Système solaire thermique

L'énergie solaire peut être utilisée de différentes manières. La récupération de la chaleur solaire à travers des capteurs est très prisée. En Suisse, la surface des capteurs croît annuellement d'environ 60 000 mètres carrés.

Des capteurs solaires sont utilisés dans des maisons individuelles, principalement pour la préparation d'eau chaude sanitaire.
Des capteurs solaires sont utilisés dans des maisons individuelles, principalement pour la préparation d'eau chaude sanitaire.

(knü) La pose d'une installation solaire thermique présente de nombreux avantages : les capteurs solaires génèrent une énergie sans incidence sur le climat pour le chauffage de l'eau et le soutien au chauffage. Cela permet d'économiser les énergies fossiles : fuel et gaz naturel. Plusieurs fournisseurs d'énergie régionaux et quasiment tous les cantons versent des contributions d'encouragement pour les installations solaires, en particulier si elles sont combinées avec le remplacement du système de chauffage (www.energiefranken.ch). Les installations de panneaux solaires thermiques servent généralement au chauffage d'eau de la cuisine et de la salle de bain, plus rarement pour la production de la chaleur ambiante. Dans la pratique, 1 à 1,5 m2 de capteurs solaires par personne fournissent une bonne moitié de l'énergie nécessaire au chauffage de l'eau. La combinaison entre thermie solaire et d'autres systèmes de chauffage est donc judicieuse étant dit que cette combinaison est en principe adaptée à tous les vecteurs d'énergie. L'interaction efficace entre pompe à chaleur et capteurs solaires nécessite néanmoins un système de commande sophistiqué. De nombreux nouveaux lave-vaisselle et machines à laver sont en outre équipés d’un raccordement d'eau chaude de telle sorte que ces appareils peuvent être raccordés sans problème au système de chauffage solaire. On peut donc renoncer au chauffage électrique de l'eau de lavage et de rinçage.

Chauffage de l'eau 

Une installation solaire compacte couvre plus de la moitié des besoins annuels en chaleur pour la production d'eau chaude. Dans les bâtiments d'une certaine importance (logements collectifs, hôtels, etc.), le taux de couverture est plus faible en raison d'un concept différent ; l'installation solaire y couvre à peu près un tiers des besoins en chaleur. 

Afin d'exploiter également les basses températures de l'installation solaire, les capteurs couvrent le préchauffage, c'est-à-dire l'augmentation des températures entre 10 et 30 °C environ tandis que le reste de l'énergie est fourni par l'installation de chauffage conventionnelle. L'eau préchauffée à l'énergie solaire est par conséquent « réchauffée ». Plus l'installation solaire est grande, plus les coûts spécifiques de l'installation au m2 de capteurs sont faibles et par conséquent également les coûts de chauffage par kilowattheure.

Les installations solaires compactes commercialisables produisent de l'eau chaude à un prix très avantageux. En termes de coût total, investissements initial compris, il s'avère que les installations solaires pour les maisons individuelles possédant une surface de capteurs d'environ 4 m2 présentent le meilleur rapport qualité/prix et sont plus rentables que les chauffe-eau électriques. Ces derniers doivent de toute façon être considérés comme dépassés. Dans la plupart des cantons, un remplacement par un modèle identique de chauffe-eau purement électrique n'est plus permis. En revanche, un chauffage partiel à l'électricité est autorisé si au moins le préchauffage est réalisé par le biais d'une installation de chauffage ou d'une énergie renouvelable. Dans les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Berne, la loi sur les constructions exige même des quotas minimaux pour la prise en considération d'énergies renouvelables servant au chauffage de l'eau. Parallèlement, les conditions liées à l'autorisation de construction des installations solaires ont été révisées dans de nombreux cantons, et l'obligation d'obtenir une autorisation a même été en partie supprimée.

Chauffage

Afin d'exploiter l'installation solaire pour chauffer non seulement de l'eau mais également le bâtiment, la surface des capteurs doit être supérieure à celle utilisée pour le chauffage de l'eau. Il faut en général 16 m2 pour une maison individuelle avec une installation de ce type. Il est possible de couvrir ainsi environ 20 à 25 % des besoins annuels en chaleur pour le chauffage et l’eau chaude.

Énergie solaire passive

Le soleil aide à économiser de l'énergie de chauffage, et ce même sans capteurs solaires. De grandes baies vitrées exposées au sud ou des jardins d'hiver laissent passer un fort rayonnement à l'intérieur du bâtiment. Les sols et les parois intérieures emmagasinent cette chaleur et la rediffusent quand la température ambiante de l'air est inférieure à celle des parois et des sols. Si l'on veut utiliser de manière optimale l'énergie solaire de cette façon, il faut équiper le chauffage d'appoint d'une commande adéquate. Les vitrages aux valeurs de transmission énergétique (valeur g) élevées se prêtent particulièrement à l'exploitation passive de l'énergie solaire. Revers de la médaille : le risque de surchauffe des pièces pendant les belles journées d'été. 

L'assurance idéale pour votre installation solaire

infobox_produktewerbung_gvb_solar_mittel_neu

Assurez-vous contre les incidences de dommages à votre installation solaire. L'assurance d'installations solaires GVB Solar comble toutes lacunes de couverture par rapport à l'assurance immobilière obligatoire.

En savoir plus

istockphoto Imprimer l'article