Champignons : mérule pleureuse

La mérule pleureuse est l'espèce de champignons lignivores la plus dangereuse pour le bois de construction. Lorsqu'elle trouve des conditions favorables, elle peut occasionner des dégâts importants sur le bois en très peu de temps (pourriture brune). La mérule est capable de détruire rapidement et entièrement aussi bien les bois de feuillus que les bois de résineux.

La mérule pleureuse apparaît fréquemment sur les éléments en bois à proximité du sol, les panneaux de fibres, les isolants végétaux, papiers, textiles et autres matériaux contenant de la cellulose.
La mérule pleureuse apparaît fréquemment sur les éléments en bois à proximité du sol, les panneaux de fibres, les isolants végétaux, papiers, textiles et autres matériaux contenant de la cellulose.

Habitat

La mérule pleureuse apparaît fréquemment sur les éléments en bois à proximité du sol, les panneaux de fibres, les isolants végétaux, papiers, textiles et autres matériaux contenant de la cellulose. Ce champignon a besoin d'un substrat d'hydrocarbures organiques et de matières à teneur cellulosique. La mérule se propage de préférence en se dissimulant, pendant assez longtemps, dans des espaces creux, derrière les meubles, dans les planchers creux et derrière les revêtements muraux. Elle peut se développer durant un à trois ans avant de devenir visible. Lorsque les fructifications apparaissent sur la maçonnerie, aux plafonds, près des plinthes ou sous les marches d'escaliers, la dégénérescence de la substance du bâtiment est généralement déjà bien avancée.

Selon le substrat qu'elle rencontre, la mérule est capable de se répandre très rapidement à l'aide du mycélium (des filaments ou hyphes de l'épaisseur d'un crayon).
Selon le substrat qu'elle rencontre, la mérule est capable de se répandre très rapidement à l'aide du mycélium (des filaments ou hyphes de l'épaisseur d'un crayon).

Croissance et prolifération

Le risque d'introduction de la mérule à l'intérieur d'un bâtiment par les hommes, les animaux et des objets infestés ainsi que par des courants d'air est particulièrement grand. La contamination s'effectue par des éléments du mycélium ou des spores. Selon le substrat qu'elle rencontre, la mérule est capable de se répandre très rapidement à l'aide du mycélium (des filaments ou hyphes de l'épaisseur d'un crayon). Ces hyphes gris ou gris-brun peuvent s'étendre sur plusieurs mètres et pénètrent sans problème dans les fentes, le mortier poreux de la maçonnerie, les sols en béton damé, les sols naturels et les isolants thermiques. Une fois que la mérule s'est incrustée dans le bois, elle peut également attaquer du bois sec en s'alimentant en eau à travers son réseau de filaments.

Signes distinctifs

La mérule pleureuse forme des mycelles blanches, ressemblant à de l'ouate, qui acquièrent une coloration grise avec le temps. Le mycélium est sensible aux courants d'air, c'est pourquoi on le rencontre fréquemment aux endroits protégés du matériau attaqué. La fructification de la mérule se présente généralement sous forme de « crêpe » d'un ou de deux centimètres d'épaisseur, pouvant atteindre un diamètre d'un mètre de surface. Elle est de couleur jaunâtre, voire rougeâtre, sa surface est irrégulière et creusée. Les fructifications mûres de la mérule forment une grande quantité de spores qui se répandent autour de la « fleur de mérule » et sont visibles sous forme de dépôt brun-rouille.

Moyens de lutte

Vu que tous les champignons détruisent la substance d’un bâtiment, un assainissement s’impose dans les plus brefs délais lors de la détection d’une attaque fongique. Ainsi, il est encore possible d’éviter que les dégâts s’étendent à tout le bâtiment.

Le choix du procédé optimal, l’utilisation de produits de haute qualité et l’exécution des travaux par des spécialistes compétents sont les meilleures garanties d’une éradication durable.

Garantie

À condition d’être réalisé par des spécialistes, l’assainissement d’un bâtiment attaqué par un champignon des maisons est en principe régi par les dispositions en matière de garantie de la norme SIA 118. Un assainissement professionnel aux termes de la directive EMPA/LIGNUM 2001 implique que l’architecte ou le physiciens élaborent une proposition d’assainissement général de toute la zone infestée, qu’elle établisse une offre et que le maître d’ouvrage donne son accord à un assainissement général. Le recours en garantie n’est pas admis pour des solutions partielles n’apportant pas un résultat définitif.

01_tiere_und_schaedlinge_pilze_growe_logo_mittel

Informations additionnelles

Growe Holzschutz AG Imprimer l'article