Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

En Suisse, les risques sismiques sont sous-estimés

Le professeur bernois en géologie Flavio Anselmetti connaît bien les séismes et leurs causes. Il explique dans une interview pour quelles raisons le sol de la Suisse est particulièrement soumis aux tensions.

L'importance du sous-sol
L'importance du sous-sol

Monsieur le Professeur, à quoi pensez-vous en entendant l’expression « catastrophe naturelle » ?

Spontanément, je pense aux rivières et ruisseaux qui sortent de leurs lits, aux tsunamis ou aux éboulements, aux avalanches et laves torrentielles qui détruisent bâtiments et voies d'accès. À la télévision, je suis régulièrement confronté à des images de tels événements, en Suisse également. J'y suis donc tout particulièrement sensibilisé. Cependant, en tant que géologue, je pense bien entendu en premier lieu aux tremblements de terre.

Pensez-vous être une exception dans ce contexte ?

On a vite tendance à oublier les séismes. La mémoire humaine est conçue de sorte à ne pas nous permettre de nous souvenir longtemps de phénomènes naturels rares ; et les séismes importants restent une exception en Suisse. Néanmoins, leur violence est dévastatrice et les dommages considérables.

La Suisse est-elle un pays sismique ?

La Suisse, avec les Alpes, le Plateau, le Jura, le fossé rhénan, est une zone géologique complexe. Il y a des millions d'années, la collision des plaques tectoniques d'Afrique et d'Europe a permis la formation des Alpes et de l'arc jurassien. Ces tensions dans le sous-sol sont toujours là et se déchargent de temps en temps sous forme de secousses telluriques : cette vulnérabilité sismique, combinée aux propriétés du sous-sol et aux valeurs concernées, induisent des risques considérables en termes de dommages dus aux tremblements de terre.

Protection contre les séismes

infobox_produktewerbung_terra_orange_mittel

Une assurance contre des séismes prémunit votre habitation contre des dommages et vous protège contre les incidences financières.

Calculer la prime

À quelle fréquence enregistre-t-on des secousses sismiques en Suisse ?

En consultant le site Internet du Service Sismologique Suisse, on constate que chaque jour, plusieurs secousses sont mesurées en Suisse. La plupart d'entre elles sont toutefois de si faible intensité que l'on ne les perçoit (pratiquement) pas. Cependant, régulièrement, des secousses plus importantes ont lieu. Un séisme de magnitude 5 se produit en moyenne tous les 10 ans et un de magnitude 6 environ une fois par siècle.

Ces tremblements de terre causent-ils des dégâts ?

En Suisse, les tremblements de terre sont régulièrement la cause de dommages aux bâtiments et infrastructures ; les plus dévastateurs ont même coûté des vies.

En Suisse, un séisme de l'importance de celui d'Amatrice (2016) est-il envisageable ?

En principe, nous ne pouvons exclure nulle part en Suisse la survenance d'un séisme de magnitude 6 ou plus. Quelques secousses sismiques de cette ampleur se sont en effet déjà produites en Suisse. La survenue de tels puissants séismes peut, selon la région, remonter plus loin dans le temps que les connaissances historiques, si bien que l'ignorance de forts séismes n'exclut pas leur probabilité de survenance.

Quand le prochain tremblement de terre aura-t-il lieu ?

C'est une question très difficile et malgré nos intenses recherches en la matière, nous ne sommes pas en mesure d'y répondre. Une seule chose est certaine : il y aura assurément un prochain tremblement de terre.

Chercheur dans le domaine des sédiments

Flavio Anselmetti
Flavio Anselmetti

Flavio Anselmetti est professeur en géologie du Quaternaire et en paléoclimatologie à l'Université de Berne. Ses projets de recherche se portent sur les dépôts sédimentaires en tant qu'archive des changements en termes de paysage et de climat, des tremblements de terre et catastrophes naturelles. Il est devenu célèbre également par ses travaux sur le tsunami du lac des Quatre-Cantons en 1601.

Informations additionnelles

ldd Imprimer l'article