Coûts d'investissement et frais d'exploitation d'une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur fonctionnent à l'électricité. Abandonner le chauffage au mazout ou au gaz au profit de cette technique se justifie toutefois du point de vue écologique. Et avec les prix actuels du mazout d'env. fr. 80 / 100 l (état d'octobre 2015), on peut tout à fait y trouver un intérêt économique.

(msc) Lorsqu'il s'agit de renouveler l'installation de chauffage, on a tout intérêt à s'informer en détail sur le système de chauffage le mieux adapté. Le WWF et l'Agence des énergies renouvelables, en collaboration avec des conseillers en énergie et des associations spécialisées, ont crée un outil, sous la forme d'un tableau Excel destiné à faciliter la prise de décision. Ce tableau compare les systèmes de chauffage qui présentent une bonne sécurité d'approvisionnement, un maniement simple et un grand confort d'utilisation : chauffage au mazout, chauffage au gaz naturel, pompe à chaleur équipée de sonde géothermique, pompe à chaleur air-eau et chauffage à pellets. On peut parfois envisager le rajout d'une installation à capteurs solaires.

Une pompe à chaleur équipée de sondes géothermiques bon marché

Comparée au prix de revient intégral du chauffage et du chauffe-eau dans une maison individuelle bien isolée – sans tenir compte d'éventuelles subventions et de déductions fiscales –, c'est la pompe à chaleur équipée de sonde géothermique qui s'en tire le mieux, si l'on se base sur un prix du mazout de 80.-/100.- francs / 100 litres (valeur de référence d'octobre 2015). Elle est suivie de près par la pompe à chaleur air-eau. En troisième position vient la chaudière à gaz. Si l'on ajoute les coûts externes selon SIA 480 (frais environnementaux payés par la collectivité) et la taxe sur le CO2 (35 francs / tonne de CO2), les pompes à chaleur ont 20 % d'avance sur le reste du classement.

Les frais d'investissement (achat et installation), les frais de combustible (mazout, etc.) et les autres frais (service, réparations, contrôle des gaz de combustion, etc.) ainsi que les données techniques des installations modernes sont pris en compte dans ce prix de revient.  

Une comparaison plus précise des coûts de chauffage entre les différents systèmes et vecteurs d'énergie n'est possible qu'en prenant en compte les prix de l'alimentation en énergie. Les différences de prix de mazout ne sont souvent que peu significatives. La plupart des fournisseurs d'énergie régionaux proposent cependant un tarif spécial pour l'alimentation en électricité des pompes à chaleur. Ces tarifs sont souvent plus avantageux que les prix des autres sources de courant.

Des chaudières à pellets propres

Sur le plan écologique, les chaudières à pellets sont propres, même si l'émission de particules fines d'installations vétustes peut être considérable. Les pompes à chaleur pour sonde géothermique occupent cependant la deuxième place – même si l'on tient compte de la pollution au CO2 occasionnée par un mix électrique fossile à l'étranger.

Imprimer l'article