Technique intérieure et confort d'habitation

L'habitat moderne est lié à une grande exigence de confort. La technique du bâtiment est à même d'offrir ce confort – sans affecter inutilement l'environnement ou les occupants. Un concept énergétique compatible avec les impératifs écologiques nécessite une technique de bâtiment conçue de manière holistique.

 Les éléments de chauffage rayonnant de la chaleur, comme les poêles de faïence, les poêles traditionnels, les hypocaustes, les chauffages radiants de plinthe ou les parois chauffantes sont particulièrement indiqués pour le dégagement de chaleur : ces systèmes permettent de maintenir la circulation des poussières en suspension dans l'air (poussière domestique) à un niveau raisonnable.

Les éléments de chauffage rayonnant de la chaleur, comme les poêles de faïence, poêles traditionnels, hypocaustes, chauffages radiant de plinthe, parois chauffantes sont particulièrement indiqués pour le dégagement de chaleur. Ces systèmes permettent de maintenir la circulation des poussières en suspension dans l'air (poussière domestique) à un niveau raisonnable. La surface des murs ne devrait pas avoir une température fortement inférieure à la température de l'air ambiant, c'est pourquoi une bonne isolation thermique des murs extérieurs est essentielle. Pour l'isolation thermique des conduites et canaux, il est préférable d'utiliser des matériaux naturels. Dans les chambres à coucher, évitez si possible un chauffage par le sol, car la circulation d'eau entraîne un sommeil agité et ce type de chauffage assèche l'air, ce qui est mauvais pour les muqueuses. Par ailleurs, pour les chauffages par le sol ou de paroi, nous recommandons une configuration bifilaire et hélicoïdale des tuyaux.

Dans les sols et murs, il est possible d'intégrer des matériaux naturels (argile, anhydride, chaux, etc.) qui accumulent la chaleur et régulent l'humidité, afin de créer, par une répartition homogène de la chaleur, un climat intérieur agréable.

Locaux humides et sanitaires

Dans la salle de bains et la cuisine, utilisez des matériaux de surface, de mur et de plafond qui ont un effet de régulation de l'humidité. Évitez par contre les peintures imperméables et les enduits à base de matières plastiques, afin que l'humidité produite par la vapeur de cuisine ou de douche puisse se résorber. Les baignoires et douches jacuzzi sont à utiliser sous réserve, car une bonne désinfection de l'eau restant dans les buses n’est pas toujours assurée. L'apparition de bactéries et l'infestation de l'eau de bain par des germes peuvent difficilement être évitées sans l'adjonction de désinfectants chimiques.

Les installations de récupération d'eau de pluie pour les toilettes et l'arrosage du jardin sont une mesure d'économie d'eau avantageuse et judicieuse. L'eau de pluie peut également être utilisée pour la machine à laver : elle est douce et protège ainsi la machine et le linge. Si l'eau potable est assez dure, un système de détartrage magnétique placé en amont peut être judicieux pour le chauffe-eau et la machine à laver. En principe, il n'est pas nécessaire de traiter l'eau potable, qui contient des minéraux essentiels pour l'être humain.

Informations additionnelles

AsdE Imprimer l'article