Eviter la condensation sur les fenêtres

Dans de nombreux bâtiments, il se forme de la condensation sur les fenêtres et les portes de terrasse durant la saison froide. Cela n'a rien d'exceptionnel et, à court terme, ce n'est pas non plus vraiment un problème. Toutefois, si la situation perdure, il peut en résulter une détérioration du matériel et les moisissures qui se forment peuvent nuire à la santé des habitants.

L’hiver, la condensation sur le pourtour des fenêtres est un problème courant dans de nombreux logements.
L’hiver, la condensation sur le pourtour des fenêtres est un problème courant dans de nombreux logements.

L'hiver, la condensation sur le pourtour des fenêtres est un problème courant dans de nombreux logements. En simplifiant, nous dirons que cette condensation apparaît parce que les vitres sont plus froides que la température ambiante et que l'air est trop humide.

Les enveloppes des bâtiments modernes empêchent les échanges d'air

La situation a empiré ces dernières années, parce que les enveloppes des bâtiments sont de plus en plus étanches, rendant ainsi impossible tout échange d'air naturel. De plus, les pièces sont aussi beaucoup moins chauffées que par le passé et, comme l'air froid emmagasine et fixe moins bien l'humidité, cette dernière finit par se condenser sur les fenêtres, qui sont l'endroit le plus froid de l'appartement ou de la maison.

Ce qui accroît l'humidité de l'air

Ce sont les habitants du logement eux-mêmes qui contribuent le plus à l'humidité de l'air ambiant. En effet, l'être humain libère de l'eau sous forme de vapeur dans l'air ambiant, en respirant mais aussi par les pores de la peau. Par ailleurs, la quantité de vapeur émise dépend du type d'activité. Cela étant, le fait de cuisiner et l'emploi d'un sèche-linge, d'un lave-vaisselle ou d'un fer à vapeur produisent aussi beaucoup d'humidité ; les chambres à coucher et les salles de bain et de douche sont également grandes productrices de vapeur d'eau.

Un risque d'apparition de moisissures

Il suffit de passer un chiffon pour essuyer la condensation qui s'est formée sur les fenêtres. En revanche, si elle se forme régulièrement, en particulier sur des lucarnes difficilement accessibles, si elle s'infiltre dans de petites fissures dans les joints des fenêtres, si elle cause des dommages au niveau des murs ou des sols ou si elle finit par provoquer l'apparition de moisissures, il faut alors clairement agir.

La mesure la plus efficace : l'aération transversale et les courants d'air

Il est possible de combattre l'apparition de condensation à différents niveaux, notamment par l'utilisation de fenêtres mieux isolées. En effet, plus la valeur d'isolation thermique d'une fenêtre est élevée, moins le froid pénétrera à l'intérieur et moins la surface de la vitre sera froide. Il existe aussi des systèmes de chauffage des fenêtres, qui chauffent le bord extérieur des vitres. Bien entendu, on peut aussi augmenter la température ambiante. Cela alourdit malheureusement la facture de chauffage et c'est plutôt mal venu en ces temps d'économie d'énergie.

La mesure à la fois la plus simple, la plus efficace et la moins chère consiste à réduire l'humidité ambiante en aérant trois à cinq fois par jour durant cinq à dix minutes, en provoquant des courants d'air ou par aération transversale. Le mieux est d'ouvrir des fenêtres qui se font face, de manière à assurer un brassage complet de l'air ambiant.

Ces aérations brèves, mais intenses, n'entraînent aucune perte d'énergie et ne refroidissent en aucune façon les éléments de construction. L'apport d'air extérieur frais a simplement pour effet de diminuer l'humidité de l'air à l'intérieur. De surcroît, cet apport d'air frais améliore le climat intérieur. En revanche, aérer en entrebâillant les fenêtres ne fait qu'empirer la situation. Dans ce cas en effet, aucun échange d'air ne s'opère ; par contre, les fenêtres et les murs se refroidissent.

Dans les bâtiments qui ne disposent pas d'un système de chauffage par le sol, les radiateurs sont souvent placés sous les fenêtres. Si l'air chaud qui se dégage du radiateur peut circuler librement le long de la fenêtre, la formation de condensation peut s'en trouver réduite. Il faut donc veiller à ce que la circulation de l'air au niveau des fenêtres ne soit pas entravée par des appuis de fenêtre dépassant trop fortement de l'embrasure ou par d'épais rideaux.

Avec un kit de régulation climatique, vous surveillez le climat ambiant

teaser_shop_klima-kontroll-set_mittel

Le thermo-hygromètre affiche la température de l'air, l'humidité et le point de rosée. Le thermomètre infrarouge sert à la mesure sans contact de températures de surface. Réunis dans ce kit, les deux instruments de mesure servent à surveiller le climat ambiant.

Commandez dans le magasin en ligne

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article