Sécurité des enfants dans le jardin

Faire du trampoline procure de la joie, est sain et développe la mobilité. Cependant, le nombre d'accidents a malheureusement augmenté au cours de ces dernières années. De même que la pratique d'autres sports avec des engins, le trampoline nécessite exige un apprentissage.

Pour faire du trampoline, différentes précautions sont à prendre.
Pour faire du trampoline, différentes précautions sont à prendre.

(pg) Que voit-on proliférer dans les jardins suisses ? Les trampolines ! En fait, il n'existe pas de statistique précise quant au nombre de ces engins de loisirs très en vogue. Ce qui est certain, c'est que l'on en voit de plus en plus. Cela s'explique du fait que pour les enfants, faire du trampoline est un immense plaisir : les enfants bougent, se défoulent, développent leur sens de l'équilibre et dépensent leur surplus d'énergie.

Toujours plus d'accidents de plus en plus graves

Pourtant, ces engins présentent aussi des risques. Toujours plus d'enfants se retrouvent chez le médecin ou à l'hôpital avec des blessures parfois graves. Les blessures les plus fréquentes sont les fractures, les contusions, les ruptures de ligaments, les déchirures, les commotions cérébrales et les lésions de vertèbres cervicales.

Selon le bureau de prévention des accidents (bpa), les sauts à risques tels que le salto, collisions entre personnes, chutes hors du trampoline, réceptions dures ou mauvaises et le contact avec les ressorts ou le cadre du trampoline sont les causes d'accident les plus fréquentes.

Veiller à la qualité lors de l'achat

Pour faire du trampoline, différentes précautions sont à prendre. La prévention des accidents commence par l'achat d'un matériel sûr et de haute qualité, avec un filet de sécurité haut et stable et un cadre, des ressorts et des tendeurs en caoutchouc entièrement couverts. Un filet de sécurité supplémentaire entre le cadre et le fond empêche les enfants de glisser sous le trampoline.

Contrôler régulièrement les filets de sécurité

Lorsque l'engin de sport et de loisir est en fonction, il doit en outre être entretenu. La toile de saut, le filet de retenue et la protection du cadre sont à contrôler régulièrement quant à l'usure, la surcharge ainsi qu'à des pièces manquantes ou protubérantes. Les filets de retenue qui peuvent être abimés par les radiations UV, la chaleur, le froid et l'humidité méritent une attention particulière.

Par ailleurs, le trampoline doit être installé sur une surface plane. Des terrains herbeux, des pelouses ou encore des revêtements de sol à plaques antichocs sont adéquats. Lors de la mise en place il y a lieu de garder suffisamment de distance par rapport aux murs, conduites, arbres et haies.

Une seule personne sur le trampoline

Finalement, il y a lieu d'établir des règles que les enfants auront à observer pour l'utilisation du trampoline. La plupart des problèmes se posent en effet en cas de mauvais comportement ou inapproprié. Les accidents les plus fréquents et les plus graves se produisent lorsque plusieurs enfants de poids et de taille différents se trouvent en même temps sur le trampoline, il ne doit jamais y avoir plus d'une personne sur l'aire de saut. En raison de grands dangers d'accidents, les sauts difficiles, notamment le salto, sont à éviter. Les chaussures de ville, de même que les jouets, n'ont pas leur place sur un trampoline. En principe, les experts recommandent de ne pas laisser les enfants de moins de six ans utiliser le trampoline.

Balançoires : garder des distances

Si les trampolines sont actuellement les engins de sport et de loisir les plus prisés, ils ne sont cependant pas la seule cause d'accidents dus à une utilisation inappropriée. Les balançoires, toboggans ou murs de grimpe sont eux aussi régulièrement mis en cause.

Par conséquent, il est important, par exemple lors de l'installation d'une balançoire, de tenir compte de la longueur avant et arrière du balancement et de garder une distance suffisante par rapport aux arbres, murs de la maison et autres objets. La distance entre deux balançoires et par rapport aux montants latéraux doit être d'au moins 70 cm. Et sous les balançoires, il faut prévoir une hauteur minimale de 35 à 40 cm au-dessus du sol. Les sièges de la balançoire ne doivent pas pouvoir basculer et, notamment pour les petits enfants, un siège de sécurité avec une barre de fermeture est recommandé. Près des balançoires, une surveillance par un adulte est indiquée.

Les plaques antichocs amortissent les chutes

Malgré toutes les mesures de sécurité, les accidents ne peuvent pas toujours être évités. Et si les chutes ne peuvent pas toujours être évitées, elles peuvent néanmoins être amorties lorsque des plaques antichocs sont installées sous les engins de glisse, les balançoires ou les murs de grimpe.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article