Eliminer rapidement les récents sprayages

Des façades barbouillées ont été durant une longue période une triste réalité quotidienne pour la maison EJS à Schüpfen. De coûteuses mesures de protection vont enfin apporter un changement. Examen des faits.

Depuis la route, l’aire de la fabrique EJS à Schüpfen donne une image accueillante avec ses trois halles.
Depuis la route, l'aire de la fabrique EJS à Schüpfen donne une image accueillante avec ses trois halles.

(mei) Les bâtiments industriels de la maison EJS à Schüpfen sont situés directement à proximité de la voie de chemin de fer de la ligne Berne - Lyss. Trois grandes halles donnent place aux articles à usage unique (vaisselle jetable etc.) commercialisés par l'entreprise. Alors que le devant des halles de la fabrique présente un aspect soigné, il en va tout autrement de l'arrière. Tourné vers la voie de chemin de fer, il est devenu régulièrement la victime d'actes de vandalisme, ce que

Hanspeter Isch de EJS devant la façade barbouillée à l'arrière de la plus ancienne halle.
Hanspeter Isch de EJS devant la façade barbouillée à l'arrière de la plus ancienne halle.

confirme Hanspeter Isch, magasinier chez EJS : « Les façades arrière de nos deux premières halles sont depuis toujours barbouillées de graffiti. En regardant dans notre direction depuis le village ou lors du passage en train, on voyait tout d'abord les gribouillis sur nos façades ».

Une peinture de protection ne peut pas empêcher le sprayage d'une façade ; elle permet cependant de l'éliminer avec une relative facilité.
Une peinture de protection ne peut pas empêcher le sprayage d'une façade ; elle permet cependant de l'éliminer avec une relative facilité.

Peinture anti-graffiti

Comme la voie légale n'a rien résolu, la direction de l'entreprise s'est, à un moment donné, résignée. Laissant momentanément de côté les sprayages sur la façade arrière de la première halle, elle a décidé, à l'occasion de la construction d'une troisième halle, réalisée par les architectes Arni de Lyss, de faire recouvrir d'une peinture de protection les panneaux métalliques de la façade. Les sprayages barbouillés sur le revêtement « anti-graffiti » fourni par la maison Indubau de Gunzgen peuvent être effacés six fois. Après le sixième nettoyage, la protection n'est plus assurée. Le coût de cette peinture de protection, qui a aussi été appliquée sur la deuxième halle, s'est monté à env. 25'000 francs.

Une clôture est destinée à empêcher les sprayeurs d'approcher l'arrière des halles situées le long de la voie de chemin de fer.
Une clôture est destinée à empêcher les sprayeurs d'approcher l'arrière des halles situées le long de la voie de chemin de fer.

Clôture de protections pour empêcher l'accès

Depuis son achèvement en 2009, la nouvelle halle a été deux fois souillée par des graffiti. Elle a chaque fois été nettoyée par des professionnels de l'entreprise de peinture Kiefer Roten de Lyss. Après la première attaque déjà, la maison EJS a fait installer, pour le prix d'env. 20'000 francs, une clôture destinée à entraver l'accès à l'arrière des halles. Malgré cela, les sprayeurs ne se sont pas laissé intimider : au début de l'été 2009, ils ont pénétré par effraction dans l'aire de l'entreprise pour souiller une nouvelle fois la façade.

Cinq caméras de surveillance ont filmé ce qui s'est produit sur l'aire de la fabrique.
Cinq caméras de surveillance ont filmé ce qui s'est produit sur l'aire de la fabrique.

Caméras de surveillance pour identifier les auteurs

Mais EJS sait également se défendre : elle a non seulement réparé la clôture mais encore fait installer des caméras de surveillance afin qu'à l'avenir les auteurs puissent être filmés. Elle a en outre émis le mandat de nettoyer les façades immédiatement : « Nous avons constaté que nous pouvions nous protéger le plus efficacement contre les gribouillages lorsque nous éliminons immédiatement les nouveaux graffiti, faute de quoi nous courrons le risque de voir des pasticheurs désireux de laisser aussi leur empreinte », dixit Isch. Depuis l'été 2009, le calme est revenu chez EJS. Reste toutefois encore à prouver et à espérer que les investissements concédés à lutter contre le vandalisme se justifieront à long terme.

Prémunissez-vous contre des dommages causés par des vandales

infobox_produktewerbung_gvb_top_klein

L'assurance d'objet élargie GVB Top vous procure la portion supplémentaire de sécurité. Elle couvre les coûts occasionnés par des dommages causés par des vandales.

En savoir plus
Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article