Test d'infiltrométrie pour maisons

Le test d'infiltrométrie (Blower-Door) permet de déterminer l'étanchéité de l'enveloppe d'un bâtiment. Il est en partie obligatoire pour les maisons Minergie.

Le test d'infiltrométrie (Blower-Door) permet de déterminer l'étanchéité de l'enveloppe d'un bâtiment.
Le test d'infiltrométrie (Blower-Door) permet de déterminer l'étanchéité de l'enveloppe d'un bâtiment.

(knü) Juste avant la remise des clés, certaines maisons d'habitation se métamorphosent en ballon ; on les soumet alors, de l'intérieur, à une alternance de surpressions et de dépressions.  En effet, des analyses standardisées d'étanchéité à l'air sont censées évaluer la qualité de la réalisation de l’enveloppe de bâtiment étanche. Notamment en ce qui concerne l'effet isolant sur le plan énergétique et l'équilibre du climat intérieur, cette méthode permet de vérifier si la valeur prévue peut être atteinte même après la réalisation de l'édifice. Les tests de Blower-Door sont prescrits dans le cadre de la procédure de certification pour les bâtiments Minergie-P et Minergie-A. Ils font aussi partie des prescriptions obligatoires de la IG Passivhaus.

Dans les maisons individuelles, le périmètre d'étanchéité constitue une zone de mesure uniforme ; dans le cas des bâtiments d'habitation collectifs, les tests d'étanchéité sont effectués individuellement pour chaque unité d'habitation.  La mesure est indiquée au moyen de l'indice «n50», car la différence avec la pression ordinaire se situe généralement entre 10 et 60 Pascals. L'étanchéité des bâtiments est déterminée sur la base du quotient entre le flux d'air aux différents points de fuite et le volume du bâtiment. 

Souvent, des tests d'étanchéité à l'air sont aussi effectués en cas de réclamation au titre de la garantie et de vices de construction incriminés. Cet examen nécessite non seulement le test de la porte soufflante, mais aussi une analyse thermographique au moyen de caméras thermiques.

Analyses préalables

Les spécialistes préconisent de déceler les défauts en termes d'étanchéité à l'air avant le début des travaux de second œuvre. Certes, les travaux de maçonnerie et de peinture améliorent l'étanchéité des murs extérieurs. Par contre, les travaux d'installation ultérieurs, par exemple ceux réalisés par des monteurs-électriciens ou des monteurs d'installations de ventilation, sont souvent la source de points de fuite supplémentaires. Il est donc plus efficace de vérifier l'étanchéité du gros-œuvre après avoir effectué des aménagements : outre les portes et les fenêtres, il est important de contrôler les caissons pour volets roulants ou d’autres systèmes de protection solaire. De même la maçonnerie massive ne peut faire l'objet d'un contrôle que lorsque l'étanchéité du crépi extérieur est suffisante. Au moment du test, il est également préférable que le toit soit équipé d'une isolation et d'un éventuel pare-vapeur. Sans oublier les percées pour les conduites, les raccordements et les canaux ainsi que les raccords entre les différents éléments de construction, par exemple entre le toit et les murs, qui doivent également être achevés. En effet, ces zones sont très souvent sujettes à des fuites – même dans les nouvelles constructions. 

En principe, plus le test d'infiltrométrie peut être réalisé tôt, mieux les défauts pourront être localisés et les points de fuite corrigés facilement. Il est même conseillé de procéder à des mesures anticipées pendant la phase de construction tant que les artisans pourront colmater sans difficulté les points de fuite découverts. 

Procédé standardisé

Le test de Blower-Door (porte soufflante) fait l'objet d'un procédé détaillé qui est défini, ainsi que le contenu et la forme du rapport d'examen dans une directive Minergie. Le principe est simple : dans un premier temps, les portes et fenêtres sont fermées et les autres ouvertures, telles que la chatière, provisoirement colmatées.  Ensuite, un grand ventilateur, installé dans une ouverture étanche, insuffle et aspire de l'air en continu. Le flux et la vitesse de l'air sont mesurés une fois que l'on atteint la différence de pression définie entre l'intérieur et l'extérieur. On a souvent recours à des fumigènes pour localiser d'autres points de fuite. Les travaux en eux-mêmes sont réalisés par des entreprises spécialisées et prennent moins d'une journée. Leur coût dans des objets immobiliers de petite taille est estimé à environ 1000 francs.

Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article