Bien choisir les produits en bois durables

Le bois, matière première renouvelable et dotée d'un bilan écologique optimal, est en soi un matériau durable. Mais tous les bois ne méritent pas la mention « durable ». En effet, seuls ceux issus de forêts gérées de façon durable sur le plan écologique, économique et social peuvent s'en prévaloir. Nous vous révélons ce à quoi il convient de veiller lors du choix de produits en bois.

Avec son niveau élevé de gestion écologique des forêts, internationalement reconnu, le Certificat d'origine bois Suisse – accompagné d'une certification FSC ou PEFC – garantit un bois de premier ordre sur le plan écologique.
Avec son niveau élevé de gestion écologique des forêts, internationalement reconnu, le Certificat d'origine bois Suisse – accompagné d'une certification FSC ou PEFC – garantit un bois de premier ordre sur le plan écologique.

(stö) Dans les années nonante encore, les propriétaires de produits issus de bois tropicaux s'exposaient à des reproches ou à un regard dénonciateur, car on soupçonnait l'exploitation de bois tels que l'acajou ou le teck d'être à l'origine du déboisement sauvage des forêts tropicales.

Ce n'est plus le cas aujourd'hui. En Suisse, il n'y a, sur le marché, pratiquement plus de produits en bois, indigènes ou étrangers, qui ne soient pas certifiés issus d'une gestion durable des forêts. Vous avez sans doute déjà remarqué que les produits en bois, tels que les meubles, revêtements, façades ou le papier pour votre imprimante portaient, sur leur emballage ou dans la description du produit, le sigle « FSC » ou « PEFC ». Mais que signifient ces labels ?

Le label initial : « FSC »

« FSC » signifie « Forest Stewardship Council ». Il s'agit d'une organisation de membres, fondée en 1993 dans le but de promouvoir dans le monde entier une économie forestière respectueuse de l'environnement, supportable du point de vue social et économique. A l'échelon international, ce sont plus de 113 millions d'hectares de forêts et près de 13'500 entreprises dans 80 pays qui sont certifiés FSC (état 2009). En Suisse, sur les quelque 1,2 million d'hectares de forêts, la moitié sont jusqu'ici gérés selon les critères FSC et près de 700 entreprises sont certifiées FSC.  

Les standards FSC se composent de 10 principes et critères pour une exploitation exemplaire des forêts, valables partout dans le monde, adaptés toutefois aux conditions du pays. L'exigence essentielle pour la certification de la chaîne de transformation et de commercialisation réside dans une traçabilité crédible des différents produits forestiers.

Un standard international inspiré de l'exemple européen : « PEFC »

« PEFC » est l'abréviation de « Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes » qui signifie en français « Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières ». Ce programme a pour objectif d'améliorer, sur le plan international, l'exploitation et la protection des forêts. La certification PEFC, lancée initialement pour l'Europe en 1998, se base sur des accords définis lors des rencontres qui ont suivi la conférence sur le climat de Rio (1992). A l'échelon mondial, désormais plus de 230 millions d'hectares de forêts sont gérés selon les critères PEFC et des millions d'exploitations forestières et propriétaires de forêts misent sur le label PEFC. Dans notre pays, actuellement, la mention PEFC a été accordée aux exploitants de près de 230'000 hectares de forêts. 

Comme pour la certification FSC, le label PEFC s'étend également à l'ensemble de la chaîne de production, de l'exploitation forestière au produit fini, en passant par le transport.

Certificat d'origine bois Suisse

De par leurs exigences, les deux labels internationaux FSC et PEFC sont considérés comme étant de valeur égale. Ils présentent toutefois une grande faiblesse : comme les mêmes critères de certification sont applicables dans le monde entier, aucune indication sur l'origine géographique des bois concernés n'est donnée. Par ailleurs, dans chaque pays, les critères sont adaptés aux conditions juridiques applicables sur place et au niveau de l'économie forestière. Il existe par conséquent une différence significative, si un bois certifié FSC ou PEFC vient de Suisse ou de Malaisie par exemple. 

Un bois de premier ordre sur le plan écologique

C'est notamment pour cette raison que les milieux de l'économie du bois suisse ont décidé de créer un autre label, lequel est décerné par l'organisation faîtière Lignum et accessible à toutes les entreprises de la filière du bois. Le « Certificat d'origine bois Suisse » atteste l'origine suisse du bois. Avec son niveau élevé de gestion écologique des forêts, internationalement reconnu, le Certificat d'origine bois Suisse – accompagné d'une certification FSC ou PEFC – garantit un bois de premier ordre sur le plan écologique. Dans des produits mixtes avec une part suisse et une part étrangère, au moins 80 % du bois doit provenir de Suisse pour obtenir l'appellation « Swissness ». Le restant doit venir de régions bénéficiant de conditions d'exploitation similaires et posséder un label attestant une production durable ou une provenance contrôlée.

ImagePoint (zuerrer design) Imprimer l'article