Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Comparatif des pompes à chaleur

Dans les nouvelles constructions, la pompe à chaleur est de loin le système de chauffage le plus choisi. Quels sont les rendements ainsi que les avantages et les inconvénients des différents types de systèmes ?

Pompe à chaleur de Buderus
Pompe à chaleur de Buderus

(knü) La statistique actuelle démontre que les pompes à chaleur air-eau sont plus vendues que les variantes de systèmes couplés à des sondes géothermiques. Le rapport des ventes est d'environ 3:2 (air extérieur par rapport à la géothermie). Cela est notamment dû aux coûts d'investissement plus faibles pour une pompe à chaleur air-eau. Les forages et l'enfouissement des sondes géothermiques doublent le prix pour une variante de chauffage plus efficace, les sondes étant installées à environ 150 mètres de profondeur dans le sol. Cependant, lorsqu'il y a des directives strictes à respecter en matière de protection des eaux, les forages sont souvent interdits. Pour la même raison, les pompes à chaleur sur nappe phréatique ne sont que rarement autorisées, malgré leur rendement très élevé. 

La source d'énergie détermine le niveau des coefficients de performance : Les pompes à chaleur géothermiques se caractérisent en règle générale par des rendements élevés, parce que l'énergie provient du sol affichant une température constante de l’ordre de 12 °C. Avec les pompes à chaleur à air, l'efficacité peut considérablement baisser, surtout lors des journées d'hiver les plus froides : Si la température de l'air extérieur descend en deçà du point de congélation, cette source de chaleur est dans les faits supprimée, ce qui engendre une augmentation de la consommation d'électricité. Pour les logements mal isolés ou encore les résidences secondaires situées à des altitudes plus élevées, les pompes à chaleur air ne s'avèrent pas être une variante de chauffage écologique.

Dans les habitations répondant à des normes de construction offrant une efficacité énergétique supérieure à la moyenne, respectivement les maisons passives, les petites pompes à chaleur à air se sont par contre logiquement imposées : Le besoin en chaleur de chauffage est si faible que même un poêle à bois supplémentaire n'a pas nécessairement besoin d'être installé en appoint.

Calculer les coûts de votre pompe à chaleur

07_energie_waermepumenrechner_teaser

Vous aimeriez chauffer avec de faibles émissions et économiquement et vous voulez savoir à combien se montent les coûts d'investissement d'une pompe à chaleur ? Parcourez le calculateur des coûts de pompes à chaleur et obtenez en quelques minutes une offre gratuite et sans engagement.

Accéder au calculateur

Solutions pouvant être combinées

Les pompes à chaleur couplée à la géothermie (avec sonde géothermique) possèdent un avantage supplémentaire que l'on pourrait mettre à profit lors des journées chaudes. Le sol peut être utilisé comme un milieu réfrigérant ; les pompes à chaleur assurent l'extraction de la chaleur ambiante pour l'injecter dans le sol au cours de l'été. Sans que le compresseur ne se mette en marche, le circuit géothermique circule entre le chauffage par le sol et le sol. La conception des sondes géothermiques doit toutefois y être adaptée : les couches profondes du sol sont plus chaudes et améliorent la fonction de chauffage. En revanche, les couches plus proches du sol favorisent l'efficacité du fonctionnement en réfrigération. 

Niveau sonore des unités extérieures

Pour les pompes à chaleur air, tous les composants de l'installation sont posés au-dessus du sol, c'est pourquoi il convient de prendre en compte le niveau sonore des unités extérieures avec ventilateur d'aspiration. Dans tous les cas, il convient de respecter les prescriptions légales contre le bruit, faute de quoi l'appareil « trop bruyant » peut provoquer rapidement des plaintes du voisinage. Les contrôles de qualité périodique et les réceptions concernent à la fois le rendement et l'insonorisation. Le centre de test indépendant des pompes à chaleur (www.wpz.ch) publie les résultats respectifs des mesures en référence aux différents types d'installation. Informations sur le label qualité et le fournisseur : www.fws.ch

Adéquation des différents types d'installations

Source énergétique

Avantages

Inconvénients

Sol

  • températures constantes
  • adapté pour le refroidissement
  • coûts : enfouissement des sondes géothermiques entre 100 mètres et 200 mètres
  • Protection de la nappe phréatique : Forages partiellement interdits

Air extérieur

  • disponibilité illimitée
  • rendement: diminue lorsque les températures extérieures sont froides
  • niveau sonore : ventilateur des unités extérieures

Nappe phréatique

  • températures constantes
  • peu de mètres en dessous de la surface
  • rendement élevé
  • protection de la nappe phréatique : conditions strictes des autorités ; risques de contamination

Rendement des pompes à chaleur

Installations

Coefficient de performance normalisé (SCOP)

 

Valeur limite label qualité

Valeur WPZ les plus récentes

Valeurs standard Minergie (chauffage)

Pompes à chaleur à air

3,5

3,5 à 5

2,3

Pompes à chaleur géothermiques

4,1

4,5 à 7,5

3,1 (sondes géothermiques)

2,9 (nappes de tubes)

Pompes à chaleur sur eau de nappe

4,1

5,5 à 6,0

3,2 (direct)

Informations additionnelles

Buderus Heiztechnik AG Imprimer l'article