Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Protéger la maison contre la neige, la glace et les avalanches

La neige et la glace peuvent développer une grande énergie destructrice. Les mesures – notamment en matière de protection contre les avalanches – devraient si possible être prises déjà pendant la construction du bâtiment.

Une avalanche peut se répandre loin dans un terrain plat.
Une avalanche peut se répandre loin dans un terrain plat.

(stö) La couverture de neige ou de glace sur une pente est constamment soumise à un lent mouvement descendant. Les différences d'inclinaison des pentes ou les vibrations peuvent provoquer un détachement soudain et rapide d'une partie de cette couverture de neige ou de glace. Si la masse glisse d'un toit ou si le couloir sur un versant est inférieur à 50 m, on parle d'un glissement de neige. En revanche, si la distance de chute est supérieure à 50 m, il s'agit d'une avalanche. Au contact avec le sol, une coulée de neige continue son chemin en coulant ou en glissant. Les avalanches coulantes humides se déplacent à environ 35 à 70 km/h, tandis que les avalanches coulantes sèches atteignent 70 à 140 km/h. Une avalanche poudreuse est un nuage de neige fraîche soulevée en tourbillons qui déboule à une vitesse d'environ 100 à 350 km/h.

Quel effet les avalanches peuvent-elles avoir sur les bâtiments ?

Lorsque la masse de neige ou l'onde de pression d'une avalanche poudreuse frappe le bâtiment, il est comprimé et peut se déformer suivant le type de pression. Les effets peuvent aller d'une fissure dans le mur à la destruction de la maison, en passant par un toit enfoncé, un déplacement ou une inclinaison de la structure.

Mesures de protection en cas de chutes de neige abondantes

Déblayez à temps les grandes quantités de neige, également sur les toits, les terrasses, les pergolas, etc. Veuillez toujours à la sécurité des personnes.

Nouvelle construction

  • Vérifiez auprès de la municipalité, sur la base du cadastre des risques, si votre parcelle se trouve dans une zone exposée aux glissements de neige ou aux avalanches. Cette vérification est particulièrement recommandée pour les terrains à bâtir dans les régions montagneuses ou en pente. 

  • Vous pouvez également interroger les résidents de longue date, les entrepreneurs locaux et les autorités communales responsables de la construction concernant les risques de glissements de neige et d'avalanches. 

  • Prévoyez une construction massive et veillez à ce que votre bâtiment ne présente qu'une surface restreinte du côté du versant, exempte de fenêtres. 

  • Un ancrage au sol et un toit proche du sol réduisent en outre le risque de dommages.

  • La construction d'un barrage sert de bouclier.

Bâtiments existants

  • En principe, les bâtiments peuvent difficilement être renforcés après coup. Cependant, vous pouvez créer autour du bâtiment des obstacles tels que des barrages, des chevilles de déviation d'avalanche et des structures servant à le protéger. 

  • Renforcez les ouvertures et les murs extérieurs.

  • Sécurisez également les fenêtres et les portes dans la zone d'impact de l'avalanche ou murez-les si elles ne sont pas utiles.

Dangers naturels : un check-up en ligne sur protection-dangers-naturels.ch

naturgefahren-check-infobox

Le site protection-dangers-naturels.ch vous montre comment protéger efficacement votre bâtiment pour vivre en sécurité.

En savoir plus
00_logo_gvb_F

Ce contenu a été développé en coopération avec les experts de l'Assurance immobilière Berne.

istockphoto Imprimer l'article