Protection contre les pollens : 10 conseils

« Santé ! » - Alors que nous nous réjouissons de la douceur du soleil, de la croissance des plantes et de la merveilleuse magie de la floraison, les personnes allergiques aux pollens ont tôt fait de déchanter. Lisez nos 10 conseils indiquant comment vous pouvez vous protéger contre les pollens dans votre habitation.

Grâce à quelques précautions, la concentration de pollens à l’intérieur d’habitations peut être réduite à un niveau supportable.
Grâce à quelques précautions, la concentration de pollens à l’intérieur d’habitations peut être réduite à un niveau supportable.

(pg) À peine les derniers refroidissements de l'hiver sont-ils oubliés que les pollens printaniers viennent provoquer des éternuements, des écoulements du nez et des inflammations des yeux. Le rhume des foins est la réaction allergique la plus répandue sous nos latitudes. 15 à 20 % de la population sont allergiques aux pollens.

Pour l'industrie pharmaceutique, la lutte contre l'allergie aux pollens est depuis longtemps une affaire rentable. Grâce à des antihistaminiques sous forme de pastilles, de spray nasal ou de collyre, les réactions allergiques peuvent être contrées avec plus ou moins de succès. On a également recours à des immunothérapies ou à des formes de thérapies complémen-taires comme l'acupuncture.

Hormis les substances chimiques ou d'autres méthodes alternatives, diverses mesures permettent de ramener la concentration de pollens dans la maison à des niveaux supportables. Nos 10 conseils vous indiquent comment procéder.

1. Aérer les pièces tôt le matin et tard le soir
La meilleure protection consiste certes à fermer les fenêtres et les portes, mais il est quand même nécessaire de bien aérer les pièces. Il est recommandé d'aérer tôt le matin, tard dans la soirée ou après une averse, du fait que la charge de pollens dans l'air est alors diminuée.

2. Fixer aux fenêtres des grilles spéciales de protection contre le pollen
Si l'on tient malgré tout à garder les fenêtres ouvertes, une grille ou une toile anti-pollen (genre de moustiquaire) doivent impérativement être installées devant chaque fenêtre. Les grilles anti-pollen de haute qualité sont faites en mailles très serrées laissant passer l'air et la lumière du jour. Elles peuvent être coupées et adaptées à la grandeur de la fenêtre et être fixées à l'aide d'un simple ruban adhésif.

3. Équiper l'installation de ventilation de filtre anti-pollen
Celui qui possède sa propre installation de ventilation peut, le printemps venu, l'équiper d'un filtre anti-pollen. Ne pas oublier alors de le remplacer chaque année.

4. Utiliser des purificateurs d'air mobiles
Des purificateurs d’air mobiles dotés de technologies de filtrage modernes purifient l'air ambiant et empêchent la pénétration de pollen. Cependant, tous les appareils n'ont pas le même effet sur les personnes allergiques. Un conseil relatif à la taille des particules à filtrer, aux performances de l'appareil ainsi qu'aux nuisances sonores est recommandé.

5. Fréquemment essuyer et passer l'aspirateur
On peut également réduire la concentration de pollen en passant régulièrement l'aspirateur ou en essuyant le sol avec un chiffon humide ou électrostatique. Des filtres et des sacs spéciaux sont disponibles pour de nombreux aspirateurs de poussières. Dans le commerce, on trouve des aspirateurs de poussières pour personnes allergiques. Ceux-ci fonctionnent avec un système sophistiqué de filtres et comportent un boîtier entièrement hermétique. Lorsque l'on effectue l'aspiration de la poussière, il convient d'accorder une attention particulière aux tapis et meubles rembourrés, où les poussières et pollens sont plus difficiles à éliminer.

6Remplacer la literie plus souvent que d’habitude
Le lavage élimine le pollen qui s'est déposé sur les coussins et duvets et procure un sommeil plus paisible.

7. Si possible, ne pas faire sécher le linge en plein air
Il vaut mieux sécher le linge dans un local fermé avec un Sécomat ou dans le sèche-linge.

8. Avant de se coucher, prendre une douche pour éliminer méticuleusement les pollens de la peau et des cheveux.

9. Ne pas enlever vos vêtements de rue dans les pièces où l'on séjourne le plus fréquemment.
Des pollens en suspension adhèrent aussi aux vêtements. Avant d'entrer dans le logement, il est recommandé de se changer.

10. Sur www.pollenundallergie.ch du Centre d'Allergie Suisse, des prévisions détaillées en matière de pollens sont quotidiennement publiées. Elles indiquent les genres de pollens actuellement en suspension dans l'air, ce qui permet de prendre ou d'intensifier les mesures adéquates.

Une protection totale contre les pollens dans l’habitat n’existe pas. La concentration de pollens dans l’air est souvent trop élevée. Pas étonnant, quand on sait qu’un épi de seigle produit en moyenne sept millions de graines de pollen et que les fleurs d’une seule tige contiennent environ quatre millions de pollens de fleurs.

En appliquant conséquemment les mesures mentionnées, la concentration de pollens dans les habitations peut néanmoins être réduite à un niveau supportable. Et dans cet esprit : « Santé ! »

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article