Dimensionnement de la pompe à chaleur

Seule une pompe à chaleur correctement dimensionnée garantit un rendement élevé et un fonctionnement efficace.

(ves) Pour des installations existantes, le dimensionnement de la pompe à chaleur peut être calculé à l’aide de la consommation annuelle d’énergie. Lors du dimensionnement d'une pompe à chaleur, il est conseillé de tenir compte des points suivants:

  • la puissance totale de chauffage du bâtiment
  • la température d'entrée maximale dans le circuit de chauffage
  • la puissance de la pompe à chaleur
  • la définition du point de commutation (pour les systèmes de chauffage bivalents)

Pompe à chaleur air-eau

  • Au point d'aspiration, les appareils extérieurs doivent être protégés de la neige, des feuilles et des particules de poussière.
  • Il faut respecter les distances limites et les valeurs limites légales de bruit.
  • Le dégivrage automatique est nécessaire, car l'évaporateur givre dès que la température extérieure dépasse 7 °C.

Pompe à chaleur sol-eau (sonde géothermique / registre terrestre)

Sonde géothermique

  • Forage à une profondeur de 150 à 250 mètres ; possible jusqu'à une profondeur de 300 mètres
  • Puissance maximale de prélèvement de 50 W / m² - 55 W / m² , pour des sols très secs au maximum 30 W / m², car l'humidité du sol augmente la conductibilité calorifique
  • 15 mètres de sonde environ par kW de puissance thermique
  • À conductibilité calorifique élevée, forte puissance de soutirage
  • Accumulateur d'énergie nécessaire si la capacité d'accumulation du système de chauffage est insuffisante

  • Pompe à chaleur en service au maximum pendant 1800 heures par an (récupération thermique du sous-sol) à défaut d’une plus grande sonde géothermique.
  • Tenir compte des sondes géothermiques voisines

Registre terrestre

  • Les registres terrestres nécessitent de grandes surfaces (puissance maximale de soutirage de 20 – 30 W / m²).
  • En cas de conditions défavorables (emplacement pierreux, sec, ombragé), la puissance maximale de soutirage est de 8 – 12 W / m2
  • Environ 45 m² de registres terrestres sont nécessaires par kW de puissance thermique.
  • Il faut un accumulateur d'énergie, si la capacité d’accumulation du système de chauffage est insuffisante.
  • La pompe à chaleur ne devrait pas tourner plus de 1800 heures par an (récupération thermique du terrain). Sinon, il convient de prévoir une plus grande nappe de serpentins.

Pompe à chaleur eau-eau

  • Pour la nappe phréatique, un débit de 150 – 200 litres/h/kWth est nécessaire.
  • Par kW, on a besoin de 300 – 400 litres/h d'eaux de surface.
  • Un accumulateur d'énergie est nécessaire, si la capacité d'accumulation du système de chauffage est insuffisante.
  • Les conduites de la nappe phréatique doivent être protégées contre la condensation dans les locaux chauffés (isolation thermique étanche à la vapeur).
  • La qualité de l'eau doit être connue et les valeurs limites doivent être respectées.
  • Il faut choisir la plus courte conduite de raccordement possible.
  • Toute pollution de la nappe phréatique doit être exclue et la pollution des eaux de surface contrôlée.