Do-it-yourself : tapisser

Vous ne pouvez plus voir vos murs en peinture ? Alors changez de décor en retapissant ! Tapisser n'est pas si compliqué qu'on le pense et le choix de structures, couleurs et motifs est immense.

Tapisser n’est pas si compliqué qu’on le pense et le choix de structures, couleurs et motifs est immense.
Tapisser n'est pas si compliqué qu'on le pense et le choix de structures, couleurs et motifs est immense.

(pg) Parmi les travaux de rénovation que l'on préfère faire soi-même, la peinture des murs et la tapisserie viennent en tête. Les papiers peints les plus utilisés sont ceux sur lesquels on peut appliquer une couche de peinture, tel le papier ingrain. Simples à travailler, ils permettent de dissimuler les petites inégalités de la sous-couche et peuvent être repeints plusieurs fois.

Une variété infinie

Les grands classiques sont les papiers peints papier, photo et textile, à motifs ou structuré. Les papiers peints intissés, toile de verre ou vinyle sont appréciés pour leur solidité. Difficile de choisir parmi des variétés si nombreuses, sans compter les motifs, couleurs et structures qui se déclinent à l'infini. Les intissés sont les papiers peints les plus faciles à poser car ils ne nécessitent ni temps de détrempe ni encollage des lés. La colle s'applique en effet directement sur le mur.

Avant tout achat, faites appel à un spécialiste pour vous conseiller. Il vous aidera à choisir le bon papier peint et la colle adéquate mais aussi à calculer les longueurs nécessaires. Pour déterminer la longueur de papier peint nécessaire, appliquez la règle empirique suivante : Longueur de toutes les parois x hauteur de la pièce : 5. Les fenêtres et portes n'étant pas retranchées, on dispose ainsi de suffisamment de matériau pour les découpes. Un rouleau normal de papier peint mesure 0,53 m de largeur et 10,05 m de longueur (norme EURO). Il suffit donc à couvrir une surface de 5 m² environ.  

Indispensable : une bonne préparation

Une bonne préparation est toujours d'un grand secours lorsque l'on choisit d'effectuer soi-même les travaux. Rassemblez au préalable le matériel nécessaire ainsi que tous les outils. Une fois que tout est là, vous pouvez vous mettre au travail.

  • Niveau de difficulté : moyen à difficile.
  • Durée : variable, plus long si l'on doit enlever l'ancien papier peint. Valeur indicative : env. une journée par pièce.

Les tuyaux du pro

  • Les papiers peints intissés sont très faciles à poser pour les bricoleurs amateurs car leur application se fait sans temps de détrempe (stabilité dimensionnelle). Au lieu d’encoller le dos du papier peint, il est possible d’appliquer la colle sur le mur dans la largeur du lé et de poser immédiatement le lé.

  • Conservez toujours un reste de papier afin de pouvoir réparer plus tard un éventuel dégât.

  • Si les papiers peints clairs agrandissent les pièces, les tapisseries sombres, en revanche, les font paraître plus petites. Pour faire gagner en hauteur une pièce basse, il est conseillé de poser un papier peint clair à rayures verticales. Un papier peint sombre à rayures horizontales aura l’effet inverse : une pièce à plafond élevé semblera plus basse.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article