Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Ce qu'englobe la conception durable des bâtiments

La conception traditionnelle de bâtiments place les coûts et les délais au premier plan. Il est rare que l'utilisation et la déconstruction soient suffisamment prises en compte. La qualité durable d'un bâtiment est pourtant liée à des exigences en matière de santé et d'écobiologie, tout autant qu'à des facteurs écologiques.

Des grandes surfaces vitrées côté soleil, une enveloppe étanche côté nord : cela améliore le bilan énergétique et permet de profiter au maximum de la lumière naturelle.
Des grandes surfaces vitrées côté soleil, une enveloppe étanche côté nord : cela améliore le bilan énergétique et permet de profiter au maximum de la lumière naturelle.

Exposition lumineuse et orientation

Dans un bâtiment, l'apport de lumière naturelle a une grande incidence sur le bien-être. La lumière UV active l'épiphyse de l'organisme humain, qui est l'organe responsable de la production des « hormones du bonheur ». Lorsque le bâtiment est ouvert côté soleil et en même temps fermé côté nord et est, le bilan énergétique s'en voit également amélioré. La conception de bâtiments écobiologiques comprend la lumière dans tous ses aspects et l'utilise en tant qu'élément d'aménagement important capable d'agir sur le bien-être des occupants.

L'orientation du bâtiment peut refléter le caractère de ses habitants : introverti ou extraverti. Elle ne peut pas être déterminée uniquement par des considérations uniquement esthétiques.

Fonctionnalité et ergonomie

Rester tranquillement assis durant des heures, répéter toujours les mêmes gestes : ce sont des caractéristiques de la vie moderne ; c'est pourquoi, la conception d'un bâtiment sain doit nécessairement prendre en compte l'ergonomie humaine. La structure des bâtiments et des logements devrait autant que possible être conçue en fonction des besoins des occupants. Des voies de communication très longues pour régler les affaires quotidiennes sont physiologiquement aussi désavantageuses que des escaliers trop raides ou tortueux. Il en va de même pour les pièces et le mobilier, qui doivent non seulement être conçus sous l'angle de la fonctionnalité, mais aussi sous celui de l'ergonomie. Ceci vaut particulièrement pour des cuisines, des salles de bains, des lits et des sièges.

Climat intérieur et prévention des moisissures

Nous passons de plus en plus de temps dans des espaces fermés. Aussi, est-il essentiel d'avoir de bonnes conditions relatives à l'hygiène de l'air : le taux d'humidité, la vitesse de circulation de l'air, l’apport d’air frais et la ventilation des surfaces doivent être étudiés avec soin.

Si le bâtiment présente des défauts techniques, le risque d'infestations de moisissures est grand. Déjà bien avant que l'infestation ne soit visible, les fines ramifications (mycélium) se répandent dans les murs, le sol et les cavités. Les produits du métabolisme des champignons parviennent dans l'air ambiant et ainsi dans l'air que nous respirons et peuvent provoquer des allergies, de l'asthme ainsi que de légers empoisonnements. Les matériaux de construction synthétiques – les peintures au latex, par exemple – favorisent la formation de moisissures, c'est pourquoi ils sont peu recommandés pour les murs, sols et plafonds.

Psychologie de l'habitat et identification

L'être humain forme une unité constituée du corps, de l'esprit et de l'âme. Si l'équilibre est perturbé, ceci peut avoir des répercussions sur le physique, le psychisme et le mental. La pensée positive est la base d'une bonne santé. Une pensée négative ou une humeur dépressive peut contribuer à déclencher des maladies physiques ou les intensifier.

Ces attitudes peuvent en partie s’expliquer par le climat intérieur : le smog électrique, des produits chimiques, une mauvaise lumière, etc. affectent non seulement le corps et l'organisme, mais pèsent aussi sur le bien-être psychique et mental. Des espaces agréables, harmonieux permettent aux habitants de mieux s'identifier avec leur environnement intérieur.

Le choix conscient des couleurs contribue au bien-être physique à l'intérieur d'un bâtiment. Chaque couleur produit un effet spécifique. Dans ce domaine, vous avez la possibilité d'utiliser la couleur sous forme de matériaux inaltérables comme la pierre naturelle, le bois et les métaux ou d'appliquer des couleurs à base de pigments.

Écologie et protection de l'environnement

Il est entre-temps devenu évident que la société doit économiser l'énergie et réduire la production de CO2, si elle ne veut pas aggraver la situation climatique. L'efficacité énergétique ne se limite pas aux bâtiments, elle s'applique également aux processus de production et de transformation. Les matières premières obtenues à grand frais, comme l'aluminium, ou des sites de production très éloignés consomment un pourcentage élevé d'« énergie grise ». Une planification écologique considère les chaînes de transformation dans leur intégralité, de la production à la transformation et jusqu'à l'élimination. De cette manière, il est possible de comparer les avantages et désavantages des différents matériaux de construction.

Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article