Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Chauffer avec des poêles de masse

L'histoire du poêle de masse remonte jusqu'au Moyen-âge. Venant de l'Autriche et de la Bavière, il a fait une arrivée en force, également en Suisse. De nos jours, les poêles de masse ne sont pas simplement les vestiges douillets d'une époque révolue où ils trônaient dans des salons ; ils représentent aussi une option de chauffage très populaire.

Aujourd'hui, beaucoup de personnes succombent aussi au charme des poêles de masse.
Aujourd'hui, beaucoup de personnes succombent aussi au charme des poêles de masse.

(pg) Les ancêtres des poêles de masse ont été construits surtout dans l'espace alpin, sous la forme de fours intégrés ou de foyers surmontés d'une voûte en argile et chaux. Plus tard, le côté chauffage était dans la cuisine tandis que le corps du four se trouvait dans le salon qu'il chauffait. On ne tarda pas à repérer la bonne inertie thermique des carreaux et on se mit alors à carreler les poêles. Néanmoins, les poêles de masse fabriqués de cette manière étaient réservés aux nobles et aux patriciens, en raison de la cherté des carreaux. On dispose de documents de source sûre remontant au 14e siècle, parlant des poêles de masse. Le poêle de masse était apprécié pour sa chaleur surtout au nord des Alpes orientales, dans la région du lac de Constance et le long du Danube. Il a conquis ensuite la Suisse alémanique et le Tyrol du sud et s'est étendu à l'est jusqu'à Moscou et à l'ouest jusqu'en France. Ce n'est qu'au 18e siècle que l'on a commencé à raccorder des poêles de masse aux cheminées et à éliminer les gaz de fumée.

Styles et évolution dans l'histoire de l'art

Sous l'influence des styles de chaque siècle, le poêle de masse a fait carrière dans l'histoire de l'art. Les poêles et les carreaux ont pris les formes les plus diverses, les styles commençant aussi de plus en plus à se mélanger. Si le poêle classique à carreaux émaillés verts est encore populaire de nos jours, sa forme et son apparence ont évolué au cours des dernières décennies. Vers la fin du siècle dernier s'est imposée une tendance aux étages multiples et aux niveaux décalés qui remplaçaient des corps de chauffe volumineux. Des surfaces crépies et des éléments décoratifs ont pris en partie la relève du poêle de masse classique. Enfin, la tendance a évolué vers des installations sobres dotées de lignes et de formes claires, de surfaces crépies et de gros hublots. On a recours tout autant à des grands habillages en céramique qu'à des pierres naturelles.

Nouvelle construction ou restauration

Aujourd'hui, beaucoup de personnes succombent aussi au charme des poêles de masse. Les poêles de masse sont tendance, car ils confèrent aux vieilles maisons et aux propriétés modernes un charme unique, cédant leur chaleur de rayonnement très agréable à la pièce de manière lente et uniforme. Selon les statistiques de vente des 5 dernières années, les ventes de poêles de masse sont donc en hausse.

Les amateurs de poêles de masse peuvent se faire construire de nouveaux modèles au goût du jour, dans un design moderne ou rétro. De leur côté, les propriétaires de modèles anciens ont la possibilité de les faire restaurer. En général, un poêle de masse est démontable et peut être remonté soit au même endroit soit ailleurs. Les anciens carreaux sont restaurés alors que tout l'intérieur est refait, y compris la chambre de combustion.

Un système de chauffage écologique

Nul doute que les poêles de masse doivent une partie de ce nouvel engouement à la hausse du prix de l'énergie. Les techniques sophistiquées actuelles permettent aujourd'hui encore d'utiliser le poêle de masse comme chauffage central pour toute une maison, surtout dans le cas de maisons basse énergie. Un poêle de masse est pour ainsi dire parfait comme chauffage d'appoint : il chauffe par exemple les pièces d'habitation principales les jours où il fait frais, au printemps ou en automne, ce qui permet de ne faire marcher le chauffage principal que pendant la saison vraiment froide. Équipé d'un échangeur de chaleur, un poêle de masse est aussi idéal comme complément au chauffage central ou pour chauffer l'eau. De nos jours, on continue d'alimenter les poêles de masse essentiellement avec du bois. Il faut veiller à n'utiliser que du bois sec et non traité. C'est seulement à cette condition que l'on peut dire que le bois est un combustible neutre vis-à-vis du climat. De plus en plus de consommateurs utilisent des briquettes de lignite en plus du bois.

Le prix d'un poêle de masse dépend des matériaux utilisés et du degré d'individualité avec lequel celui-ci est planifié, construit ou restauré. L'adaptation aux exigences de l'espace d'habitation et la question de savoir si l'installation chauffera toute la maison, complètera un système de chauffage existant ou ne servira qu'à apporter localement une note de chaleur douillette jouent aussi un rôle.

Informations additionnelles

Image Point (foto-begsteiger.com) Imprimer l'article