Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Propriétés des sols sans joints

Faciles à nettoyer et très résistants, les sols sans joints ne sont plus réservés aux seules halles industrielles. Ils s'imposent désormais également dans les foyers.

D'un entretien très facile, ces sols se sont multipliés ces dernières années, également dans les maisons d'habitation où ils ont fait leur entrée.
D'un entretien très facile, ces sols se sont multipliés ces dernières années, également dans les maisons d'habitation où ils ont fait leur entrée.

(knü) Il y a quelques années, les sols sans joints étaient encore quasi exclusivement réservés aux usines, aux hôpitaux ou aux centres commerciaux. Les raisons en sont multiples : dans les fabriques, les sols doivent résister aux chocs même lorsque de lourdes pièces de métal en fusion tombent par terre. En même temps, ils doivent présenter certaines qualités antidérapantes. Dans les bâtiments publics, comme les maisons de retraite ou les hôpitaux, les sols doivent résister aux fréquentes allées et venues. Mais depuis quelque temps, ces sols sans joints, d'un entretien très facile, se sont multipliés et ont également fait leur entrée dans les maisons d'habitation.

Le « Colorstone » est un exemple parmi les nombreux sols en béton disponibles.
Le « Colorstone » est un exemple parmi les nombreux sols en béton disponibles.

L'offre en sols sans joints se caractérise par l'abondance des matériaux et des marques. La plupart des fabricants proposent leurs propres créations. Une certaine spécialisation semble toutefois se dessiner peu à peu : certaines entreprises proposent des produits exclusivement destinés à une utilisation industrielle, alors que d'autres se concentrent sur la production pour les maisons privées.

Les sols en terrazzo sont faits de fines pierres concassées, liées à du ciment, de la résine synthétique ou à d'autres liants.
Les sols en terrazzo sont faits de fines pierres concassées, liées à du ciment, de la résine synthétique ou à d'autres liants.

Sols en terrazzo

On trouve depuis longtemps des sols en terrazzo dans les foyers. Ils se composent de fines pierres concassées, liées à du ciment, de la résine synthétique ou à d'autres liants. La palette des couleurs et des motifs est très variée. Il existe des plaques préfabriquées de terrazzo qui peuvent directement être installées, laminées et, une fois qu'elles ont durci, être polies. Le laminage et le polissage affectent cependant le sous-sol, ce qui rend ce matériau inadéquat lorsqu'un chauffage au sol est installé. Les sols en terrazzo sont relativement chers. Toutefois, ils ont une espérance de vie quasi illimitée et peuvent toujours être poncés à neuf.

Sol en mortier fluide poli.
Sol en mortier fluide poli.

Revêtements en ciment et en béton

L'installation de sols structurés, aux finitions de surface plus abouties, a la cote dans l'architecture moderne. Jusqu'à récemment, la chape était considérée comme simple support lisse sur lequel était installé un revêtement de qualité. Mais grâce à de nouvelles normes et technologies, elle a désormais gagné ses lettres de noblesse : le ciment et le béton se laissent aujourd'hui travailler de multiples manières. Ils peuvent être polis puis, dans la foulée, recouverts d'une peinture spéciale.

Les revêtements colorés de la marque « Solum » sont relativement mous et emmagasinent bien la chaleur.
Les revêtements colorés de la marque « Solum » sont relativement mous et emmagasinent bien la chaleur.

D'autres sols, comme les revêtements colorés de la marque « Solum », sont relativement mous et on peut sans problème s'y promener pieds nus : ils emmagasinent la chaleur et peuvent par conséquent être idéalement combinés avec un chauffage au sol. Pour ces revêtements coulés, il existe des couleurs standards, mais l'intérêt réside tout particulièrement dans la possibilité d'y introduire des nuances personnalisées. On trouve également des sols sans joints qui présentent des structures visibles et sont enduits à la spatule comme un mur de crépi. On distingue en outre des matériaux comme le ciment-sciure ou les résines synthétiques, dont les sols à base d'époxy. Les mélanges chimiques sont certes meilleur marché, mais ils ont une espérance de vie plus réduite que les sols à base de ciment.

Le ciment-sciure de la marque « Euböolith » est un produit à base de fibres de bois et de pierre. Du chlorure de magnésium fait office de liant.
Le ciment-sciure de la marque « Euböolith » est un produit à base de fibres de bois et de pierre. Du chlorure de magnésium fait office de liant.

Le prix des sols sans joints est relativement élevé. Leur installation n'est donc recommandée que pour une surface de grande taille. Le gros avantage : ces différentes variantes de revêtement sont hygiéniques et faciles à nettoyer. Pour les sols synthétiques, il convient toutefois de se renseigner sur les produits de nettoyage adéquats, afin d'éviter les dégâts.

Blatter SA, Bitu-Terrazzo, infomaison, Euböolithwerke SA Imprimer l'article