Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Éviter des dommages à des bâtiments causés par la grêle

Des toits et façades, mais également des annexes et des superstructures, des installations solaires et des stores sont particulièrement vulnérables, lors de dommages à des bâtiments causés par la grêle. Des propriétaires de maisons peuvent réduire des dommages à des bâtiments causés par la grêle, en utilisant notamment des matériaux résistants à la grêle.

Les grêlons ont un diamètre de 10 à 15 mm, mais il arrive qu’ils soient beaucoup plus grands, même si c’est rare.
Les grêlons ont un diamètre de 10 à 15 mm, mais il arrive qu'ils soient beaucoup plus grands, même si c'est rare.

La grêle est un type de précipitation qui prend la forme de grains de glace d'un diamètre de plus de 5 mm. En moyenne, les grêlons ont un diamètre de 10 à 15 mm, mais il arrive qu'ils soient beaucoup plus grands, même si c'est rare. La grêle se forme lors d'orages. Ces derniers peuvent se développer en principe à chaque heure de la journée et à chaque saison. C'est en été et en fin d'après-midi que la probabilité d'orages et donc de grêle est la plus grande. Mais beaucoup d'orages se produisent aussi sans grêle lorsque les conditions atmosphériques, par exemple, ne suffisent pas à une occurrence de grêle ou si les grêlons et les grésils sont tellement petits qu'ils fondent et atteignent le sol de la terre sous forme d'averses.

Danger de grêle en Suisse

La Suisse est divisée en trois zones de grêle : une à risque élevé, une à risque moyen et une à risque moindre (norme SIA 261/1). Le risque de grêle est le plus grand dans des régions où des masses d'air froid, sec et moite entrent en collision les unes avec les autres et dans des régions montagneuses où la convection (mouvement vertical de l'air) est en outre renforcée par des chaînes de montagnes. Les Préalpes, la Suisse romande et le sud du Tessin sont par conséquent très exposés.

Mais un bâtiment peut être touché par la grêle à n'importe quel endroit. L'angle d'incidence de la grêle détermine l'intensité de l'impact sur un toit et des façades. La Norme SIA 261/1 «Actions sur les structures porteuses» contient un registre de contrôle pour matériaux de construction (destinés au toit et à la façade), lesquels sont analysés quant à leur résistance à la grêle et classés.

Dommages fréquents causés par la grêle 

En cas de violentes chutes de grêle, des gouttières peuvent être bouchées ou une toiture pourrait être abîmée. Des coupoles de lanterneaux, des éléments en matières synthétiques, des installations solaires et des stores sont particulièrement vulnérables, lors de dommages causés par la grêle sur des toits. Mais également des bosses et des éclatements à la façade sont possibles. La résistance à la grêle de matériaux décroît avec l'âge (exemple de la matière synthétique : friabilité suite aux rayons solaires, influences de la température, etc.). Par conséquent, il convient de planifier et d'effectuer à temps un remplacement.

Avec ces mesures, vous augmentez la protection de bâtiments contre des dommages causés par la grêle :

Matériaux de construction résistants à la grêle

Lors de nouvelles constructions et de rénovations, il vaut la peine de veiller à une enveloppe de bâtiment insensible à la grêle. Sur la plateforme internet www.repertoiregrele.ch, divers produits de construction et matériaux sont classés au point de vue de leur résistance à la grêle. L'offre de services aide les maîtres d'ouvrages et planificateurs, lors du choix de produits.

Toits et façades

  • Nettoyer et vider périodiquement les feuilles et la saleté se trouvant dans les gouttières et les tuyaux de descente.

  • Monter de grandes crépines à mailles larges en acier le long des gouttières et au-dessus des écoulements.

  • Si la capacité de charge du toit le permet, il faut protéger le film du toit nu

    avec du gravier ou des dalles de ciment ou un engazonnement extensif.

  • Protéger les éléments fragiles de l'enveloppe du bâtiment par un treillis pare-grêle.
  • Monter des trop-pleins supplémentaires, situés plus bas que les bordures.

  • Faire contrôler la couverture de toit existante par rapport aux UV, à la grêle et à la praticabilité.

  • Assurer la protection mécanique des bordures par des revêtements (métal, plastique, etc.).

  • Contrôle périodique du toit par un spécialiste.

Installations, superstructures et surfaces vitrées

  • Monter un treillis de protection / des filets de sécurité solides en acier au-dessus des lanterneaux, des éléments en plastique et des vitrages, en veillant à ce que les lanterneaux puissent encore être ouverts et à ce que les éléments en plastique ou les vitrages puissent être nettoyés.

  • Faire contrôler l'élasticité des lanterneaux existants.

  • Poser des lanterneaux en verre résistants à la grêle.

  • Remplacer les anciens éléments en matière plastique et les vitrages minces par des vitrages de sécurité.

  • Faire poser des films de protection spéciaux autocollants sur toute la surface de vitrage. (Ils servent aussi de protection contre les accidents et les effractions.)

  • Dans le cas d'installations solaires, installer un disjoncteur de protection à courant de défaut (FI) et un dispositif de désenclenchement de l'installation.

  • Faire vérifier périodiquement l'état des éléments de collecteurs en matière plastique sur le plan de leur résistance aux UV et de leur vieillissement (fragilisation) et ce, dès la troisième année après l'installation.

  • Pour des installations solaires, ne monter comme couche de protection que du verre de sécurité, car il est plus résistant à la grêle que le verre synthétique (acrylique, PVC, polycarbonate). Se conformer aux exigences minimales concernant la résistance à la grêle.

  • Monter l'ensemble de l'installation au-dessus de la couverture existante du toit (enveloppe du toit continue).

  • Couvrir entièrement les supports durs (panneaux ou planches de bois) de tôles verticales, horizontales ou inclinées.

  • Faire poser les plis d'étanchéité suffisamment haut au-dessus de la cote d'accumulation la plus haute possible.

  • Utiliser des épaisseurs de tôle et des normes de construction selon l'Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment.

  • Les volets en bois non traité offrent la meilleure protection (s'ils sont massifs).

  • Rentrer les stores (marquises), stores à lamelles, stores bannes et volets à rouleaux, en cas de risque de grêle.

Alarme-Météo en cas des intempéries

infobox_wetter-alarm_v2_f_mittel

Téléchargez sans attendre l'application Alarme-Météo gratuite et vous serez averti à temps des intempéries !

En savoir plus

Assurez votre jardin contre des dommages causés par la grêle

infobox_produktewerbung_gvb_plus_hagel_mittel

L'assurance des alentours GVB Plus couvre les coûts de travaux de remise en état dans votre jardin, qui sont survenus suite à un dommage causé par un ouragan ou par la grêle.

En savoir plus

Gebäudeversicherung des Kantons Luzern Imprimer l'article