Systèmes de protection contre les insectes pour fenêtres et portes

En été, les insectes, et notamment les moustiques, font partie des hôtes dont on se passerait volontiers chez soi. Nous vous montrons comment tenir efficacement ces bestioles agaçantes à l'écart de votre habitation.

 Les moustiques sont attirés exclusivement par les odeurs corporelles, le parfum, la chaleur ou l’humidité.
Les moustiques sont attirés exclusivement par les odeurs corporelles, le parfum, la chaleur ou l’humidité.

(stö) Pour éviter d'emblée toute méprise : la seule protection réellement efficace contre les insectes est de nature mécanique. Tous les autres moyens, tels que spirales anti-moustiques, évaporateurs électriques, huiles et bougies parfumées, etc. restent malheureusement bien souvent sans effet. Tant qu'un seul moustique est capable de nous causer des nuits blanches, il ne suffira pas de se limiter à réduire au maximum leur nombre. De même, on a tort de penser que les moustiques, contrairement aux mites et aux mouches, sont attirés par la lumière. Les moustiques sont exclusivement attirés par les odeurs corporelles, le parfum, la chaleur ou l'humidité.

Moustiquaires à bande auto-agrippante – la solution la plus simple

Toute personne ne souhaitant pas avoir des fenêtres et portes fermées en permanence l’été devrait opter pour des filets et grilles de protection anti-insect aux fenêtres, à des soupiraux et éventuellement aux portes. Toutes ces moustiquaires, qui diffèrent fortement dans leur conception, sont censées empêcher le passage des moustiques. De simples toiles, telles que la moustiquaire tesa® Insect Stop que l'on peut fixer sans grande difficulté aux cadres des fenêtres au moyen de bandes auto-agrippantes et qui, selon les modèles, peuvent être ouvertes à l'horizontale ou à la verticale, sont en vente dans les grandes surfaces et magasins de bricolage. Ces solutions sont certes avantageuses, mais pas très durables. Une astuce : équiper toujours deux fenêtres de moustiquaires afin de pouvoir faire des courants d'air la nuit, en cas de besoin.

Des enrouleurs confortables

Plusieurs fabricants proposent des solutions professionnelles pour la protection mécanique contre les insectes. Ces enrouleurs pour fenêtres sont fixés dans un cadre en bois, en plastique ou en aluminium. Un système de barre horizontale permet de les baisser ou de les relever, certains sont même équipés d'un frein de retour ou de crans intermédiaires. Une autre solution, un peu plus simple mais tout de même durable, consiste en un cadre doté d'une toile qui se fixe depuis l'extérieur sur l'ouverture de la fenêtre. De tels cadres ne sont cependant recommandés que pour les fenêtres que l'on utilise pour aérer uniquement et non pour arroser des plantes, par exemple.

Ne pas oublier les soupiraux

Les moustiquaires à enrouleurs pour portes fonctionnent de manière similaire à celles pour fenêtres, sauf qu'elles ne se déroulent pas à l'horizontale, mais à la verticale. En présence de grandes ouvertures, il est conseillé de recourir à des dispositifs coulissants faciles d'utilisation. À l'exemple des Etats-Unis, il existe aussi des portes rabattables ou portes tournantes dotées de moustiquaires : elles ne sont cependant pas très esthétiques. Ne pas oublier : pour garantir une protection totale contre les insectes, il est également nécessaire de pourvoir les soupiraux de grillages fins. Ceux-ci ne protègent pas seulement des insectes, mais également de la saleté et des feuilles mortes.

Autres mesures anti-insectes

Il existe en outre des mesures qui ne représentent pas une protection sûre contre les insectes, mais qui contribuent grandement à réduire leur nombre, afin que votre maison ou votre appartement ne soit pas infesté par les moustiques. Les eaux stagnantes ou à écoulement lent sont de véritables bouillons de culture. Ainsi, si vous possédez un biotope devant votre maison, vous devez vous attendre à être souvent envahi par les moustiques. Le Catalpa commun (Catalpa bignonioides) est un allié naturel contre les moustiques. Ses feuilles contiennent de la catalpine, un poison léger que les moustiques détestent. D'autres plantes telles que les clous de girofle, la menthe de chat, les tomates, le basilic, la mélisse officinale, la lavande, l'encens, les noyers, etc. n'exterminent certes pas les moustiques, mais ont un effet répulsif sur ces bestioles. 

Informations additionnelles

ImagePoint (foto-begsteiger.com) Imprimer l'article