Avantages de la ventilation contrôlée des locaux d'habitation

Pour économiser de l'énergie, les immeubles sont de préférence bien calfeutrés. L'isolation des façades est une mesure efficace, mais les portes et les fenêtres doivent aussi faire l'objet d'une protection thermique. Le revers de la médaille, c'est que le renouvellement d'air naturel ne se faisant plus, il faut généralement avoir recours à une ventilation contrôlée pour y remédier.

Même avec une ventilation, il est possible et conseillé de continuer à ouvrir les fenêtres, surtout en été, pour faire rentrer de la fraîcheur pendant la nuit.
Même avec une ventilation, il est possible et conseillé de continuer à ouvrir les fenêtres, surtout en été, pour faire rentrer de la fraîcheur pendant la nuit.

(pg) La Confédération et les cantons subventionnent les mesures d'assainissement énergétique grâce au Programme Bâtiments, ce qui est d'ailleurs nécessaire, car en Suisse, chaque année, seulement un bâtiment sur cent subit des travaux d'assainissement énergétique et ce, surtout pour des raisons financières. Toutefois, en rénovant ou construisant une maison familiale ou un bâtiment d'habitation collectif selon les toutes dernières normes d’isolation au-delà du minimum fixé par la loi, vous profitez d'un grand nombre d'avantages : votre consommation d'énergie baisse considérablement, vous économisez de l'argent, vous êtes moins dépendant de l'évolution des prix de l'énergie, vous valorisez votre immeuble et apportez une contribution de taille à la protection climatique.

Grosses pertes de chaleur dues à l'aération

De nouveau standards de construction  comme Minergie & Cie assurent un niveau d'étanchéité du bâtiment élevé, mais ont pour conséquence  que le renouvellement d'air naturel nécessaire à la préservation de l'enveloppe du bâtiment et à la santé des habitants ne peut plus se faire suffisamment. L'humidité ne s'en va plus d’elle-même, les substances nocives et les odeurs  s'accumulent à l'intérieur. En bref, l'air ambient est rapidement vicié si l'on ne prend pas de contre-mesures. On peut y remédier en aérant à intervalles réguliers, mais la pratique montre que l'on aère souvent mal et trop longtemps de sorte que les pertes de chaleur dues à l'aération sont extrêmement élevées, en particulier dans les maisons à basse énergie. La solution consiste en une ventilation contrôlée de l'habitation, qui garantit un renouvellement de l'air hygiénique constant, indépendamment des effets météorologiques et du comportement ou de la présence des  habitants. Les chambres à coucher sont bien aérées, les salles de bain déshumidifiées, les concentrations de substances nocives et de bactéries  présentes dans l'air ambiant sont réduites et les odeurs émanant de la cuisine, de la salle de bain et des WC sont éliminées avec l'air sortant.

Économiser de l'énergie de chauffage grâce à la récupération de chaleur

On fait la différence entre les systèmes de ventilation avec et sans récupération de chaleur et entre la ventilation centralisée et décentralisée. La récupération de chaleur signifie que l'énergie thermique de l'air sortant est récupérée dans un échangeur de chaleur et ajoutée à l'air frais venant de l'extérieur. La récupération de chaleur permet d'économiser de l'énergie de chauffage précieuse.

Les ventilateurs centralisés se prêtent avant tout aux nouvelles constructions, où l'on peut tenir compte dès la phase de planification de tout un système de distribution de l'air ramifié.  Malgré des technologies et systèmes différents, le principe de ventilation est toujours le même : l'air sortant est aspiré dans un système de conduits par un ventilateur et, en option, sa chaleur est transmise par un échangeur thermique au flux d'air venant de l'extérieur. Ce faisant, l'air provenant principalement des pièces exposées fortement à l'humidité et aux odeurs, comme la salle de bains et la cuisine, est aspiré. L'air frais est insufflé de l'extérieur dans les pièces d'habitation et les chambres. Ces prises d'air doivent donc être placées sur le mur extérieur,  dans un environnement absolument hygiénique.

Des systèmes décentralisés peuvent être installés un peu partout

Les systèmes de ventilation décentralisée se prêtent particulièrement bien à la rénovation de bâtiments. Ils sont utilisés individuellement, pièce par pièce, n'ont pas besoin de distributeur d'air et peuvent aussi être installés ultérieurement, sans problème. En général, on les monte sur la face intérieure d'un mur extérieur et dans les pièces principales, comme la cuisine, le séjour, la salle de bain, les chambres d'enfants et les chambres à coucher. Il est possible de régler séparément le débit d'air requis dans chaque pièce.

Une ventilation contrôlée de l'habitation présente les avantages mentionnés ci-dessus, sans oublier également l'efficience énergétique : on peut faire des économies de chauffage et réduire à un minimum les pertes de chaleur dues à l'aération. Toutefois, lorsque l'installation fonctionne en permanence, il faut aussi tenir compte de la consommation électrique du système en question.

Air sec

« Alors, je ne pourrai plus ouvrir les fenêtres ! » C’est le préjugé qui circule  à propos des systèmes de ventilation contrôlée. C’est faux. Bien entendu, il est possible et recommandé de continuer à ouvrir les fenêtres, surtout en été, pour faire rentrer de la fraîcheur pendant la nuit. Par contre, il est exact que, de nos jours, les systèmes de ventilation peuvent, en hiver, déshumidifier l'air des pièces chauffées outre mesure. De même, comme pour la récupération de chaleur, il y a des appareils en vente qui récupèrent non seulement la chaleur, mais aussi l'humidité de l'air sortant.

Informations additionnelles

ImagePoint (Pilsak) Imprimer l'article