Les toxiques de l'habitat

De nouveaux matériaux de construction synthétiques sont maintenant produits pour les applications techniques les plus diverses. En même temps, les bâtiments modernes sont bien isolés et conçus en tant qu'enveloppe étanche. C'est ainsi que les polluants s'échappent plus difficilement vers l'extérieur et dégradent le climat intérieur.

Les peintures synthétiques peuvent contenir des substances nocives, qui sont libérées sur une période relativement longue.
Les peintures synthétiques peuvent contenir des substances nocives, qui sont libérées sur une période relativement longue.

Un grand nombre de substances avant tout artificielles, telles que le formaldéhyde, les solvants, les pesticides, les fibres et la fumée de tabac comptent parmi les « toxiques de l'habitat ». L'effet nocif de ces toxiques dépend de leur concentration, de leur durée d'action, du type ou du mélange de substances toxiques. La sensibilité des personnes joue également un rôle important.

Troubles respiratoires et irritation du système nerveux

De nombreuses liaisons chimiques peuvent déclencher des allergies ou d'autres troubles. Outre les troubles aigus et chroniques, on constate aussi l'apparition d'allergies spécifiques et de « maladies de l'environnement » (sensibilité aux agresseurs chimiques). Les produits chimiques utilisés dans le ménage ou dans le bâtiment peuvent provoquer une toux sèche, un asthme chronique et des troubles non spécifiques au niveau des intestins et de la tête. On observe aussi fréquemment une irritation des muqueuses et du système nerveux. Les dérivés du benzol à fort dégagement de gaz, comme le toluol et les hydrocarbures aromatiques polycycliques ainsi que d'autres produits pétroliers ont une action cancérigène. Il est très difficile de déterminer avec fiabilité substances déclenchant des problèmes de santé, vu que certaines ne sont allergènes qu'en combinaison avec d'autres. Actuellement, il n'existe pratiquement pas de valeurs seuils ou de valeurs de référence indiquant quel est le taux de concentration de substances toxiques ne présentant pas encore de risques dans des pièces d'habitation.

Près de 100'000 liaisons chimiques importantes

Près de 100'000 liaisons chimiques de base entrent dans la fabrication de produits chimiques utilisés dans le domaine de la construction ou dans le ménage. Dans les produits finis traités, on retrouve rarement les produits de base sous forme pure, ils sont toujours mélangés ou combinés. Les produits chimiques utilisés dégagent du gaz sur une période plus ou moins longue. Les substances à risque potentiel utilisées dans la construction sont : les insecticides, les fongicides, les pesticides, le formaldéhyde, les adoucissants, les agents conservateurs, les aldéhydes, le benzol, le toluol, le glycol, la naphtaline, le dichlorobenzène, le lindane, l'E 605, le pentachlorophénol, les pyréthrinoïdes, les métaux lourds, les composants organiques volatils, les produits ignifugeants, les stabilisateurs, le PCP, le PCB, les composés acycliques, les aromates, les esters, les cétones, les alcools, l'éther, les liaisons chlorées, les HPA, les isocyanates, etc. Une grande partie des liaisons problématiques proviennent de la pétrochimie.

Informations additionnelles

ASdE Imprimer l'article