Possibilités d'aménagement avec la construction à sec

La construction en sec est définie au sens large du terme comme étant la fabrication d'éléments de séparation dans l'aménagement intérieur d'un bâtiment. Compte tenu de l'extension et de l'amélioration permanentes des constructions, de la gestion durable des ressources naturelles et de certains aspects architecturaux, la construction à sec a d'excellentes perspectives d'avenir.

Le boom de la construction à sec s'explique aussi par ses diverses possibilités d'utilisation dans l'architecture.
Le boom de la construction à sec s'explique aussi par ses diverses possibilités d'utilisation dans l'architecture.

(pg) Aujourd'hui déjà, la construction à sec possède une place attitrée dans l'aménagement intérieur moderne. Elle présente un vaste spectre d'applications aussi bien dans l'aménagement ou la transformation de bâtiments que dans la rénovation et la modernisation de locaux existants, sans oublier bien sûr les nouvelles constructions. Avec le procédé de la construction à sec, il est possible d'élever ou de revêtir des cloisons, de faisander des plafonds ou de les décorer, de créer de l'espace pour des isolations ou des installations ou de fabriquer des faux-planchers, pour ne citer que quelques-unes des multiples possibilités qu'il offre.

Le plâtre – matériau de base 

struction à sec ne recourt à aucun matériau contenant de l'eau, comme le béton ou le crépi. Il s'agit de l'assemblage ou de la transformation d'éléments de construction industriellement préfabriqués ou finis au moyen notamment de fixations par vis, de systèmes d'emboîtage et de serrage.

L'élément classique de la construction à sec est la plaque de carton-plâtre, qui se caractérise par sa légèreté, son utilisation simple et rapide ainsi qu'à sa grande résistance au feu. Elle entre par exemple dans la fabrication de parois légères, de revêtements de pans de toit ou dans le revêtement de murs et installations existants. Les plaques de plâtre se composent en général de deux couches de carton fin, comportant un noyau de plâtre d'épaisseur variable. Les panneaux en fibres de plâtre fabriqués à partir d'un mélange de plâtre et de fibres de cellulose sont aussi courants. Pour l'aménagement de milieux humides, il est recommandé d'utiliser des systèmes dits « verts » spécialement imprégnés et souvent renforcés de fibres. Le choix des plaques pour telle ou telle utilisation découle aussi bien du profil des exigences de la construction que de la classification des produits.

Régulation de l'hygrométrie

Dans la construction à sec, le plâtre est donc aussi le matériau de premier choix, car sa surface poreuse absorbe l'humidité environnante et contribue, par ses propriétés spéciales, à réguler l'hygrométrie et à assurer un bon climat intérieur. En le complétant avec d'autres matériaux isolants et des éléments étanches, il est possible d'obtenir avec ce matériau des résultats remarquables sur le plan de l'isolation phonique ou de la protection contre les émissions de bruit et d'odeurs.

Toutefois, l'humidité peut s'avérer être un problème. Ainsi, des dommages peuvent survenir en cas d' utilisation excessive d'eau, comme par exemple en cas d'inondations, d'incendies (par l'eau d'extinction) ou par infiltrations aux endroits perméables.

Aucun délai d'attente

La construction à sec possède un gros avantage, celui d'être rapide, car les temps de séchage ou de repos sont assez courts. Il est donc possible, dès que les travaux de construction à sec sont achevés, de s'attaquer à d'autres tâches comme la pose du plancher ou celle des câbles par l'installateur électrique.

La construction à sec permet une diversité architecturale

Le boom de la construction à sec s'explique aussi par ses diverses possibilités d'utilisation dans l'architecture. C'est précisément dans l'aménagement intérieur qu'il est possible, à l'aide d'éléments de construction à sec, de créer des accroche-regards aussi bien dans le domaine privé que dans les bureaux.

Grande rentabilité 

De manière générale, la construction à sec présente des avantages financiers grâce à sa grande rentabilité, qui découle de l'accélération des processus de finition, de son utilisation rapide, des transformations faciles ou de l'absence des temps de séchage habituellement longs.

Ces dernières années, les processus de construction à sec n'ont pas cessé de se développer et de se perfectionner. La gamme de ses produits, qui consistait en quelques composants, s'est nettement élargie et englobe des systèmes entiers. Aujourd'hui, il est possible de trouver des solutions parfaitement adaptées à chaque utilisation, ou presque. En outre, la plupart des fabricants garantissent l'absence de risques liés aux matériaux et additifs utilisés, en termes de biologie de la construction. Compte tenu de l'engouement du public pour le mode de construction écologique et orienté santé, le boom de la construction à sec n'est pas près de s'arrêter.

Informations additionnelles

Knauf SA Imprimer l'article