Tremblement de terre : Tout ce qui peut se passer

À partir d'une magnitude de 2,5 et plus, les tremblements de terre sont en général perceptibles par les personnes. Mais des bâtiments peuvent subir des dommages, déjà lors de séismes d'amplitude moyenne à partir d'une force 4. Tout est possible.

En cas de séismes de moyenne ampleur, à partir d’une force de 4, il peut s’agir de fissures dans les murs ou de chutes de parties de crépi.
En cas de séismes de moyenne ampleur, à partir d'une force de 4, il peut s'agir de fissures dans les murs ou de chutes de parties de crépi.

Chaque année, entre 500 et 800 secousses sont enregistrées en Suisse, dont quelque 15 atteignent une magnitude de 2,5 ou plus, devenant ainsi perceptibles par des personnes. Une fois par an, des secousses de force 4 en moyenne sont enregistrées tandis que celles de force 5 surviennent statistiquement tous les dix ans.

Le portail sur les dangers naturels de la Confédération classe les séismes en différents niveaux de danger. Un séisme a généralement une magnitude (force) et différentes valeurs d'intensité, suivant les dommages survenant. Selon l'échelle macrosismique européenne ((EMS-98), l'intensité est exprimée en fonction d'une échelle comprenant 12 degrés de force I à XII. L'intensité maximale est le plus souvent atteinte à proximité du lieu du séisme (épicentre) et diminue à mesure qu'augmente l'éloignement de l'épicentre. Suivant la durée, la nature du sol et le mode de construction, des séismes peuvent avoir diverses incidences sur des bâtiments.

Potentiel de dommages à des bâtiments en cas de séismes de moyenne ampleur ou graves

Alors que tout au plus la vaisselle se met à vibrer dans les armoires, avec des magnitudes de 3 ou moins, des séismes d'une magnitude à partir de 4 et d'une intensité de V ou VI peuvent déjà causer des dommages importants à des bâtiments.

Les incidences suivantes sont possibles :

  • des dommages, tels que fissures dans les murs ou parties de crépi se détachant

  • des déplacements des fondations

  • de l'eau s'écoulant peut inonder le rez-de-chaussée en raison d'une rupture de conduite

En cas de séismes à partir d'une magnitude de 5 ou plus et d'une intensité de VII ou VIII, il faut s'attendre à de graves dommages aux bâtiments :

  • chute d'éléments de cheminées

  • effondrement de cloisons, resp. des parties de pignons ou d'éléments porteurs

  • suivant le genre de construction, des bâtiments entiers peuvent aussi s'effondrer.

07_elementar_erdbeben_Welche_schaeden_grafik_F
Potentiel de dommages à des bâtiments en cas de séismes de moyenne ampleur ou graves.

Protection contre les séismes

infobox_produktewerbung_terra_orange_mittel

Une assurance contre des séismes prémunit votre habitation contre des dommages et vous protège contre les incidences financières.

Calculer la prime

Dangers supplémentaires

En cas de tremblements de terre, non seulement les bâtiments sont menacés par les secousses elles-mêmes, mais les activités sismiques peuvent aussi être la source de glissements de terrains, d'éboulements ou de la liquéfaction du sol.

Des coûts élevés

Si la statique de votre bâtiment est endommagée, un expert devra procéder à des analyses. Il est possible que votre maison ne soit temporairement pas habitable et que vous soyez contraint logere ailleurs.

Les coûts élevés pour les mesures immédiates et la reconstruction, les experts, les réparations d'urgence, les frais d'hôtel et éventuelles pertes locatives doivent être supportés par le propriétaire de maison, car les dommages sismiques ne sont pas couverts par l’assurance immobilière obligatoire.

La sécurité sismique ne constitue pas une protection intégrale

Selon la norme SIA, les nouveaux bâtiments doivent être construits de sorte à restreindre au maximum les risques de dommages en cas de tremblement de terre. La sécurité sismique se rapporte en première ligne à la structure porteuse. Les bâtiments ne doivent pas s'effondrer, même en cas de secousses puissantes.

Cependant, une dégradation de la substance des constructions antisismiques n'est pas exclue. Par ailleurs, comme 90 % des bâtiments en Suisse ne satisfont pas aux critères de sécurité sismique, les conséquences d'activités sismiques plus importantes ne sont pas réellement estimables pour la plupart des constructions.

Une chose est certaine : en se basant sur les exigences actuelles pour de nouvelles constructions,

de nombreux bâtiments présentent une sécurité sismique insuffisante car aucune prescription n'existait ou les exigences de la norme en termes de sécurité sismique n'étaient pas vraiment prises en considération lors de leur construction.  

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article