Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Les dangers du monoxyde de carbone

Les intoxications au monoxyde de carbone sont courantes, quelquefois même avec des conséquences fatales. Le risque est d'autant plus grand que le système de chauffage est défectueux, mal entretenu voire mal utilisé. Pour vous protéger des intoxications au CO, suivez nos conseils.

Le monoxyde de carbone (CO) se dégage en cas de combustion incomplète ou de défauts sur les installations de chauffage au bois, au mazout ou au gaz.
Le monoxyde de carbone (CO) se dégage en cas de combustion incomplète ou de défauts sur les installations de chauffage au bois, au mazout ou au gaz.

(stö) Le monoxyde de carbone (CO) se dégage en cas de combustion incomplète ou de défauts sur les installations de chauffage au bois, au mazout ou au gaz. Utiliser des cuisinières à gaz ou des grils à charbon de bois ou à gaz dans des pièces fermées est source de danger. Les cheminées et conduits obstrués ou gelés peuvent aussi être à l'origine d'intoxications au CO. Le monoxyde de carbone est dangereux parce qu'il est capable de franchir les murs en raison de la petite taille de ses molécules. 

Selon l'Office fédéral de la statistique, chaque année en Suisse, 23 personnes sont mortes en moyenne entre 1997 et 2014 et des centaines de personnes ont dû se rendre à l'hôpital pour se faire soigner à cause d'une intoxication au CO.

Monoxyde de carbone (CO)

Le monoxyde de carbone est un poison respiratoire très dangereux. Ce gaz incolore, inodore et insipide est facilement absorbé par les poumons avant de parvenir dans la circulation sanguine où il perturbe fortement le transport de l'oxygène. En fonction de sa concentration dans l'air ambiant, le CO peut très rapidement rendre inconscient, avec pour conséquence la mort.

Quels sont les symptômes d'une intoxication ?

Les symptômes d'une intoxication au CO ressemblent à ceux de la grippe. La plupart du temps, les personnes concernées se plaignent d'un ou plusieurs des troubles ci-dessous :

  • nausée
  • vertige
  • maux de tête
  • essoufflement

Une source de danger : les installations de chauffage

Souvent, dans les bâtiments résidentiels, les intoxications au CO sont dues au refoulement des fumées du chauffage. Rendre les fenêtres hermétiques, boucher les grilles d'aération etc. augmentent le risque.  

Dans le cas d'appareils au gaz qui fonctionnent avec l'air ambiant, du monoxyde de carbone peut apparaître à forte concentration sur de courtes durées selon la qualité du conduit d'évacuation, au démarrage lorsque la cheminée n'a pas encore un bon tirage ou lorsqu'on chauffe à puissance maximale. Les pièces qui accueillent de tels appareils doivent donc être suffisamment grandes pour absorber les fumées dans l'air ambiant et éviter tout danger.

En cas de froid durable et extrême, il peut de plus arriver que l'eau de condensation qui se forme gèle dans les conduites d'évacuation des chauffages et empêche l'air extrait de s'échapper. 

Entretien régulier des installations de chauffage

La prévention est la condition sine qua non pour éviter les intoxications au CO : faites contrôler et entretenir vos installations telles que

  • chauffe-eau instantanés
  • poêles à gaz, mazout et bois
  • cuisinières à gaz
  • chauffages à gaz, mazout et pellets
  • foyers fermés
  • cheminées  

une fois par an ou au début de chaque période de chauffage par des experts. Observez impérativement les consignes d'utilisation de chaque appareil ! 

Un détecteur de CO aide à prévenir les accidents

Les détecteurs de monoxyde de carbone peuvent vous protéger des intoxications au CO. Ils fonctionnent à la manière des détecteurs de fumées. Ces équipements ne garantissent toutefois pas de sécurité à 100% car le gaz peut se répandre de manières très différentes dans la pièce.

Source de danger : stocks de pellets

Lorsque les pellets de bois sont stockés dans une pièce fermée, ils peuvent dégager du CO en raison d'un procédé chimique. Si la pièce n'est pas ventilée, le gaz s'enrichit et se mélange à l'air ambiant. Les conséquences peuvent être fatales pour celui qui entre alors dans la pièce. 

Conseils pour l'utilisation de chauffage à pellets

  • Il est interdit aux non-experts de modifier les réglages sur l'installation et d'entrer dans la pièce de stockage.    

  • Seuls des professionnels sont autorisés à accéder à ces deux espaces car ils sont les seuls à être capables d'entretenir l'installation dans des conditions de sécurité optimales. (Source : Suva)

Source de danger : parasols chauffants

Depuis quelques années, les parasols chauffants poussent littéralement comme des champignons. Ces radiateurs au gaz émettent aussi du CO. Et toute erreur ou tout défaut dans leur manipulation peuvent s'avérer très dangereux. 

Conseils pour l'utilisation de parasols chauffants

  • distance de sécurité avec ce qui se trouve autour

  • utilisation exclusivement en extérieur, donc pas dans des chapiteaux ou similaire

  • bonne stabilité

  • flexibles étanches

  • présence d'un « système anti-basculement » qui interrompt l'arrivée de gaz vers le brûleur si le parasol bascule

  • pression de gaz de la bouteille identique à celle du parasol chauffant

  • faire entretenir les parasols chauffants au moins tous les deux ans par un spécialiste

En alternative, on peut utiliser des radiateurs soufflants ou électriques qui réchauffent l'air et le distribuent dans la pièce avec une soufflerie. Ils consomment toutefois beaucoup d'électricité et font tourbillonner les particules de poussière. 

Les chauffages radiants à infrarouge sont quant à eux plus respectueux de l'environnement, plus sûrs et plus pratiques. Ils s'utilisent en intérieur et en extérieur et ne réchauffent pas l'air, mais les personnes et les objets qui se trouvent dans le champ de rayonnement. Ils n'impliquent pas de risque d'incendie supplémentaire. 

La question du jeu-concours du calendrier de l'Avent

621915402

Monoxyde de carbone, qu'est-ce ?

a.) Un combustible

b.) Une moisissure

c.) Un poison respiratoire

Vers le formulaire de participation

Le calendrier de l'Avent d'infomaison

621915402

Des articles captivants concernant la maison et le jardin ainsi que des prix attrayants vous attendent, derrière les 24 petites portes du calendrier.

Vers le calendrier de l'Avent
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article