Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Présence de moisissures dans des bâtiments

Lorsque des taches sombres apparaissent sur les murs, le champignon est déjà là. Les moisissures ne détériorent pas seulement les meubles et la substance des bâtiments, mais elles représentent un risque pour la santé des habitants.

Lorsque des taches sombres apparaissent sur les murs, le champignon est déjà là.
Lorsque des taches sombres apparaissent sur les murs, le champignon est déjà là.

Tous les jours, plusieurs litres d'eau s'évaporent dans les pièces d'habitation, lorsqu'on lave, cuisine, se douche ou se baigne (et par les humidificateurs). Dans les vieux bâtiments mal isolés, la vapeur d'eau peut s'échapper par des fentes. Lorsque l'isolation est renforcée – par exemple avec de nouvelles fenêtres isolantes – l'échange avec l'air extérieur est réduit.  Il n'est pas rare que la vapeur se condense sur les murs pour peu que leur température soit inférieure à celle de l'air ambiant. Cela commence la nuit, lorsque la température baisse à l'intérieur et sur les murs extérieurs : refroidi, l'air ambiant absorbe alors moins d'humidité. La vapeur d'eau se condense sur les murs. Ce sont là des conditions idéales pour la moisissure. Mais les défauts techniques de construction ne sont pas les seules causes des moisissures ; souvent, elles sont aussi dues aux mauvaises habitudes des habitants et utilisateurs.

Raisons expliquant la formation de moisissures

La brochure « Rénovations antimoisissures » de l'ASEPP (Association suisse des entrepreneurs plâtriers-peintres) énumère les facteurs liés à l'utilisation expliquant la formation de moisissures :

  • Une aération insuffisante ou inappropriée
  • Une production élevée d'humidité (par exemple par un humidificateur d'air, des plantes ou un sèche-linge
  • Des dégâts des eaux
  • Un chauffage défectueux ou irrégulier
  • Suite à la pose de nouvelles fenêtres étanches, les anciennes habitudes d'aération des pièces ne suffisent plus à permettre une évacuation correcte de l'humidité.

Les causes suivantes sont, quant à elles, considérées comme liées à la construction

  • Ponts thermiques (la chaleur s'évacue plus rapidement vers l'extérieur qu'à travers d'autres éléments de construction)
  • Isolations thermiques insuffisantes (déperditions thermiques liées à une isolation défectueuse ou insuffisante)
  • Humidité provoquée par des vices de construction
  • Eau de condensation résultant de faibles inerties thermiques des parois extérieures
  • Mauvaise absorption d'humidité (tampon) des surfaces.

Dans des maisons neuves, l'humidité des nouvelles constructions peut poser problème. Il est donc nécessaire que l'eau utilisée pour fabriquer du béton par exemple s'évapore des murs. Si cette humidité ne disparaît pas, des moisissures peuvent apparaître. Il se peut aussi que l'on ait utilisé dans la construction des matériaux déjà infestés par des champignons.

Risques des moisissures pour la santé

Chez l'être humain, les spores des moisissures peuvent engendrer diverses pathologies. Le plus souvent, il s'agit d'irritations des muqueuses et d'affections des voies respiratoires telles que l'asthme. Certains types de moisissures utilisent les tissus humains (muqueuses des poumons, du nez, de la bouche et des bronches) comme source de nutriments. Le foie ou les reins peuvent également être attaqués. De plus, certaines moisissures produisent des substances toxiques cancérigènes (aflatoxines) ou provoquent des allergies. Les moisissures et leurs toxines peuvent porter atteinte à la santé, en particulier chez les bébés et enfants en bas-âge, dont le système immunitaire n'est pas encore entièrement développé. Ainsi, des études et statistiques montrent que les enfants qui vivent dans des logements envahis par les moisissures courent un risque accru de développer de l'asthme.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article