Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Assurer le jardin et les alentours

Mon jardin est-il démuni face aux dangers liés au feu et aux dommages naturels ? Non, vous pouvez aussi faire assurer votre jardin ou vos alentours contre les dommages dus aux tempêtes, au feu ou aux inondations non couvertes par l'assurance ménage ou immobilière.

Une assurance des alentours vaut la peine à partir d’une certaine taille ou d’une certaine valeur du terrain.
Une assurance des alentours vaut la peine à partir d'une certaine taille ou d'une certaine valeur du terrain.

(stö) Une tempête violente a fait des ravages dans votre jardin : des arbres sont tombés, des arbustes arrachés et il ne reste plus grand-chose du parterre de fleurs que vous aviez bichonné. Le montant des dégâts se monte vite à plusieurs milliers de francs. Sans couverture d'assurance particulière, vous payez sa remise en état de votre propre poche. Une assurance des alentours permet toutefois de l'éviter.

Assurance des alentours GVB Plus

Dans le canton de Berne les propriétaires peuvent conclure une assurance des alentours « GVB Plus » auprès de GVB Assurances privées SA. Celle-ci couvre les dommages aux alentours dus au feu et aux dommages naturels (hormis les dégâts dans votre plantation causés par la grêle et la charge de neige) et paie les frais de remise en état des éléments de construction aux alentours du bâtiment mais aussi pour la reconstitution de la couche d'humus et la plantation (jeunes plantes).

Quelle assurance couvre quoi ?

Si un arbre ne résiste pas à un ouragan, s'il tombe et cause des dégâts à votre maison, l'assurance immobilière prend en charge les frais. Dans le cas où l'arbre tombe dans le jardin et endommage par exemple des pots avec des plantes en rangées et des meubles de jardin, le dommage peut être déclaré auprès de l'assurance ménage. En revanche, si la cabane ou la clôture du jardin subissent des dégâts, ceux-ci n'entrent pas toujours dans le champ d'application de votre assurance immobilière ou ménage – du moins si vous possédez une tonnelle qui n'est pas construite sur des fondations solides. Dans ce cas, une assurance des alentours peut garantir une protection.

Le cas spécial de la grêle

Alors que les dommages causés par la grêle à la maison sont couverts par l'assurance immobilière obligatoire, les dommages aux alentours causés par la grêle ne peuvent pas être déclarés. Dans ce cas, les frais seraient à charge de l'assurance des alentours. Toutefois, celle-ci ne couvre en règle générale pas les dommages aux plantations causés par la grêle. Pour les jardins de grande taille ou les terres agricoles, il est possible de conclure une police contre les dommages causés par la grêle auprès de la Société suisse d'assurance contre la grêle (Suisse Grêle).

En règle générale, une assurance des alentours vaut la peine à partir d'une certaine taille ou d'une certaine valeur du terrain. Dès le moment où le montant des dommages atteint plusieurs milliers de francs, il est judicieux de conclure une assurance des alentours. 

iStockphoto Imprimer l'article