Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Se préserver des champs magnétiques et électriques

Il est indiscutable que les champs magnétiques et électriques peuvent avoir un effet néfaste sur notre bien-être et parfois aussi sur notre santé. Aussi est-il est possible, dès le départ, de concevoir une nouvelle construction de sorte que notamment les champs électriques ne puissent pas se former, ou qu'au moins, ils puissent être interrompus. Néanmoins, même dans des anciennes constructions, il est souvent simple d'y remédier.

Il est possible de concevoir dès le départ une nouvelle construction de sorte que les champs électriques ne puissent pas se former, ou qu'au moins, ils puissent être interrompus.
Il est possible de concevoir dès le départ une nouvelle construction de sorte que les champs électriques ne puissent pas se former, ou qu'au moins, ils puissent être interrompus.

(stö) Les champs magnétiques n'apparaissent que lorsque le courant circule. À la différence des champs électriques, la tension électrique en présence de champs magnétiques n'a pas d'influence sur leur intensité. Des champs magnétiques, comme ceux qui entourent par exemple les lignes aériennes, traversent pour ainsi dire tous les matériaux – et aussi l'organisme humain. On ne peut pas s'en isoler, mais on peut entourer la zone à protéger de matériaux à conduction magnétique (par ex. fer doux). Lorsque cela n'est pas possible, il est conseillé d'envisager un déplacement des meubles, afin d'éviter les champs.

Murs, sols, plafonds sous tension

Contrairement au champ magnétique, le champ électrique ne s'étend pas forcément sur les lignes ou les appareils électriques (même si ceux-ci en sont la cause), mais il peut mettre sous tension des murs entiers, des sols et des plafonds et ce, même si le courant ne circule pas. En particulier dans les anciennes constructions qui n'ont pas d'alimentation tripolaire avec prise de terre, l'apparition de champs électriques est fréquente. En outre, la mise hors tension d'un appareil branché seulement par une prise bipolaire n'apporte aucune garantie que le fil électrique ne soit plus sous tension.

Une solution souvent simple

On arrive souvent à réduire les champs électriques indésirables d'une manière relativement simple, par blindage ou par le remplacement des sources concernées. Dans les situations où l'élimination de tels champs n'est pas envisageable, on peut – comme pour les champs magnétiques – obtenir souvent une amélioration, notamment en déplaçant le lit.

Interrupteurs de réseau

Les interrupteurs de réseau représentent la méthode la plus efficace pour supprimer les champs électriques dans une pièce. Ces petits appareils, que l'on appelle aussi des interrupteurs automatiques de champ, sont installés en général dans la boîte à fusibles. Une fois le dernier appareil électrique mis hors tension, ils coupent totalement le courant dans un domaine défini, comme dans la chambre à coucher ou le séjour. Lorsqu'on rallume un consommateur de courant, par exemple le plafonnier, le circuit électrique est remis sous tension. Dans le cas de nouvelles constructions, il est possible, dès la planification, de prévoir dans l'installation électrique l'utilisation d'interrupteurs de réseau, alors que leurs possibilités d'utilisation dans les bâtiments anciens ou transformés dépendent de l'installation existante. Lorsque tout l'appartement est connecté au même circuit électrique, un interrupteur de réseau n'est pas intéressant, car le réfrigérateur et éventuellement d'autres appareils, doivent être en permanence alimentés en courant.

Recourir à des spécialistes

Le spécialiste en électrobiologie ou écologie de la construction intervient dès la phase de planification d'une construction ou de travaux de transformation, afin d'optimiser l'installation électrique sur le plan de ses effets néfastes. Dans les bâtiments existants, l'expert peut procéder à des mesures de champs à basse et haute fréquence et proposer des améliorations. Des mesures électrobiologiques permettent, non seulement, d'identifier des sources de perturbations à l'intérieur de la maison, mais aussi les champs externes, comme ceux créés par exemple par les chemins de fer ou les émetteurs de téléphonie mobile, etc.

ImagePoint (karpi.ch) Imprimer l'article