Chauffer avec des bûches ou des plaquettes

Même si les ventes de cheminées et de poêles en faïence sont en baisse, le besoin en bois de chauffage continue à progresser. Les grandes chaudières à bois, simples à utiliser, sont notamment très demandées.

Les chaudières à bûches se prêtent plus particulièrement à une utilisation dans une maison familiale, car leur chargement manuel demande du travail.
Les chaudières à bûches se prêtent plus particulièrement à une utilisation dans une maison familiale, car leur chargement manuel demande du travail.

(knü) Le bois est chaud et douillet : cette matière première renouvelable est donc souvent utilisée, non seulement dans la construction, mais aussi pour le chauffage de nouveaux bâtiments. Ces derniers temps, les ventes de bois énergie en Suisse ont progressé de 10 pour cent. Les réserves sont encore bien suffisantes, indique la branche de l'exploitation forestière à ce propos. Ce combustible neutre vis-à-vis du climat est la plupart du temps un sous-produit issu de l'exploitation forestière ou de l'industrie de transformation du bois (résidus de bois et bois récupéré).  Il est cependant intéressant de relever qu'il existe d'importantes différences dans le genre et le traitement du bois de chauffage. Énergie-bois Suisse constate un recul du quota de ventes des poêles et des chaudières à bûches. Par contre, le nombre de grandes installations de chauffage (>50 kW) augmente clairement : la hausse annuelle de la puissance installée est de 10 pour cent. En particulier la demande en chaudières à plaquettes forestières confortables, équipées d'une alimentation automatique a considérablement progressé. La part des chaudières à granulés de bois s'élève juste à 6 pour cent.

Un stockage encombrant

L'utilisation des différents types de combustibles n'est pas seulement liée à la facilité d'exploitation, mais elle doit en première ligne être conforme au rendement attendu de l'installation de chauffage : ainsi, les chaudières à bûches se prêtent davantage à une utilisation dans une maison familiale, car leur alimentation requiert un certain travail. Cependant, les installations peuvent être dimensionnées de telle sorte qu’un seul chargement de la chaudière par jour suffise. Les chauffages à plaquettes forestières, eux, sont plutôt destinés à produire de grands rendements de chauffage et – contrairement aux pellets – ils sont moins adaptés à une utilisation dans une maison familiale. L'encombrement important requis pour le stockage de ce combustible n'est pas favorable à une utilisation à grande échelle en dessous de 50 kilowatt (kW). Lors du remplacement d'un dispositif de chauffage, la règle générale suivante peut être appliquée : le volume de stockage du bois de chauffage est trois à cinq fois supérieur à celui de la citerne à mazout.

Le bois de chauffage en plaquettes est apprécié dans les immeubles et les centrales thermiques de quartier, et pas seulement dans les régions très boisées. L'approvisionnement en plaquettes forestières jusqu'au silo de stockage est organisé à vaste échelle. Par ailleurs, les fournisseurs se conforment à des normes communes, pour ce qui est du traitement et de la livraison. Le dernier produit issu de l'assortiment d'énergie bois pour le chauffage se nomme : «Copeaux de qualité». Depuis quelques années, une communauté d'intérêt composée d'entreprises forestières et de propriétaires de forêts se consacre à organiser la vente de copeaux standardisés. L'objectif est de fournir les propriétaires de maison dans les deux jours qui suivent la réception de la commande.

Garantie et label de qualité

La garantie de qualité est aussi importante pour les différentes installations de chauffage : le législateur y veille de son côté : depuis le 1er janvier 2008, l'Ordonnance fédérale sur la protection de l’air (OPair) prescrit une limitation des émissions plus stricte pour les nouveaux chauffages à bois dans les maisons familiales et les immeubles. La conformité réglementaire de chaque installation doit par conséquent être spécifiée par les fournisseurs. D'autre part, Énergie-bois Suisse décerne un certificat de qualité aux bonnes chaudières à bois. Les poêles à bois destinés aux pièces d'habitation et les chaudières à bois n'ont droit à ce label que lorsqu'ils produisent moins d'émissions que le seuil prescrit par l'OPair et qu'ils présentent un rendement élevé. En outre, selon le type de dispositifs, le contrôle est réglementé sur le plan cantonal. Ce qui intéresse avant tout les contrôleurs de chauffage, c'est si le dispositif de chauffage utilise exclusivement du bois sec et non-traité.

Ce sont également des prescriptions cantonales qui définissent si le chauffage à bois doit être complété par un accumulateur d'énergie ou non. Un accumulateur supplémentaire est la plupart du temps inutile pour les chaudières à plaquettes forestières ; par contre, il est nécessaire pour les chaudières à bûches. Le volume minimal dans une maison familiale doit correspondre au rendement de la chaudière.

Les chauffages à bois peuvent dans tous les cas être combinés à des collecteurs solaires, ce qui permet souvent de redimensionner les chauffages à bûches pour obtenir de petits poêles adaptés à la taille des pièces.

Caractéristiques des variantes de bois énergie

  Bûches Plaquettes Pellets
Poêles utilisation la plus fréquente pas courant chauffage d'appoint ou pour les petites maisons d'habitation (maisons familiales) avec une bonne isolation
Chaudières à chargement manuel pour les petites maisons d'habitation
(maisons familiales, immeubles) ; dès 15 kW
pas courant rare ; pour les petites maisons d'habitation
(maisons familiales)
Chaudières
à chargement automatique
pas courant comme petite installation pour les grandes maisons d'habitation(immeubles) ; centrales thermiques et chauffages centraux de quartier ; à partir de 20 kW pour les petites et les grandes maisons d'habitation (maisons familiales, immeubles) ; centrales thermiques et chauffages centraux de quartier ; à partir de 10 kW

Source : SuisseEnergie

Informations additionnelles

ImagePoint (MO-Images) Imprimer l'article