Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Construire et habiter avec des matériaux naturels

« Retour à la nature » : la renaissance des matériaux naturels ne s'arrête pas devant votre porte, bien au contraire. Les matériaux de construction naturels sont tout aussi au goût du jour que l'alimentation bio ou les énergies renouvelables.

Les matériaux de construction naturels sont tout aussi au goût du jour que l'alimentation bio ou les énergies renouvelables.
Les matériaux de construction naturels sont tout aussi au goût du jour que l'alimentation bio ou les énergies renouvelables.

(stö) La construction écologique ne se restreint pas seulement à l'utilisation écologique de l'énergie et des ressources. Le choix des matériaux doit en effet aussi tenir compte de la santé de l'habitat. Une chose est sûre : les temps où l'on pouvait littéralement s'intoxiquer dans un bâtiment (mot-clé amiante), sont heureusement révolus. Pourtant, il vaut la peine, lorsque l'on construit du neuf ou que l'on rénove des bâtisses anciennes, de prendre en compte certains critères de santé. Toutefois, il est recommandé de recourir à des spécialistes pour des projets de grande envergure, car les matériaux de construction naturels ne présentent pas tous les mêmes propriétés que leurs concurrents « chimiques ».

Des services spécialisés vous renseignent

Les matériaux de construction naturels se définissent comme des matériaux qui répondent aux exigences de la « biologie de l'habitat » – la doctrine des rapports holistiques entre l'homme et l'environnement qu'il se construit.  De même, il est important au moment d'évaluer la compatibilité environnementale de prendre en considération le cycle entier d'un produit – de sa fabrication à son élimination en passant par ses utilisations.

En Suisse, il n'existe pas encore d'office de certification pour les matériaux de construction naturels. À la différence de l'Allemagne où le label « natureplus » s'est imposé depuis quelque temps et sert également de référence à certains fabricants suisses.

L'Association Suisse d'Écobiologie de la construction (ASdE) représente un service spécialisé qui s'intéresse à l'interaction durable entre l'homme et le bâti. De même, la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) a publié à l'intention des planificateurs et maîtres d'ouvrages plusieurs instruments et documentations qui portent sur la construction écologique (notamment la documentation SIA D 093 « Déclaration des caractéristiques écologiques des matériaux de construction » qui se base sur la recommandation SIA 493).

Les matériaux de construction naturels peuvent être utilisés aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur et pour tous les éléments de la construction allant du sol au plafond, sans oublier les murs.

Voici une sélection de matériaux de construction naturels :

  • Revêtements de sol en bois (y compris parquets), linoléum et tapis
  • Tuiles fabriquées exclusivement à partir de terre glaise, d'argile, de sable de quartz et d'eau.
  • Briques et blocs de revêtement comme, par ex., les briques perforées, les blocs de revêtement en copeaux de bois, les blocs et éléments en béton cellulaire à base de mortier de chaux, de mortier bâtard ou de mortier de ciment ou à base d'argile.
  • Mortiers, colles et enduits en matériaux naturels comme la chaux, l'argile, etc.
  • Matériaux isolants issus de matières premières renouvelables comme le lin, le chanvre, les copeaux de bois, les fibres de bois, le seigle, la laine de mouton, le liège ou la cellulose
  • Matériaux isolants issus de matières premières minérales comme la pierre naturelle expansée, l'argile expansée, le verre expansé, les plaques en mousse minérale ou les isolants en verre cellulaire
  • Peintures, vernis et lasures comme, par ex., les peintures de dispersion fabriquées à partir de matières premières naturellement renouvelables ou les peintures minérales pour murs
  • Bois / matériaux dérivés du bois tels que panneaux de particules pour la construction, panneaux de fibres de bois, bois massif, panneaux de particules pour l'ameublement, panneaux en aggloméré gros œuvre (panneaux OSB) ou panneaux de contreplaqué
  • Remblais secs comme isolation des sols, murs, plafonds en matières premières naturellement renouvelables comme la cellulose ou le granulé de roche
  • Panneaux de construction secs ou systèmes d'isolation périphérique entiers en matériaux naturels tels que fibres de bois, liège, chanvre, roseau ou aussi herbe des champs
  • Colles et joints en matériaux naturels comme l'amidon, la cellulose, la dextrine ou les protéines 

Avantages de l'argile et de la chaux

Depuis quelques années, les produits à base d'argile et de chaux connaissent un véritable renouveau. Ce sont tous des matériaux que nos aïeux utilisaient déjà dans la construction de leurs habitations. Ainsi, on peut fabriquer à partir d'argile des blocs de construction, des mortiers de maçonnerie et des enduits de base, de finition et de lissage. En dehors de son impact positif sur le climat intérieur, on attribue surtout à l'argile la propriété d'absorber en partie les rayonnements haute fréquence. La chaux, de son côté, est connue pour ses propriétés antibactériennes et sa très grande efficacité contre les moisissures.

Les avantages des matériaux de construction naturels ont leur prix. Comme pour beaucoup d'autres produits bio, les matériaux de construction biologiques ont tendance à être plus chers, ce qui est surtout dû à la production en petite série. Cependant, dans le calcul des coûts, il importe de tenir aussi compte de « facteurs mous » comme le confort, la santé et la durabilité.

Des services spécialisés vous renseignent

Les matériaux de construction naturels se définissent comme des matériaux qui répondent aux exigences de la « biologie de l'habitat » – la doctrine des rapports holistiques entre l'homme et l'environnement qu'il se construit. De même, il est important au moment d'évaluer la compatibilité environnementale de prendre en considération le cycle entier d'un produit – de sa fabrication à son élimination en passant par ses utilisations.

En Suisse, il n’existe pas encore d'office de certification pour les matériaux de construction naturels. À la différence de l'Allemagne où le label « natureplus » s'est imposé depuis quelque temps et sert également de référence à certains fabricants suisses.L'Association Suisse d'Écobiologie de la construction (ASdE) représente un service spécialisé qui s'intéresse à l'interaction durable entre l'homme et le bâti. De même, la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) a publié à l'intention des planificateurs et maîtres d'ouvrage plusieurs instruments et documentations qui portent sur la construction écologique (notamment la documentation SIA D 093 « Déclaration des caractéristiques écologiques des matériaux de construction » qui se base sur la recommandation SIA 493).

SIB Imprimer l'article