Lutte professionnelle contre les moisissures

Les moisissures peuvent constituer un danger pour la santé, mais il en va de même pour les mesures visant à lutter contre les moisissures. De nombreuses méthodes traditionnelles de lutte contre les moisissures présentent des défauts, que ce soit au niveau des produits ou de leur utilisation. Elles peuvent occasionner une pollution de l'atmosphère, porter atteinte à la santé de leurs utilisateurs ou entraîner la réapparition des moisissures. De nouveaux produits et procédés permettent de remédier à ces vices.

Les moisissures peuvent constituer un danger pour la santé, mais les mesures visant à lutter contre elles aussi.
Les moisissures peuvent constituer un danger pour la santé, mais les mesures visant à lutter contre elles aussi.

Plus les moisissures sont étendues, plus leur traitement est complexe, raison pour laquelle la prévention et la rapidité d'intervention revêtent une importance décisive. Seules les surfaces de très petite taille (de l'ordre de quelques cm²) devraient être nettoyées sans recourir à une aide extérieure. Les zones infestées plus étendues doivent être examinées et traitées par des spécialistes. Pour ce faire, il peut être nécessaire de procéder comme suit :

  • Mesure et évaluation du climat intérieur : détermination de l'humidité de l'air, analyse de l'air ambiant
  • Détermination de l'état hygrométrique de la substance du bâtiment
  • Analyses d'empreinte servant à déterminer le type de moisissure
  • Établissement d'un plan d'assainissement
  • Traitement durable des surfaces et pièces infestées
  • Communication des instructions et mesures préventives

Une telle procédure prend le mal à la racine et maximise les avantages du traitement. L'élimination superficielle et inadéquate des moisissures visibles ou la simple repeinte des endroits et des pièces touchés constituent des approches non professionnelles et problématiques. En l'occurrence, l'air ambiant est souvent exposé à de fortes charges polluantes. En outre, il y a de fortes chances que les moisissures continuent de foisonner.

Poison contre poison

Les produits anti-moisissures couramment utilisés sont souvent toxiques ou aggressifs. Il s'agit surtout de produits contenant du chlore ou de l'urotropine (hexaméthylène tétramine, méthénamine). Cette dernière est particulièrement dangereuse pour les sujets allergiques.

Traitement en douceur très efficace

À l'opposé, il existe des nouveaux produits qui attaquent les moisissures de manière physique. « Fogit » en fait partie. Ce produit est composé d'une solution de polymères. Ces molécules à longues chaînes sont chimiquement inertes et se déposent sur les parois cellulaires de la moisissure, ce qui empêche la cellule de fonctionner et finit par la détruire. Les cellules humaines, animales et végétales étant de structures différentes, il n'y a aucun danger de nuisance pour la santé. Par ailleurs, les objets ne risquent guère d'être endommagés. Leur mode d'emploi est aussi très particulier : en dehors du traitement ciblé des surfaces touchées, on a recours à une nébulisation à froid qui débarrasse toute la pièce des moisissures et de leurs spores. De cette manière, la substance active parvient dans tous les recoins de la pièce et décontamine l'atmosphère. Ce procédé garantit une protection durable contre la réinfestation. 

Étude sur les toxines des moisissures

Le plus souvent, on ne les remarque que lorsque le déménagement est imminent ou si l'on est en train de démonter des portes ou d'arracher des tapisseries du mur : il est question ici des moisissures. Or, la poussière de maison normale peut déjà en contenir. Afin d'examiner leur développement dans des pièces, l'institut d'étude des techniques d'énergie et d'environnement, installé à Duisbourg, a étudié des échantillons de poussière de maison provenant d'appartements infestés de moisissures.

Les premiers résultats de l'étude montrent que dans les échantillons examinés jusqu'ici, on a retrouvé en effet des mycotoxines, mais pas seulement dans les appartements qui étaient visiblement infestés. Les résultats, espère Volker Plegge, chef de projet, pourront contribuer à mettre au point plus facilement et plus rapidement des méthodes permettant de détecter les sources de moisissures cachées. L'objectif de l'étude est d'établir d'une part si nos logements contiennent des mycotoxines - et si oui, à quelles doses - et d'autre part, quelle concentration peut être considérée comme normale ou élevée.

Volet 4 de 6

Volet 1: Présence de moisissures dans des bâtiments

Volet 2 : Prévenir les moisissures et l'humidité ambiante

Volet 3 : Comment se débarrasser des moisissures

Volet 4 : Lutte professionnelle contre les moisissures

Volet 5 : Responsabilité, lors de moisissures dans la maison

Volet 6 : Éliminer l'humidité des murs

01_tiere_und_schaedlinge_pilze_growe_logo_mittel

Avec un kit de régulation climatique, vous surveillez le climat ambiant

teaser_shop_klima-kontroll-set_mittel

Le thermo-hygromètre affiche la température de l'air, l'humidité et le point de rosée. Le thermomètre infrarouge sert à la mesure sans contact de températures de surface. Réunis dans ce kit, les deux instruments de mesure servent à surveiller le climat ambiant.

Commandez dans le magasin en ligne

Informations additionnelles

Growe Holzschutz AG Imprimer l'article