Dégradation de bâtiments par attaque fongique

Attaque fongique du bois

Dans les bâtiments, ce sont principalement les bois qui sont attaqués par des champignons. Et c'est dans le bois infesté qu'apparaissent les dégradations directes menaçant la substance bâtie, car la plupart des champignons altèrent la cellulose du bois au cours de leur croissance (pourriture brune). D'autres espèces s'attaquent plutôt à la lignine ; (les pourritures blanches). Dans l'un et l'autre cas, le bois atteint perd toutes les propriétés d'un matériau de construction. Le plus grand risque provient de la modification des propriétés statiques qui, dans des cas extrêmes, peut même entraîner l'effondrement de la charpente.

Bien que les champignons parviennent à pénétrer également dans des maçonneries peu compactes et à s'y étendre parfois sur des diamètres considérables, les propriétés constructives de la maçonnerie n'en sont pas directement menacées.
Bien que les champignons parviennent à pénétrer également dans des maçonneries peu compactes et à s'y étendre parfois sur des diamètres considérables, les propriétés constructives de la maçonnerie n'en sont pas directement menacées.

Attaque fongique des murs

Bien que les champignons parviennent à pénétrer également dans des maçonneries peu compactes et à s'y étendre parfois sur des diamètres considérables, les propriétés constructives de la maçonnerie ne sont pas directement menacées. Les problèmes surgissent le plus souvent au moment de l'assainissement, vu qu'en règle générale, les murs infestés doivent être arrachés.

Maisons menacées

Ce sont surtout les maisons pas ou mal ventilées ou affectées par des problèmes d'humidité qui sont menacées, et d'une façon générale toutes les pièces où règne une humidité atmosphérique élevée, associée à une dégradation de la substance bâtie ou des installations sanitaires. Les caves mal ventilées, les locaux semi-enterrés ou les pièces sans caves isolées postérieurement (ateliers, salles de fête) sont plus facilement attaqués. On observe également de plus en plus fréquemment des attaques fongiques dues à des travaux de transformation ou de rénovation mal réalisés, par exemple une isolation thermique ou des écrans pare-vapeur incorrectement montés.

 

01_tiere_und_schaedlinge_pilze_growe_logo_mittel
Informations additionnelles

Growe Holzschutz AG Imprimer l'article