Eléments de construction : toit en pente

Mises à part certaines innovations qualitatives et techniques, les matériaux de couverture utilisés pour les toits en pente sont les mêmes depuis des siècles.

02_bauteile_bedachungen_steildach_quer

(mas) Dans le choix du matériau, les différences fonctionnelles jouent un rôle moins important que les considérations esthétiques et financières.

Un toit en pente consiste en :

  • matériau de couverture (par exemple tuile, ciment, fibres, pierre, métal)
  • tuile flamande

  • tuile plate (par exemple des plaques en fibres de ciment, ciment dure ou moud)

  • tuiles plates à emboîtement (par exemple les plaques en fibre)

  • freins à vapeur

Des matériaux de couverture

  • Les tuiles à crochet, superposées à la manière d'écailles, sont le système le plus ancien. On parle ici de double couverture parce que le toit est partout recouvert de deux moitiés de tuiles.

  • Ce que l'on a dit sur les tuiles en terre cuite vaut également pour les tuiles en béton, en précisant que les tuiles en béton résistent mieux au gel et plus sourds et sont de ce fait souvent utilisées en altitude.

  • Le fibrociment est l'alternative aux tuiles en béton ou en terre cuite, mais revient plus cher. On utilise généralement les plaques ondulées, qui sont meilleur marché, comme tuiles pour les granges. On a recours aux plaques Eternit pour les toitures et façades. Aujourd'hui, l'Eternit, un produit suisse, est exempt d'amiante.

  • La pierre (ardoise naturelle, marbre), est le matériau de couverture de toit le plus cher.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article