Isolation thermique de la cave

Dans de nombreux anciens bâtiments, le sol est froid. En effet, peu de maisons disposent d'une cave suffisamment isolée par rapport aux étages supérieurs. Le plus intéressant est alors d'isoler le plafond.

En effet, peu de maisons disposent d’une cave suffisamment isolée par rapport aux étages supérieurs.
En effet, peu de maisons disposent d’une cave suffisamment isolée par rapport aux étages supérieurs.

(knü) La tête est au chaud et les pieds sont au froid. Dans les anciennes maisons, le plafond des caves est souvent très peu isolé. La chaleur s'échappe des logements par le bas et entraîne une augmentation des frais de chauffage. Même si dans la plupart des cas, une cave doit rester fraîche, les mesures d'isolation se limitent souvent à isoler du bruit. Dans une maison ordinaire, presque 10 pour cent de l'énergie est perdue parce que la cave est mal isolée. A l'inverse, une enveloppe de bâtiment parfaitement rénovée du point de vue énergétique se distingue par une séparation thermique totale des pièces chauffées par rapport à celles non chauffées. Ce procédé concerne outre la cave, également les garages contigus, par exemple, et les étages mansardés dotés d'un grenier.

L'isolation d'un sol accessible est plus difficile à réaliser que celle d'un plafond. Par conséquent, le plus simple est d'isoler la partie habitable par le dessous. Isoler un plafond de cave entraîne des travaux relativement limités. Les spécialistes recommandent une isolation d'une épaisseur de 8 à 14 centimètres. Les coûts pour l'ensemble de la construction sont également relativement bas : l'investissement financier nécessaire à l'isolation du toit ou de la façade est deux fois plus élevé que celui requis pour une cave. Les coûts de matériel et de main d'œuvre varient entre 100 et 140 francs par m².

Portes et murs des caves

Les matériaux d'isolation appropriés pour le plafond des caves sont les plaques en laine de roche, en plastique ou en verre multicellulaire. Le plus simple est d'intercaler les plaques isolantes entre le plafond et les tuyaux de chauffage. Attention : les tuyaux de chauffage et les conduites d'eau chaude doivent également être isolés, notamment lorsque les conduites traversent le plafond de la cave.

Outre les plafonds de cave mal isolés, les portes et le dessous des marches entraînent également des déperditions de chaleur potentielles. Il n'est pas très compliqué de remédier à cela. Si le colmatage des portes de cave ne suffit pas, leur remplacement doit être envisagé. Le sol situé à l’extérieur du bâtiment constitue également un désagréable pont thermique entre la cave souterraine et le rez-de-chaussée habité. C’est pourquoi, l’isolation des murs extérieurs doit aller jusque sous le sol. On isolera de préférence la partie supérieure des murs de la cave.

Utilisation durable

Une protection thermique est prescrite si la cave est utilisée de manière durable. Si des pièces ou l'espace sous-terrain est habité et chauffé, les éléments de construction en contact direct avec le sol doivent présenter une bonne isolation thermique. Si une salle pour les loisirs ou un petit studio est aménagé, toute la pièce qui se trouve dans la zone froide doit être correctement enveloppée. Dans la plupart des cas, la couche d'isolation est fixée à l'intérieur de la cave. Cette couche supplémentaire apposée sur les murs et le sol est exigeante du point de vue physique et technique : pour empêcher la diffusion d'humidité, la couche isolante doit être posée et fixée de manière à être étanche à la vapeur. Il faut également décider si un pare-vapeur supplémentaire est nécessaire au plafond et aux murs. Il est recommandé de faire appel à des professionnels et il est indispensable d'avoir recours à ces derniers, lorsqu'il s'agit d'éviter les problèmes d'humidité ou la formation de moisissures nocives dans la cave.

Informations additionnelles

Flumroc Imprimer l'article