Électricité produite à partir d'énergie solaire

Si des modules solaires étaient installés sur les toits et les façades helvétiques les plus ensoleillés, cela permettrait de couvrir plus d'un tiers des besoins annuels du pays en électricité. En fait, ce sont les propriétaires de maisons qui apportent jusqu'ici une forte contribution à la croissance actuelle.

La demande en cellules photovoltaïques a considérablement progressé aux cours des dernières années.
La demande en cellules photovoltaïques a considérablement progressé aux cours des dernières années.

(knü) Les plaques carrées sont noires ou bleu foncé. On les trouve sur les calculatrices de poche, les radios, les sacoches ou les toitures de maisons. Elles mesurent au maximum 200 cm2 et produisent du courant électrique. La demande en cellules photovoltaïques a considérablement progressé aux cours des dernières années. Ce phénomène se reflète à travers la diversité croissante des utilisations et l'augmentation du nombre d'installations photovoltaïques raccordées au réseau électrique. Fin 2016, on recensait 59 000 installations générant 1,6 milliard de kWh, soit 20 % de plus que fin 2015. La surface modulaire correspondante se chiffre à 11 millions de m2. Ces installations permettent d’alimenter 400 000 ménages en électricité (pour une consommation de 4 000 kWh par ménage). Les propriétaires de maisons contribuent beaucoup à cet essor. Près des deux tiers des systèmes solaires installés se trouvent sur les toits de maisons individuelles et aux logements collectifs.

Flux d'électrons dans le cristal de silicium

En laboratoire, les cellules solaires atteignent des taux de rendement de 40, voire même 41 %. Le rendement est plus modeste en conditions réelles : entre 14 et 22 % du rayonnement solaire peuvent être transformés en électricité. Les cellules solaires les plus souvent utilisées sont à base de cristaux de silicium. Lorsqu'une cellule solaire capte la lumière, des électrons sont libérés et circulent à travers le champ électrique chargé. Ce « courant » génère une tension que l'on désigne sous le terme d'effet photovoltaïque. Pour améliorer l'absorption de lumière, on appose une couche extérieure bleuâtre. Les surfaces luisant de manière uniforme signalent des cellules solaires monocristallines plus performantes tandis que les cellules solaires polycristallines sont reconnaissables à leur structure marbrée. Des processus de fabrication plus avantageux ont d'ores et déjà été testés, par exemple à travers l'évaporation des cristaux en présence de cellules à couche mince. Leur rendement est cependant encore trop faible pour être intéressant dans le cadre d’une utilisation à large échelle. 

20 m2 suffisent

Dans un panneau solaire compact, 3 à 4 douzaines de cellules semi-conductrices sont réunies et recouvertes de verre ou de plastique. Ces modules ne doivent pas être confondus avec les capteurs solaires munis de surfaces transparentes derrière lesquelles sont installées des boucles avec un fluide caloporteur en mesure de transporter la chaleur des absorbeurs vers l'accumulateur thermique. Les installations photovoltaïques peuvent couvrir environ deux tiers des besoins d'une maison individuelle avec des pointes de rendement de 2 à 3 kilowatts (kW). Pour ce faire, les surfaces doivent être de 16 à 24 m2. Les prix indicatifs par KWp oscillent entre CHF 9 000 et 12 000. Une toiture inclinée de 30 degrés et orientée plein sud s'avère optimale. Si elle est orientée vers l'ouest, la perte de rendement n'est que de 15 %.

Avec ou sans raccordement au réseau

Il faut s'attendre à une production d'électricité variable. En été, elle représente jusqu'à trois quarts de la production annuelle; en hiver, proportionnellement moins. Dans des maisons de vacances isolées, une batterie peut emmagasiner les éventuels excédents. Ailleurs, il est recommandé de se raccorder au réseau : les fluctuations saisonnières et journalières entre production et consommation sont compensées par le fournisseur d'énergie local. Pour le tarif du rachat voltaïque, outre l'onduleur, seul un compteur de courant devra être installé afin de déterminer la quantité d'électricité injectée dans le réseau. Afin de solliciter d'éventuelles contributions d'encouragement ou des indemnisations de production, il est cependant obligatoire d'être raccordé au réseau. De nombreuses institutions communales, des fournisseurs d'énergie régionaux ou des services cantonaux de l'énergie prennent note des demandes d'aide à l'investissement, d'intégration à des bourses solaires, respectivement de rétributions uniques. Pour l'encouragement par la société de réseau nationale Swissgrid, on utilise deux modèles différents : la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) et la rétribution unique. Selon les plans de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), seules les installations d'une puissance maximale de plus de 100 kW bénéficieront de la rétribution à prix coûtant du courant injecté. L'OFEN recommande aux propriétaires immobiliers et aux investisseurs de demander une rétribution unique pour les installations inférieures à 30 kW. Celle-ci permet de couvrir entre 20 et 30 % maximum des coûts d'investissements. Les installations des ménages privés ne seront donc plus guère subventionnées à travers la RPC. En effet, la liste d'attente datant de 2017 dépasse nettement le crédit alloué.  

Les petits trucs de SuisseEnergie : énergie solaire

L'assurance idéale pour votre installation solaire

infobox_produktewerbung_gvb_solar_mittel_neu

Assurez-vous contre les incidences de dommages à votre installation solaire. L'assurance d'installations solaires GVB Solar comble toutes lacunes de couverture par rapport à l'assurance immobilière obligatoire.

En savoir plus

infomaison Imprimer l'article