Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Sécurité lors de sports d'hiver : 5 conseils

Beaucoup d'accidents de sports d'hiver peuvent être évités, si les amateurs de sports d'hiver se préparent correctement, se comportent adéquatement et s'équipent de manière ad hoc. Lisez nos 5 conseils pour davantage de sécurité lors de sports d'hiver !

Près de 90 % des skieurs et snowboarders portent un casque de protection.
Près de 90 % des skieurs et snowboarders portent un casque de protection.

1. L'équipement ad hoc

Se lancer sur les pistes de ski sans casque de protection est aujourd'hui plutôt rare et relève d'une témérité inconsciente : près de 90 % des skieurs et snowboarders portent un casque de protection. Celui-ci doit cependant être correctement ajusté et répondre à la norme EN 1077.

Du fait que les poignets des snowboarders sont particulièrement exposés en cas de chutes, il vaut la peine d'utiliser une protection des poignets. Les avis des spécialistes divergent quant aux protections dorsales : en fait, la colonne vertébrale est généralement mieux protégée. Cependant, la nuque et le coccyx sont davantage exposés en cas d'accident. En l’occurrence, il est également important que la « carapace dorsale » soit bien ajustée.

Par ailleurs, une bonne paire de gants est évidemment indispensable pour tous genres de sports d'hiver (notamment en raison des arêtes acérées des skis et snowboards) ainsi que des lunettes anti-UV ou qui accentuent les contrastes, suivant la situation.

2. En forme pour affronter l'hiver

Le sport de neige met le corps à contribution. Les probabilités de blessures, notamment aux muscles, tendons, ligaments et articulations, augmentent considérablement. Dès lors, une préparation adéquate commence avant le début de l'hiver car une bonne forme physique de base est indispensable pour les amateurs de sports d’hiver. Par ailleurs, un échauffement préalable est impératif avant de se lancer dans une descente. Rappelons encore qu'en altitude, l'air est plus pauvre en oxygène et que la fatigue se fait par conséquent plus vite ressentir. Il est donc préférable de renoncer à une dernière descente afin de se retrouver sain et sauf dans la vallée.

3. Vérification du matériel et réglage correct des fixations

Faites contrôler votre matériel avant le début de la saison. Le réglage correct et le bon fonctionnement des fixations sont élémentaires en matière de prévention des accidents. Avec la vignette bpa, le marchand d'articles de sport atteste avoir vérifié les fixations au moyen d'un appareil de réglage. Pour votre sécurité, les arêtes de skis et snowboards devraient aussi être régulièrement affûtées.

4. Égards et respect des règles de la FIS  

Toutes les prescriptions de sécurité ont un point commun : vous n'avez pas de carte blanche vous permettant de surpasser votre propre condition. Avoir des égards est le commandement suprême ! Adaptez donc votre vitesse et votre manière de skier à vos aptitudes. Les dix règles de la FIS doivent être considérées comme contraignantes. Si d'autres victimes sont impliquées lors d'un accident causé, le mépris des règles de la FIS peut entrainer une inculpation. Bien qu'il n'existe pas de limitation de pour-mille sur les pistes de ski, causer un accident avec des tiers en ayant trop d'alcool dans le sang peut avoir des suites pénales pour négligence.

5. Ne pas sortir des pistes balisées

Des coulées d'avalanches se produisent toujours à nouveau sur les pistes, avec des conséquences fatales ; elles sont en partie déclenchées par des adeptes des sports de neige qui pratiquent le hors-piste. Lors de situations de risques d'avalanches, ces adeptes de hors-piste se mettent non seulement eux-mêmes en danger, mais mettent également en péril des tierces personnes. En fait, la fréquentation des espaces hors des pistes balisées et sécurisées n'est pas interdite mais il est indubitable que les amateurs des sports de neige prennent en l'occurrence des risques considérables. Lorsque des personnes sont blessées ou si des installations sont endommagées par une avalanche qu'ils ont déclenchée, les auteurs peuvent être tenus pour légalement responsables. Hormis les conséquences pénales, ils encourent des poursuites de droit civil pour dédommagement et frais de sauvetage, selon le bpa.

Au fait : Les conseils de sécurité sont valables par analogie pour tous les genres de sports d'hiver.

Skier et faire du snowboard en toute sécurité

Alarme-Météo en cas de gel et de chute de neige

infobox_wetter-alarm_v2_f_mittel

Téléchargez sans attendre l'application Alarme-Météo gratuite et soyez informé à temps de l'arrivée du gel et des chutes de neige.

En savoir plus
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article