Des matériaux de construction sains

La principale mesure contre les polluants de l'habitat, c’est de les combattre à la source. En évitant l'utilisation de produits toxiques et les activités polluantes, l'air ambiant sera libéré de polluants.

La construction devrait être aussi ouverte que possible à la diffusion, c'est-à-dire ventilée et avec une bonne régulation de l'humidité.
La construction devrait être aussi ouverte que possible à la diffusion, c'est-à-dire ventilée et avec une bonne régulation de l'humidité.

Apporter tout le soin nécessaire à la construction d'un bâtiment et au choix des matériaux en veillant à leur compatibilité est un principe qui s'avère payant. Il est important de concevoir la construction aussi ouverte que possible à la diffusion, c'est-à-dire ventilée et avec une bonne régulation de l'humidité. De toute façon, une bonne aération des locaux s'impose avant d'emménager.

Pour les différents éléments de construction, il convient de toujours choisir des matériaux exempts de produits toxiques, qui en contiennent le moins possible ou qui contiennent des produits très volatils. De nombreux matériaux de construction renferment cependant des additifs synthétiques. Notamment dans le béton et le mortier, l'on trouve des additifs à base d'agents toxiques comme l'antigel, les plastifiants et les agents d'étanchéité. Choisissez de préférence des matériaux de construction renouvelables ou recyclables comme le bois, ainsi que des matériaux isolants en fibres naturelles. Lors du choix des matériaux de construction, il est également important de savoir s'ils sont disponibles au niveau local et lesquels sont habituellement utilisés dans la région. Certains magasins sont spécialisés dans les matériaux de construction naturels.

Le bois, l'argile et la brique

L'argile est un matériau de construction naturel qui assure un climat intérieur sain. Il a la propriété d'absorber promptement  l'humidité, de la stocker et de la redistribuer rapidement en cas de besoin. De plus, l'argile est un excellent accumulateur de chaleur. Pour garantir une bonne isolation thermique, l'on y ajoute des adjuvants légers.

Le bois est un matériau de construction phare dans l'écobiologie. Toutefois, ses propriétés positives – régulation de l'humidité, recyclabilité et élimination non polluante – peuvent être détruites par un traitement de surface inapproprié, utilisant l'imprégnation ou la peinture. Le bois ne doit pas nécessairement être protégé à l'aide de produits chimiques, il suffit de construire avec sagesse en vue d'une protection durable.

La brique et le calcaire sont de bons matériaux de construction, car ils gardent bien la chaleur et régulent tout aussi bien l'humidité ambiante.

La construction de façade

Les matériaux isolants ne doivent pas entraver la respiration de la construction, c'est-à-dire la circulation de l'air intérieur vers l'extérieur. Des « couches peu perméables à la vapeur » sont indispensables pour le passage contrôlé de la vapeur à travers la façade. Par contre, les « barrières anti-vapeur » empêchent le passage de l'humidité dans les deux sens et peuvent donc entraîner de graves détériorations de la construction dues à l'humidité.

Il est préférable de choisir des fenêtres en bois massif, notamment parce qu'il est possible de les restaurer même après plusieurs années d'utilisation.

ASdE Imprimer l'article