Fondation de prévention de l'AIB

Eu égard aux immenses dégâts provoqués par les crues catastrophiques de 1999 et de 2005, l'AIB a créé la Fondation bernoise de prévention des dommages immobiliers le 1er mai 2006, laquelle continue d'être gérée sous le nom «Fondation pour prévention et dommages immobiliers non assurés». Elle soutient financièrement des mesures de prévention de dommages naturels pour la protection de la maison.

Inondation dans le quartier Matte de Berne
Inondation dans le quartier Matte de Berne.

Les dégâts provoqués par les crues de 1999 dans le canton de Berne se sont élevés à fr. 69 millions ; en 2005, ils ont même atteint la somme de fr. 308 millions. D'ores et déjà, plus de 25 % des dégâts dus à des inondations sont des dommages indirects ou secondaires, la tendance étant à la hausse. Au lieu d'accepter que des dommages similaires se renouvellent dans certaines zones notoires à risque, les propriétaires de maison concernés doivent être incités à faire preuve de prévoyance. À cet effet, la Fondation bernoise de prévention et dommages immobiliers non assurés de l'AIB apporte son aide et finance des mesures préventives de protection contre les dommages naturels, au moyen d'une petite contribution incitative.

C'est justement en cas d'inondations qu'une action de prévention ciblée peut empêcher de gros dégâts, à peu de frais. La contribution de la Fondation est donc censée motiver les propriétaires de bâtiment à réaliser les projets envisagés depuis longtemps - mais qui n'auraient peut-être jamais vu le jour, ou auraient été réalisés seulement en partie ou avec du retard. Dans la mesure où il est prouvé que les mesures architectoniques prises ont un effet préventif, la Fondation prend en charge au maximum 20 % des frais envisagés, sans toutefois dépasser la somme maximale de fr. 5'000.- par objet. Les travaux qui ont été effectués dans le passé ne sont pas remboursés. La demande doit être adressée à la Fondation, avant l'exécution.

Mesures appropriées

Pour la plupart des bâtiments menacés par des crues, il importe d'étanchéifier les ouvertures (p. ex., les fenêtres et les portes), ou de les rehausser (p. ex., puits de lumière, seuils). D'autres mesures possibles consistent aussi à surélever les chaudières ou les tableaux électriques dans le cadre de travaux de remise en état ou de rénovation. Des mesures additionnelles sont éventuellement judicieuses, raison pour laquelle chaque demande avec une mesure adéquate doit au besoin être évaluée sur place par un expert.

Un exemple

À la suite de fortes averses de pluie, l'eau ne parvient plus à s'évacuer de la chaussée, elle se répand sur l'esplanade avant d'envahir la maison d'habitation qui se trouve plus bas. Sous-sol, garage et remise sont inondés ; à certains endroits, il y a 30 cm d'eau. En consultant un expert en estimations de l'AIB, on s'aperçoit que de tels dommages peuvent être évités :

  • en prévoyant un petit rehaussement tel qu'un bourrelet de bitume au niveau du passage de la rue à la rampe d'accès au garage
  • en aménageant une rigole d'écoulement devant l'entrée du garage
  • en rehaussant la bordure à l'extrémité de la rue

Si le sinistré prend ces mesures de sa propre initiative, il peut éventuellement compter sur une participation financière de la Fondation de prévention. Conclusion : des résultats appréciables à peu de frais, avec un soutien financier.

Contact

La demande peut également être adressée sur l'internet sous www.gvb.ch/fondation ou par écrit à l'adresse suivante :

Assurance immobilière Berne

Fondation pour prévention et dommages immobiliers non assurés

Papiermühlestrasse 130

3063 Ittigen

ImagePoint (Michael Stahl) Imprimer l'article