Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

De quelles assurances les copropriétaires ont-ils besoin ?

En tant que copropriétaire, vous faites partie d'une communauté et partagez un bien-fonds avec d'autres personnes. C'est pourquoi il serait judicieux de conclure les principales assurances en tant que communauté de copropriétaires. Les autres assurances se souscrivent de manière individuelle, en fonction des besoins de sécurité personnels.

Il serait judicieux de conclure les principales assurances en tant que communauté de copropriétaires.
Il serait judicieux de conclure les principales assurances en tant que communauté de copropriétaires.

(rh) Mis à part dans les cantons d'Obwald, de Schwyz et d'Uri ainsi que dans l'arrondissement d'Oberegg (canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures), l'assurance immobilière est obligatoire partout. Il est recommandé d'en souscrire une même si vous vivez dans un canton dans lequel elle est facultative. L'assurance immobilière est une assurance contre l'incendie et les dommages dus aux éléments naturels, qui couvre les sinistres causés au bâtiment par un glissement de terrain, un éboulement de roche, le feu, la grêle, les crues, les avalanches, la pression de la neige, les chutes de pierres ou les tempêtes.

Assurances complémentaires pour la communauté de propriétaires

  • Les assurances responsabilité civile des copropriétaires ne paient pas en règle générale si par exemple un sapin planté sur le terrain commun tombe sur le garage du voisin. Dans de tels cas, les copropriétaires sont solidairement responsables du sinistre. C'est pourquoi la communauté de copropriétaires a besoin d'une assurance responsabilité civile immobilière.

  • L'assurance immobilière couvre les dégâts d'eau dans le cadre des événements naturels, mais pas les dommages causés par le refoulement, les ruptures de canalisations ou l'eau de pluie, la neige et l'eau de fonte. Pour prévenir de tels cas, la communauté de copropriétaires doit souscrire une assurance dégâts d'eau.

  • L'assurance immobilière prend également en charge le bris de glaces dans le cadre des événements naturels. Mais elle n'entre pas en matière si par exemple des enfants cassent une vitre dans la cage d'escalier. L'assurance bris de glace couvre les dommages causés par les propriétaires et leurs familles.

  • Certes les tremblements de terre sont des événements naturels, toutefois ils ne sont pas couverts par l'assurance immobilière. La souscription d'une assurance contre les tremblements de terre est judicieuse, car en cas de séisme, les dégâts peuvent être extrêmement coûteux. 

Assurances complémentaires pour les copropriétaires

  • Si la communauté de copropriétaires ne souhaite pas souscrire d'assurance bris de glaces, rien ne vous empêche d'en conclure une sur une base individuelle. Elle couvre le bris de verre et de céramique que vous ou votre famille causez dans votre appartement.

  • En revanche, elle n'entre pas en matière si votre fils casse par exemple la vitre d'un voisin en jouant avec un ballon. Le cas échéant, il faudra faire appel à l'assurance responsabilité civile privée, qui couvre les dommages aux personnes et aux choses causés à des tiers.

  • Si vous louez votre appartement en propriété par étage, une assurance de protection juridique peut être judicieuse. Souvent, des litiges entachent les relations entre le locataire et le bailleur.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article