d'extermination d'insectes nuisibles est toujours une affaire de confiance », affirme Urs Grossen, directeur de l'entreprise Growe Holzschutz AG, en se basant sur sa longue expérience dans ce domaine. Le choix de la procédure peut donc s'avérer décisif pour mener à bien la lutte contre les insectes xylophages.

Conseils du spécialiste:

  • Reconnaître les signes. La difficulté consiste à discerner la sciure fraîche des traces plus anciennes.
  • En cas de doute, faire appel à une entreprise de préservation du bois agréée (figurant dans le répertoire Lignum des spécialistes de la préservation du bois), qui puisse prouver son expérience professionnelle ou s'adresser à son constructeur.
  • À l'issue de son expertise, le spécialiste décidera si un traitement est nécessaire ou non.
  • Si oui, le spécialiste décrira le genre de traitement et établira une offre sur la base de différents facteurs (genre d'insectes, traitement partiel ou complet de la mansarde, par exemple).
  • Après un traitement avec des produits portant le label Lignum et Empa, une garantie écrite doit être demandée (une garantie de 10 ans est octroyée sur les travaux de préservation du bois).

La prévention est la meilleure protection

L'attaque du bois par des insectes peut être en partie évitée par des mesures de construction. La préservation du bois préventive et combattive, réalisée de manière compétente avec des moyens modernes, peut aussi sensiblement prolonger la durée de vie du bois.

Dans la couverture d'assurance de l'Assurance immobilière Berne, les dommages occasionnés par les insectes destructeurs du bois, tels que le capricorne des maisons et le ver du bois sont explicitement exclus. « Les conséquences d'une invasion sont cependant bien plus graves qu'on pourrait le penser à première vue », explique Hans Christen, expert en sinistres auprès de l'AIB. Une maison infestée par des insectes xylophages résiste moins bien aux événements naturels. Selon Monsieur Christen, si la présence d'insectes xylophages est découverte en cas de sinistre suite à un événement naturel, cela peut également avoir un impact sur les prestations d'assurance.

Growe Holzschutz AG