Matériaux de construction résistants à la grêle

Les orages de grêle sont de plus en plus fréquents. Un répertoire des matériaux de construction résistant à la grêle devrait aider les propriétaires immobiliers à prévenir les dommages importants.

Les orages de grêle sont de plus en plus fréquents.
Les orages de grêle sont de plus en plus fréquents.

(knü) Le changement climatique apporte de grands bouleversements. La Suisse alémanique en particulier doit s'attendre à une recrudescence et à une amplification des orages de grêle Aujourd'hui déjà, les établissements cantonaux d'assurance immobilière doivent indemniser des dommages, causés aux cultures, aux voitures et aux bâtiments, qui s'élèvent chaque année à près de 100 millions de francs. Les caprices du temps représentent un aspect du problème, mais le type de construction moderne a aussi sa part de responsabilité : les baies vitrées, les capteurs solaires et les éléments de construction en métal ou en plastique sont particulièrement fragiles. Parmi les matériaux qui, à ce jour, s'avèrent vulnérables aux grêlons durs, on relèvera de même les murs en crépi, les toits plats et les éléments de protection solaire légers.

Des surfaces vitrées anti-chocs

Pius Hunold de la société Eternit Schweiz AG est persuadé qu'une grande partie de ces dommages pourrait être évitée. « Une toiture a une durée de vie d'au moins 40 ans », dit-il. Il est donc conseillé de choisir des matériaux de construction qui résistent à des violentes averses de grêle. « Autrement, le toit ne survivra pas et n'atteindra même pas la moitié de sa durée de vie utile normale. »

Pour Olivier Lateltin, Directeur du secteur de la prévention des dommages naturels de l'AEAI, il est également important, lors de travaux de construction et de rénovation, de prévoir une enveloppe de bâtiment qui résiste à la grêle. L'Association des établissements cantonaux d'assurance incendie (AEAI) évalue actuellement la résistance à la grêle d'éléments de construction et de matériaux. Prenons l'exemple des jardins d'hiver et des toitures vitrées : ceux-ci sont certes particulièrement vulnérables, mais grâce aux verres de sécurité trempés thermiquement (ESG), ils peuvent être protégés des effets mécaniques.

Répertoire des matériaux résistants

Une offre de services d'un nouveau genre doit aider les propriétaires immobiliers et les planificateurs à mieux s'y retrouver. L'organisation faîtière des établissements d'assurance immobilière a mis en ligne le site Web Hagelregister.ch qui publie la résistance à la grêle de produits provenant de différents fabricants. Les informations sur la résistance à la grêle se réfèrent à des tests réalisés par le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherches (Empa), qui ont débuté il y a quelques années seulement. La société Eternit a fait vérifier, elle aussi, ses systèmes de toiture et de façade en fibres-ciment. « Toutes les plaques ont résisté à des grêlons de 40 et 50 millimètres de diamètre », rapporte Hunold.

Le répertoire AEAI de la protection contre la grêle définit cinq classes de résistance à la grêle (RG). La classification va de la classe 1 (très faible) à la classe 5 (très élevée) et se rapporte à la taille d'un grêlon sous l'impact duquel un élément de construction reste intact. Les volets roulants et les stores à lamelles comptent parmi les éléments les plus fragiles. Non relevés, les stores à lamelles sont déjà endommagés par l'impact de grêlons de faible diamètre, alors qu'une toiture en plaques de fibres-ciment résiste encore à une chute de grêlons très gros. Par contre, les volets en bois ou en métal constituent une option de protection solaire qui résiste bien à la grêle.

Des traces souvent visibles

La résistance à la grêle des matières plastiques diminue avec l'âge. Les bordures en tôle de la toiture et les façades en bois résistent certes à la grêle, mais les grêlons laissent des creux ou d'autres traces visibles que les propriétaires immobiliers n'apprécient guère. Jusqu'à maintenant, le répertoire de la protection contre la grêle n'inventorie que les produits nécessaires pour protéger la toiture ou les murs, à savoir les plaques d'Eternit et de plastique, mais aussi les tuiles en terre cuite, les vitrages et les crépis isolants. D'autres matériaux ne vont pas tarder à venir s'y ajouter. L'objectif est d'intégrer également les capteurs solaires, les stores de protection solaire et d'autres éléments de construction pour façades dans l'offre de recherche des établissements d'assurance immobilière. « Le lancement officiel est prévu pour 2010 », déclare le responsable du secteur chez AEAI, M. Lateltin.

« L'intention initiale du répertoire de la protection contre la grêle était de créer une plate-forme d'information librement accessible », commente Olivier Lateltin de l'Association des établissements cantonaux d'assurance incendie. Cependant, il est prévu d'utiliser les tests de matériaux pour formuler des recommandations fermes. Le but des établissements cantonaux d'assurance immobilière est d'avoir, dans trois ans environ, atteint un stade où les propriétaires immobiliers seront tenus de prendre en compte le répertoire pour remédier aux dommages causés par la grêle et où l'utilisation de matériaux de construction résistants pourra être récompensée par une réduction des primes.

Sécurité pour votre habitation à tous les niveaux

infobox_produktewerbung_terra_orange_mittel

Une sécurité pour votre maison signifie également être correctement assuré. Informez-vous ici comment il convient de prémunir votre habitation contre les incidences de séismes.

En savoir plus

Alarme-Météo en cas des intempéries

infobox_wetter-alarm_v2_f_mittel

Téléchargez sans attendre l'application Alarme-Météo gratuite et vous serez averti à temps des intempéries !

En savoir plus

ImagePoint (Rüdiger Rebmann) Imprimer l'article