Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Systèmes de chauffage mural

Chauffer de manière ciblée et économique – et ce, avec une agréable diffusion de chaleur : le chauffage mural convient aussi bien aux nouvelles constructions qu'aux rénovations de bâtiments plus anciens.

Un système de chauffage mural composé d'éléments préfabriqués en mortier d'argile - et la pièce achevée.
Un système de chauffage mural composé d'éléments préfabriqués en mortier d'argile - et la pièce achevée.

(msm) Pour décrire l'effet d'un chauffage mural il suffit de le comparer à celui du soleil hivernal, déclare Werner Aeschlimann, directeur de l'entreprise bernoise Ökobaumarkt : « Bien que l'air soit froid, les rayons du soleil chauffent agréablement ». C'est aussi la caractéristique la plus remarquable du chauffage mural : la part de rayonnement de chaleur se situe à environ 80 pour cent, la part de chaleur convective – qui permet à l'air de circuler en raison des différences de température – est, elle, plus basse. Dans le cas du chauffage au sol, la proportion est d'environ moitié-moitié alors que pour les radiateurs, la proportion de convection est nettement plus élevée.

Economiser de l'énergie de chauffage

Conclusion : « Avec un chauffage mural, la température ambiante peut être abaissée de 2° C par rapport à un chauffage ordinaire », explique M. Aeschlimann. Cela provient du fait que la chaleur rayonnante chauffe également les différents corps présents dans la pièce, soutenant ainsi l'effet du chauffage. Les éléments de chauffage mural en mortier d'argile représentent un potentiel d'économie supplémentaire, déclare M. Aeschlimann : grâce à leur propre poids particulièrement élevé de 1'500 kg par mètre cube, ils emmagasinent mieux la chaleur, ce qui permet même de la réduire de 3° C. Si on vise une économie de 6 % par degré, cela représente 18 % d'énergie de chauffage en moins.

Les éléments préfabriqués, un registre de chauffe ainsi que les différents tuyaux et rails dentés.
Les éléments préfabriqués, un registre de chauffe ainsi que les différents tuyaux et rails dentés.

Les chauffages muraux se composent d'un tube composite plastique et métal, prémontré dans des éléments fixes – intégrés par exemple à une plaque d'argile, comme mentionné plus haut – ou ils peuvent aussi être achetés à la pièce. Celui qui préfère la solution individuelle peut poser les tuyaux selon ses besoins à l'aide de rails dentés. L'ensemble doit ensuite être enduit. L'épaisseur totale de l'enduit doit être d'environ 3 à 3,5 cm.

Chauffage, isolation sonore, protection thermique

Du point de vue de M. Aeschlimann, le système présente un autre avantage, notamment par rapport aux radiateurs : la température de circulation basse. Tandis que 60 à 70º C sont nécessaires pour les solutions de chauffage ordinaires, un chauffage mural se contente d'environ la moitié. La condition pour cela est toutefois une bonne isolation de la face extérieure du mur. Ce système de chauffage alternatif offre encore d'autres atouts, comme une isolation sonore supplémentaire et une protection thermique en été. La combinaison avec l'utilisation de la chaleur au sol est judicieuse également : par exemple en faisant passer par le sol le reflux du chauffage mural.

Exemple d'utilisation d'un système de chauffage mural dans une ancienne construction.
Exemple d'utilisation d'un système de chauffage mural dans une ancienne construction.

Par ailleurs, les systèmes de chauffage mural peuvent être utilisés pratiquement partout, estime M. Aeschlimann. Pour les rénovations de bâtiments anciens, tout comme dans la construction de nouveaux objets, en massif ou en bois. Il est toujours possible de suspendre des tableaux, et pour éviter les dommages provoqués par le perçage de tuyaux de chauffage, ces derniers peuvent être détectés par vaporisation d'eau ou à l'aide d'un papier thermique – ou alors les tableaux sont suspendus à un rail fixé au plafond. Jamais le spécialiste de la construction n'a été confronté à un chauffage mural défectueux. Et si cela devait tout de même se produire un jour : « Un chauffage mural est facilement réparable de manière ciblée. Notamment dans les éléments en argile, un dommage est visible immédiatement, en deux secondes une tache foncée apparaît et on peut fermer le robinet. »

L'investissement pour un système de chauffage mural n'est pas beaucoup plus élevé que pour les systèmes conventionnels de chauffage au sol ou de radiateurs. Il faut compter environ 10 à 15 % de frais supplémentaires et ce, principalement parce que le chauffage mural doit être recouvert d'une couche d'enduit de 3 cm.

Informations additionnelles

idd Imprimer l'article