Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Thermographie de bâtiment

Une image thermique peut révéler clairement une source de fuite ou d'humidité. La thermographie est une aide précieuse pour juger de l'état d'un bâtiment.

Au moyen d'une échelle de couleurs, les images thermiques montrent les différences de qualité d'une enveloppe de bâtiment.
Au moyen d'une échelle de couleurs, les images thermiques montrent les différences de qualité d'une enveloppe de bâtiment.

(knü) Bleu – jaune – rouge : au moyen d'une échelle de couleurs, les images thermiques montrent les différences de qualité d'une enveloppe de bâtiment. Suivant le modèle et le fabricant de la caméra thermique, les couleurs divergent toutefois dans les zones mesurées. Afin qu'il ressorte clairement quelle couleur correspond à quelle température, l'indication d'une échelle de température est indispensable pour les images thermiques. Les fenêtres apparaissent souvent comme des surfaces chaudes. Des façades bien isolées apparaissent en revanche sous forme de couleurs froides. Un autre signe typique des images infrarouges de bâtiments est le marquage en couleurs des jonctions entre le mur et le toit. Les images thermiques visualisent les déperditions d'énergie et permettent de localiser les fuites. La thermographie permet de déceler non seulement les fuites, mais aussi les endroits humides et les vices que dissimulent une façade rideau. Ce procédé recèle de nombreuses possibilités. Cependant, « avant d'appuyer sur le bouton de la caméra, il faut savoir ce qu'on veut exactement », recommandent les spécialistes au sujet de l’utilisation de la thermographie de bâtiment. 

Sur des images thermiques, les fenêtres sont souvent reconnaissables comme surfaces chaudes.
Sur des images thermiques, les fenêtres sont souvent reconnaissables comme surfaces chaudes.

La qualité n'est pas toujours là

Procéder à des expertises exactes sur l'état thermique de l'enveloppe du bâtiment n'est pas une affaire de routine, même muni d'une caméra infrarouge.  En effet, la réflexion du rayonnement environnant peut influencer les résultats, au même titre que l'énergie solaire emmagasinée par la façade pendant la journée. C'est pourquoi, les conditions qui prévalent au moment de la prise de vues jouent un rôle important : les images thermiques sont réalisées de préférence en hiver et la nuit, lorsque la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur s'élève à au moins 15 degrés Celsius et que la déperdition de chaleur de l'enveloppe du bâtiment est donc suffisante. En outre, la thermographie du bâtiment n'est pas omnipotente ; sa précision est limitée : « À partir d'une image thermique, il n'est guère possible de faire la différence entre une bonne isolation et  une très bonne.».

Pour faire un cliché infrarouge, il faut toutefois définir encore d'autres paramètres. Selon M. Tanner, il importe d'avoir une connaissance préalable des détails de la construction, de l'inertie thermique des surfaces et des données météo.  La demande en images thermiques pertinentes est grande. Mais le secteur souffre des prestataires « low-cost » qui fournissent souvent des images difficiles à interpréter.. Les fournisseurs qui revendiquent un certain de niveau de qualité et une procédure standardisée ont donc intérêt à signaler aux propriétaires immobiliers intéressés qu'ils sont membres de l'Association nationale. « De ce fait, l'analyse thermographique peut se révéler un peu plus chère. Les prix conseillés actuels avoisinent les 1'000 francs par mission.

En combinaison avec une visite des lieux

Pour que la thermographie du bâtiment conduise à des résultats probants, il faut opter pour une procédure standardisée.  D'une part, il faut compléter les prises de vues extérieures en infrarouge par des images thermiques de l'intérieur. Cela permet entre autres d'analyser en détail les secteurs du toit et de la cave. D'autre part, les images thermiques offrent une occasion rêvée de faire une visite des lieux avec un expert et d'inspecter les vices détectés sur place. En même temps, les besoins d'améliorations spécifiques peuvent être identifiés. Cette combinaison est importante pour ne pas susciter de faux espoirs et pour que le propriétaire immobilier puisse interpréter correctement ce que suggèrent les images thermiques.

Informations additionnelles

Lindenberg Energie s.à.r.l., Fasatech Infratec Imprimer l'article