Ions et rayonnement radioactif

Les ions chargés électriquement, les particules de poussière et le rayonnement radioactif agissent également sur le climat intérieur. Les influences négatives ne sont pas toutes inévitables.

 Le plastique en grande quantité peut avoir des effets négatifs sur l'air.
Le plastique en grande quantité peut avoir des effets négatifs sur l'air.

La poussière fine peut provoquer des allergies et des problèmes de santé selon la quantité et la composition. Ce qui est particulièrement problématique, ce sont les particules ultrafines, car celles-ci pénètrent par les voies respiratoires jusque dans les vaisseaux capillaires du cerveau et des poumons où elles se déposent ou passent dans le système sanguin. Par conséquent, il faut éviter autant que possible que les poussières fines qui se détachent des matériaux de construction ne pénètrent à l'intérieur de l'habitation tant qu'elle est utilisée.

La charge électrostatique et les ions de l'air

Il est prouvé que l’absence d'ions de polarité négative dans l'air ambiant a des effets sur le système biologique, tels que manque de concentration, malaises, baisse de performances, manque d'énergie, maux de tête et vertiges. Depuis peu, l'on soupçonne la tuyauterie plastique des systèmes de ventilation mécanique contrôlée d'être en partie responsable d'un climat intérieur désagréable.

Pour absorber l'oxygène, le corps a besoin d'ions négatifs. Ceux-ci se trouvent principalement dans l'air. Les matériaux de construction chargés d'électricité électrostatique privent l'air de ses ions. Le frottement de tapis, de rideaux et autres matériaux plastifiés et synthétiques renforce cet effet. Par conséquent, il peut arriver que la charge électrostatique à l'intérieur devienne comparable à celle d'une situation orageuse.

La radioactivité

Facilement mesurable et vérifiable, la radioactivité est essentiellement présente dans les constructions en dur. Elle peut provenir des types de roches les plus divers. On peut également rencontrer un rayonnement radioactif élevé dans les vernis et produits de l'argile, ainsi que dans les plâtres (issus du laitier des hauts fourneaux). En fonction de la dose et de la durée d'action, la radioactivité a des effets cancérigènes et mutagènes. Des dommages dus à la radioactivité généralement présente en faible concentration dans le bâtiment ne peuvent être exclus avec certitude.

infomaison Imprimer l'article