Do-it-yourself : rénover ses parquets

Les parquets sont très durables et peuvent être pratiquement remis à l'état neuf grâce à une rénovation approfondie. Nos instructions vous offrent une base décisionnelle vous permettant de déterminer si vous vous estimez capable d'entreprendre cette tâche.

Les grandes surfaces de parquet seront de préférence poncées à la machine, tandis que les petites surfaces peuvent être traitées avec une ponceuse manuelle.
Les grandes surfaces de parquet seront de préférence poncées à la machine, tandis que les petites surfaces peuvent être traitées avec une ponceuse manuelle.

(stö) Un ponçage préalable du parquet est dans tous les cas indispensable avant tout rafraîchissement approfondi. De même, il faudra aussi décider si vous désirez vitrifier le parquet avec un vernis ou le protéger avec de l'huile et/ou de la cire. Les sols vitrifiés sont plus résistants et faciles à entretenir, puisqu'il suffit généralement de les aspirer et de passer de temps à autre une serpillère. Le fait d'huiler un parquet, par contre, fait ressortir la veinure du bois et lui confère une couleur plus profonde. Les sols huilés doivent être traités plusieurs fois par an avec de l'huile d'entretien, afin de préserver la couche protectrice. Pour compléter l'huilage (ou comme simple mesure de protection), les parquets peuvent aussi être cirés. La cire protège mieux les sols contre l'humidité et la saleté et leur confère une surface moins glissante.

Indispensable : une bonne préparation

Une bonne préparation est toujours d'un grand secours lorsque l'on choisit d'effectuer soi-même certains travaux. Préparez le matériel nécessaire et tous les outils avant de commencer. Une fois que tout est là, vous pouvez vous mettre à la tâche.

Niveau de difficulté 

  • parquet huilé et/ou ciré : moyen à difficile 
  • parquet vitrifié : très difficile 

Temps à investir : 

  • Le temps à investir varie fortement en fonction de la nature du sol et de la surface de la pièce. Comptez dans tous les cas assez de temps et pensez au fait que les étapes de travail lors de l'huilage et de la vitrification nécessitent respectivement une interruption de 12 à 24 heures. Pour le ponçage, vous pouvez partir du principe qu'il faut une journée pour 25 m2.

Les tuyaux du pro

  • Ne procédez aux travaux de ponçage qu'avec un masque de protection, même si la ponceuse est munie d'un sac à poussière.

  • Videz le sac à poussière de la ponceuse avant qu'il soit à moitié plein. De cette manière, la performance de la machine restera constante.

  • Pour éviter la formation d'une couche de vernis chaude et molle au ponçage, il est recommandé d'utiliser un papier abrasif avec un poudrage dit espacé. Cela signifie que le papier n'est recouvert de grain que sur environ 50 à 70% de sa surface. Ainsi, les restes de vernis seront plus faciles à éliminer.

  • Lors de la pose de vernis vitrifiant ou d'huile, la pièce doit être régulièrement aérée afin d'éliminer les émanations. Cependant il faudra veiller d'une manière générale à conserver un climat intérieur égal, pour que le sol traité puisse sécher de façon régulière.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article