Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Se protéger contre les piqûres d'insectes

Les piqûres d'insectes sont désagréables, parfois douloureuses et troublent l'idylle estivale. Que faire quand on a été piqué par de petites bestioles et comment se protéger des moustiques, abeilles et compagnie ?

Les piqûres d'abeilles et de guêpes sont les plus susceptibles de provoquer des réactions allergiques, comme des tuméfactions (enflures), etc.
Les piqûres d'abeilles et de guêpes sont les plus susceptibles de provoquer des réactions allergiques, comme des tuméfactions (enflures), etc.

(stö/ted) Le caractère dangereux des piqûres d'insectes fait l'objet de quelques mythes et méprises. Dans quelle mesure les insectes représentent-ils un danger effectif ?

Moustique
Moustique

Moustiques

Sous nos latitudes, les piqûres de moustiques sont le plus souvent inoffensives. La rougeur, l'enflure et la démangeaison sont une réaction allergique locale au venin injecté, laquelle diminue cependant au bout de quelques jours. Il est rare que les piqûres de moustiques suscitent des réactions allergiques plus fortes. Elles ne sont pas dangereuses en général. Dans les régions tropicales et subtropicales, les moustiques en piquant, transmettent des maladies dangereuses.

Taon
Taon

Taons

Chez nous, une piqûre de taon n'est pas dangereuse normalement, mais nettement plus douloureuse que celle d'un moustique. C'est la raison pour laquelle on la sent tout de suite. En conséquence, l'enflure est plus importante, provoque des démangeaisons plus fortes et peut être douloureuse. Une réaction allergique plus forte est possible, mais plutôt rare. Dans certaines régions du globe, les taons sont tenus responsables de la transmission de maladies dangereuses.

Guêpe
Guêpe

Guêpes

Attirées par les odeurs et la nourriture, les guêpes s'attaquent aux hommes, même sans raison. Les mouvements brusques et énervés ne font que les provoquer encore plus. Une piqûre de guêpe peut causer de sévères réactions allergiques.

Abeille
Abeille

Abeilles

Les abeilles peuvent être amenées à piquer, quand elles se sentent menacées. Comme le dard de l'abeille est cranté, il reste le plus souvent dans la peau. Après une piqure, il est conseillé de retirer le dard le plus vite possible pour éviter que la poche de venin ne se vide dans la peau. Une piqûre d'abeille peut susciter une réaction allergique.

Frelon
Frelon

Frelons

Contrairement à l'opinion commune, les piqûres de frelons ne sont pas particulièrement dangereuses ni vénéneuses ; elles sont même plus inoffensives que celles des guêpes ou des abeilles. En dehors de leur nid, ces bêtes sont assez craintives et ne cherchent guère à se défendre. Certaines personnes sont allergiques aux piqûres de frelons.

Bourdon
Bourdon

Bourdons

Bien que les bourdons soient beaucoup plus gros que les abeilles, leur piqûre est plus anodine. Comme chez les abeilles, les guêpes et les frelons, seules les reines et les ouvrières des bourdons possèdent un dard. Les mâles ne piquent donc pas. Si l'on garde son calme en présence de bourdons, il est rare que ces derniers piquent. Leur piqûre peut provoquer aussi des allergies.

Que faire en cas de piqûre d'insecte ?

En cas de piqûre d'insecte, plus le traitement est rapide, plus l'intervention est efficace :

  • Désinfecter la piqûre le plus vite possible pour réduire le risque d'inflammation.
  • Refroidir les enflures avec de l'eau froide, des poches de glace ou des glaçons.
  • Les gels rafraîchissants et antiallergiques sont très efficaces.
  • Le citron, le vinaigre ou les oignons soulagent la démangeaison.
  • Éviter de gratter les piqûres d'insectes. Cela ne fait que diffuser le venin et l'enflure augmente. Suite au grattage, des bactéries peuvent par ailleurs pénétrer plus facilement dans notre organisme et provoquer une infection.
  • En outre, un aspire-venin permet d'aspirer le venin des abeilles dans la piqûre.
  • L'usage d'un neutralisateur de piqûres d'insectes est aussi efficace. Ce « soigneur de piqûres », qui fonctionne avec la chaleur locale, détruit le venin de l'insecte dans la peau, soulageant ainsi les symptômes.

Allergiques, faites attention !

En dehors des douleurs locales qu'occasionnent les piqûres d'insectes, elles peuvent causer des réactions allergiques plus ou moins graves. Les piqûres d'abeilles et de guêpes sont les plus susceptibles de provoquer des réactions allergiques, comme des tuméfactions (enflures), etc. Par mesure de précaution, il est conseillé, dans ces cas-là, de consulter un médecin. En présence de réactions allergiques sévères, notamment des enflures au niveau du cou (par ex. bouche, gorge ou langue), de fortes sueurs, d'étourdissement ou d'état de faiblesse, il faut appeler un médecin d'urgence. Les personnes allergiques au venin des insectes devraient toujours avoir une trousse de secours médicale sur elles. Une allergie aux piqûres d'insectes se développe en général dans le courant de la vie, après avoir été piqué à plusieurs reprises.

Comment bien se protéger des insectes

Quand l'insecte a piqué, il est en fait déjà trop tard. Il vaut mieux se protéger de manière préventive contre ces envahisseurs :

  • Dehors, portez des vêtements à longues manches et des pantalons longs.
  • Protégez les pièces de vie en utilisant des moustiquaires.
  • Les vêtements foncés et colorés attirent les insectes.
  • De même, les insectes sont attirés par des parfums intenses.
  • La sueur attire les moustiques : avant de passer une soirée à l'extérieur, offrez-vous une douche.
  • Les insecticides contenant les substances actives Bayrepel (icaridine) ou du diéthyltoluamide (DEET) offrent une protection à long terme. Ce dernier est un neurotoxique qui parvient dans la circulation sanguine par la peau. Son utilisation demande donc beaucoup de prudence.
  • Les insectes piquent une fois sur deux à travers les vêtements. C'est pourquoi appliquez les produits insecticides sur la peau et sur les vêtements.
  • Les insectes n'aiment pas l'odeur de l'huile de clou de girofle et de lavande. Mettez-en quelques gouttes dans un diffuseur de senteur et placez celui-ci sur le balcon ou la terrasse.   
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article