10 conseils pour tenir les chats éloignés de votre jardin

En Suisse, un ménage sur quatre possède un chat. Néanmoins, on a beau adorer ces petits félins, quand le chat du voisin fait ses besoins dans nos jardins, il met nos nerfs à rude épreuve. Nous vous expliquons comment aborder le problème.

Les excréments de chats sont source de tracas et peuvent nuire à la santé. Lisez les mesures que nous vous recommandons pour tenir les chats à distance.
Les excréments de chats sont source de tracas et peuvent nuire à la santé. Lisez les mesures que nous vous recommandons pour tenir les chats à distance.

(pg) En général, les chats domestiques ont appris la propreté. Avec un peu d'entraînement, ils font leurs besoins dans leur bac à litière. Les chats, quand ils sont à l'affût et se faufilent dans le jardin du voisin, ont un malin plaisir à laisser leurs excréments nauséabonds dans les parterres de fleurs ou les bacs à sable. Cependant, la puanteur de leurs fèces n'est pas le seul problème. Des scientifiques ont démontré que le contact avec les déjections des chats pouvait transmettre l'agent de la toxoplasmose. Cette maladie peut avoir des conséquences graves pour les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Voici 10 conseils pour montrer aux chats leurs limites :

  1. Inutile de recourir tout de suite à l'artillerie lourde et renoncez aux clôtures électriques. Elles sont certes permises, mais a) douloureuses et b) peuvent aussi représenter un danger pour les enfants en bas âge ou d'autres animaux.

  2. En revanche, on peut tenir les chats éloignés en utilisant des ultrasons. Des dispositifs adéquats émettent un son à peine audible pour l'homme, mais désagréable pour les chats. Le problème, c'est que les chats finissent par s'y habituer.

  3. Si les chats n'aiment pas l'eau, on n'a guère le temps de les guetter avec un pistolet à eau. Il vaut mieux dans ce cas-là acheter un réflecteur effaroucheur anti-héron. Dès qu'ils sont reconnus par un détecteur de mouvements, un jet d'eau se déverse en direction du chat.

  4. Dans les commerces spécialisés, on peut se procurer des produits répulsifs pour chats sous forme de sprays, de liquides et de poudres. Ils contiennent des odeurs qui incommodent beaucoup les chats. Il faut en répandre régulièrement, parce que leur efficacité diminue après les averses.

  5. Le chat a un odorat nettement plus développé que celui de l'homme. C'est la raison pour laquelle il est conseillé d'utiliser des arômes naturels comme celui du poivre, du chili, des oignons et de l'ail (haché), du vinaigre de pomme, du clou de girofle, de l'huile de citron, du menthol et plus généralement des huiles essentielles. Une autre solution efficace consiste à utiliser le marc de café. Ici également, l'effet diminue vite après la pluie.

  6. Mais il existe aussi des plantes dont l'odeur est susceptible de chasser les chats de votre jardin. En font partie la rue officinale, l'herbe à Robert, la citronnelle ou le géranium odorant ainsi que les plantes qui sentent le menthol.

  7. La fameuse Plectranthus caninus est aussi censée tenir les chats éloignés des jardins. Pour l'homme, l'odeur de cette plante du genre Plectranthus est imperceptible, mais pour les chats elle a un effet répulsif.

  8. L'expression « patte de velours » n'est pas galvaudée. Les pattes des chats sont hypersensibles. Vous pouvez en tirer profit en répandant des ronces dans vos parterres de fleurs.

  9. Le principal ennemi des chats est le chien. En ayant un chien au jardin, on a automatiquement moins d'excréments de chats à y déplorer.

  10. Si tout cela ne sert à rien, débarrassez-vous des défécations des chats qui traversent votre jardin le plus vite possible, car ils s'en servent pour délimiter leur territoire. Cela vous permettra au moins d'éviter que d'autres chats prennent le relais.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article