Comparatif des moyens d'éclairage

(stö) Pour les moyens d'éclairage, il suffisait autrefois d'en connaître le nombre de watts et la forme pour une prendre une décision d'achat avisée. Même si les choses sont aujourd'hui quelque peu plus complexes au niveau de l'éclairage, on dispose en revanche d'une foultitude de moyens d'éclairage qui, en plus d'être moins gourmands en énergie, durent bien plus longtemps.

Les moyens d’éclairage modernes se divisent en trois catégories : lampes à incandescence (lampes à incandescence et lampes halogènes), lampes à décharge (tubes fluorescents, lampes à basse consommation) et diodes lumineuses (lampes LED).
Les moyens d'éclairage modernes se divisent en trois catégories : lampes à incandescence (lampes à incandescence et lampes halogènes), lampes à décharge (tubes fluorescents, lampes à basse consommation) et diodes lumineuses (lampes LED).

Autrefois pour l'ampoule à incandescence, le nombre de watts permettait d'en connaître la luminosité. Mais comme les lampes à basse consommation et les luminaires LED nécessitent toujours moins de watts pour leur production de lumière, cette unité ne peut plus servir à connaître la luminosité. C'est pourquoi la luminosité est aujourd'hui exprimée en lumens (lm). Pour simplifier, on applique la formule suivante : ancien nombre en watts x 10 = lumens. Pour remplacer une ampoule à incandescence conventionnelle de 40 watts, on utilisera donc une ampoule moderne de 400 lumens.

Les moyens d'éclairage modernes se divisent en trois catégories : lampes à incandescence (lampes à incandescence et lampes halogènes), lampes à décharge (tubes fluorescents, lampes à basse consommation) et diodes lumineuses (lampes LED).

Lampes à incandescence et lampes halogènes : fort dégagement de chaleur pour peu de lumière

Rares sont les exploits technologiques à avoir perduré aussi longtemps que l'ampoule à incandescence, dont les débuts remontent aussi loin que l'avant-dernier siècle. Ces ampoules énergivores sont toutefois interdites en Europe, et donc en Suisse aussi, depuis 2012. Les lampes halogènes fonctionnent selon un principe semblable, soit sous la forme de l'ancienne ampoule à incandescence, soit comme lampe torche ou lampe spot. Or, les lampes halogènes sont également grosses consommatrices d'électricité. Alors que pour les ampoules à incandescence jusqu'à 95 % de l'énergie est convertie en chaleur et non pas en lumière, ce pourcentage s'élève encore à jusqu'à 75 % pour les lampes halogènes. Ces lampes seront donc elles aussi appelées à être retirées de la vente.

Tubes fluorescents et lampes à basse consommation (lampes à décharge) : économiques, mais d'une utilisation limitée

A l’intérieur des tubes fluorescents – les lampes à basse consommation en faisant d'ailleurs partie – la lumière est produite par des « éclairs » qui se déchargent à l'intérieur des tubes et dont la fréquence est tellement élevée que l'oeil les perçoit comme une lumière continue. Les lampes à décharge ont pour atouts une faible consommation d'énergie et une durée de vie élevée. Un désavantage toutefois : il leur faut relativement longtemps pour atteindre leur pleine luminosité. Elles ne sont donc pas indiquées pour une utilisation de courte durée et où la luminosité doit être forte et immédiate. Pour un appartement en particulier, il faudrait mentionner aussi le rendu des couleurs, qui laisse souvent à désirer. Et enfin, de nombreuses lampes à basse consommation recèlent de faibles quantités de mercure et doivent donc être éliminées comme déchets spéciaux.

Lampes LED et OLED (diodes lumineuses) : la révolution n’est pas encore arrivée à son terme

Plus de 100 ans après l'idée lumineuse de Thomas Edison, la technologie LED déclenche la nouvelle révolution de l'éclairage. Les LED ou DEL pour « diodes électroluminescentes » sont extrêmement économiques et ont une durée de vie pratiquement illimitée, ce qui en rend les coûts d'exploitation faibles. Ces dernières années ont vu apparaître sur le marché des produits qui réunissent les propriétés positives des lampes halogènes et à faible consommation et celles des ampoules à incandescence pour ce qui est du rendu des couleurs. Et cette évolution est loin d'être terminée, car grâce aux OLED (diodes lumineuses organiques) nous pourrons tôt ou tard littéralement tapisser nos murs et nos plafonds de lumière.

Lampe à LED qui sert également de protection contre effractions

teaser_shop_ledon_guard_mittel

Peu importe que vous vous trouvez actuellement à la maison ou pas. La LEDON Guard unique au monde est une source de lumière et une simulation de présence dans une même lampe à LED. Pour utiliser la simulation automatique de lumière, il ne faut ni une appli ni un appareil de commande extérieur. 

Commandez dans le magasin en ligne

ImagePoint (Hans Bechheim) Imprimer l'article