Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Do-it-yourself : réaliser soi-même un biotope

Réaliser soi-même un biotope est plus simple que l'on pense. Il convient néanmoins de respecter quelques principes.

Les étangs de jardin naturels n’offrent pas uniquement un coin de détente, mais constituent aussi un habitat propice à différents animaux et plantes.
Les étangs de jardin naturels n'offrent pas uniquement un coin de détente, mais constituent aussi un habitat propice à différents animaux et plantes.

(stö) Le succès de votre nouveau biotope est fortement tributaire d'une bonne planification. La taille et l'emplacement sont des facteurs décisifs afin qu'ensuite, la nature puisse reprendre ses droits.

Mieux vaut un peu plus grand que trop petit

Idéalement, un étang naturel devrait avoir une superficie d'au moins 15 mètres carrés ou mieux encore, de 30 mètres carrés. De même, le point le plus profond, appelé zone d'eau profonde, devrait se situer au moins 80 cm au-dessous de la surface de l'eau. En été, les petits étangs se réchauffent rapidement, ce qui favorise la prolifération d'algues et en hiver, les faibles volumes d'eau gèlent intégralement. Les larves et autres micro-organismes sont ainsi anéantis. Par ailleurs, l'équilibre naturel se développe mieux en présence de volumes plus importants.

De ce fait, nous vous expliquons dans notre fiche d’instructions comment fabriquer un bassin sur bâche, car les bassins en plastique préfabriqués sont généralement trop exigus. En outre, un bassin sur bâche laisse une plus grande marge de manœuvre à la conception du biotope.

Mi-ombre, mi-soleil

Le biotope devrait être aménagé sur la face est ou ouest de la maison. Idéalement, il devrait être exposé au soleil pendant cinq à six heures en été. L'étang ne devrait pas non plus être trop densément entouré d'arbres et buissons, car les feuilles mortes altèrent la qualité de l'eau en automne. 

Choisir les plantes adéquates

Le commerce spécialisé propose un vaste choix de plantes aquatiques. Veillez à acheter des plantes purifiantes et oxygénantes. Les espèces suivantes sont considérées comme particulièrement appropriées :

  • la salicaire

  • le lis jaune

  • le nénuphar jaune

  • le butome à ombelle

  • le populage des marais

  • la renoncule aquatique 

La végétalisation du biotope est effectuée du bas vers le haut (pendant le remplissage avec de l'eau). N'utilisez pas d'autre matériau de pose que du gravier lavé. La terre contient trop de nutriments, qui favorisent la formation d'algues. Achetez uniquement des plantes suisses. Les plantes exotiques empêchent les animaux de coloniser les lieux. Dans de bonnes conditions, ceux-ci viennent naturellement s'installer peu de temps après la réalisation du biotope.

Poissons : oui ou non ?

La réponse est : plutôt non. L'introduction de poissons est uniquement judicieuse dans les grands biotopes et requiert la pose d'un filtre. L'équilibre écologique, qui s'établit idéalement de manière naturelle dans les étangs uniquement végétalisés, doit fréquemment être soutenu artificiellement en présence de poissons. Si vous ne souhaitez pas renoncer à des poissons, il est judicieux de ne les intégrer qu'après environ deux ans, lorsque l'équilibre écologique est déjà bien établi.

Un entretien régulier

Un entretien régulier est impératif :

  • Lorsque les plantes prolifèrent trop densément, il faut en éliminer une partie.

  • Principalement en automne, le biotope doit également être libéré des feuilles mortes et autres matériaux organiques.

  • Un filet de protection peut permettre d'éviter que la biomasse ne prenne le dessus en automne.

Charge de travail / difficulté

  • Degré de difficulté : moyen

  • Charge de travail : environ 2 jours

Conseils de pros

  • Posez la bâche par temps chaud. Elle est alors plus élastique et s'adapte mieux au terrain.

  • Remplissez l'étang petit à petit. Cela vous permet d'intégrer les plantes au sec, pour ensuite les immerger.

  • Les plantes aquatiques poussent rapidement. Par conséquent, au début, faites preuve de retenue à l’achat. Vous éviterez ainsi que votre biotope ne soit trop vite envahi.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article