Sécuriser un étang pour les enfants

Pour les agrions, les ambrettes aquatiques et les sonneurs à ventre jaune, chaque étang est bienvenu. Pour la sécurité des enfants jouant au bord de l'eau, quelques règles sont cependant à observer dans le jardin familial.

01_teich_kindersicher_machen_quer
Pour la sécurité des enfants jouant au bord de l’eau, quelques règles sont à observer dans le jardin familial.

(knü) Si l'on interrogeait les invertébrés, insectes et amphibiens quant à leurs préférences, ils répondraient qu'un étang de 15 mètres carrés et d'une profondeur d'au moins un demi-mètre serait idéal. Afin que ces animaux protégés puissent hiverner sans danger, ils se réfugient au fond de l'eau. Selon le Centre de coordination pour la protection des amphibiens et reptiles de Suisse (KARCH) il est impératif de veiller à ce que l'étang du jardin familial ne devienne pas involontairement un piège pour les petits animaux. Ce serait le cas, par exemple, si les amphibiens devaient traverser un chemin de quartier pour arriver à l'étang. Il faut également éviter aux petits animaux le risque de rester accrochés aux mailles d'un treillis de clôture. D'un point de vue différent, le bureau de prévention des accidents (bpa) met vivement en garde contre les dangers que courent les enfants en jouant au bord de l'eau et recommande de ne pas créer des plans d'eau trop profonds. En fait, la part des accidents dans le domaine du jardin est restreinte ; seul un pourcent de l'ensemble des personnes se noie dans la sphère privée. Pourtant en Suisse, près d'une demi-douzaine d'enfants meurent chaque année dans cette situation. Manfred Engel, responsable du bpa pour le domaine de la maison et des loisirs précise que ce sont avant tout des enfants en âge préscolaire qui sont menacés. « En outre, ils courent un risque particulièrement élevé de se noyer ou de subir des lésions cérébrales durables suite à un manque momentané d'oxygène. » Alors que des paysagistes professionnels forment et perfectionnent déjà leur personnel sur cette thématique, les campagnes de sensibilisation pour les particuliers semblent encore lacunaires. Les enfants ne peuvent-ils pas se trouver sans surveillance à proximité d'un biotope privé ? Ou alors, existe-t-il des mesures alternatives pour protéger les enfants aux abords d'un étang naturel ? Ce sont là des questions que se posent de nombreux propriétaires d'immeubles.

Zones de plans d'eau antiglisse

Un principe central de construction et de sécurité s'applique quant à la profondeur de l'eau. Parmi les « règles de la construction » pour les biotopes naturels et pataugeoires celle relative aux zones de plans d'eau « ludiques » s'applique impérativement. L'association professionnelle SIA recommande une profondeur de 20 cm pour les étangs et pataugeoires. Les expériences faites par le bpa démontrent qu'il est judicieux de les creuser à une profondeur de 20 cm au maximum pour chaque mètre de largeur. De ce fait, on améliore non seulement la sécurité, mais le plus souvent aussi la qualité du biotope naturel. Cependant, qu'il soit prévu pour la baignade ou non, les rives de l'étang doivent être le plus planes possible et revêtues de pierres antidérapantes ou de ballast. Par ailleurs, le petit étang doit être bien en vue dans le jardin et ne pas se trouver dans une cuvette difficile d'accès. Les étangs très profonds avec des rives en forte pente sont à sécuriser par une clôture. Et, selon le spécialiste du bpa, Engel : « Une clôture autour d'un étang empêche éventuellement en hiver de s'aventurer sur une glace trop mince. » Pour l'autorisation de swimmingpools privés ou de piscines naturelles, certaines communes exigent expressément que l'accès pour des personnes non autorisées soit barré par une construction adéquate.

Garantie

En cas d'accidents, la responsabilité incombe en principe au propriétaire des lieux, lorsqu'ils sont dus à des défauts de l'ouvrage. L'assurance RC privée intervient toutefois également lorsqu'une personne tombe dans un étang insuffisamment sécurisé. Le propriétaire d'un ouvrage doit néanmoins « en tout temps garantir une existence et une fonction de son ouvrage aptes à écarter toutes mises en danger », explique le bpa. Lorsque le propriétaire peut prouver que la construction et l'entretien de son étang répondent « aux mesures de sécurité exigibles », on peut supposer qu'il a rempli ses obligations. Si, par contre, il est à prévoir que des enfants viendront jouer aux abords de l'étang, des mesures de protection spéciales sont impératives. Manfred Engel, responsable du secteur maison et loisirs du bpa, rend attentif au fait que des prescriptions spéciales s'appliquent également à des propriétés de personnes âgées lorsque leurs petits-enfants séjournent ou passent des vacances chez elles.

istockphoto Imprimer l'article